Le Pape

Avec la Papesse il forme le couple du pouvoir intemporel. S’il est toujours question d’expérimenter dans notre corps de chair, Le Pape nous ramène à la circulation des énergies, nous en enseigne la maîtrise, leur libre passage dans le corps. Car c’est dedans qu’il faut surveiller tout ce qui empêche l’unité, ce qui est nocif, inopportun.

Sa crosse, tenue dans la main gauche lui assure la reliance entre le Ciel et la Terre, il reçoit par la main du cœur et donne par la droite.

Et il ne donne qu’à celui qui a demandé de recevoir. Sur son gant, le trèfle à quatre feuilles confirme l’autorité, l’identité dans le territoire de l’Empereur.

Le Pape est un sage qui possède la maîtrise des énergies afin de préserver sa vie spirituelle. La maîtrise acquise en conscience par la pratique et la discipline, nécessaire et permanente.

Il bénit d’un geste du Christ pantocrator, le Christ ressuscité en Gloire. Les deux doigts évoquent sa dualité, des batailles intérieures incessantes. En faisant constat de cet état de lieu, en toute lucidité, il les reconnaît et les accepte car c’est la seule manière de les apaiser.

Comme les trois autres doigts repliés parlent de notre trinité : corps, âme, esprit.

Dans son état d’unité et de conscience il reçoit des messages pour orienter, enseigner (rendre seigneur), donner la connaissance nécessaire pour devenir responsable, puis les clés pour pratiquer.

Dans sa reliance, intuitivement, Le Pape trouve toujours le geste juste, la bonne parole, celle qui apaise, cicatrise nos blessures.

C’est une Lame de guérison et de l’auto guérison, Le Pape nous apprend à nous délivrer, à rétablir nos énergies.

La notion de liberté, voire de la libération est vitale. Il convient d’être libre pour libérer, demeurer libre en soi pour être chez soi. Si je m’appartiens, je prends soin de mes énergies. 

Le Pape possède un don de capter, de recevoir, d’attirer des confidences, le mal-être de ceux qui ne savent pas se libérer par eux-mêmes.

En bon guérisseur, il écoute, soigne mais il lui est nécessaire de demeurer autonome et ne pas assujettir l’autre ; être libre et laisser libre.

Telle une « éponge », s’il garde tout ce qui lui est confié il peut devenir malade.

Il se nettoie donc sans cesse, ne garde rien pour lui, offre tout « au recyclage »,  par l’ancrage dans la Terre et essentiellement par la respiration. Car il est en correspondance avec la lettre hébraïque Hé, le souffle, dont la valeur numérique est le V.

Dans son état d’unité et de conscience, il transforme, libère les négativités, fait entrer le vivant, la lumière, extériorise, expire tout ce qui l’encombre, le préoccupe.

Vivant auprès des autres il garde toutefois la distance nécessaire.

Du latin, Pontifex, il est celui qui fait les ponts, entre le monde quotidien et l’intangible, le visible et l’invisible, l’humain et le divin, le profane et le sacré. C’est un médiateur, un libérateur mais surtout un homme de prière, de méditation, des rituels qui sont destinés à déconnecter le mental.

Le mal vécu : les non dit, être privé de liberté ou en priver les autres, besoin de faire les expériences limites ou dangereuses, vivre sans ancrage, se laisser envahir par les autres.

Pour ceux qui n’auraient pas lu les textes sur les Arcanes précédents, je conclurai encore par mon laïus habituel : ici encore, ce ne sont que quelques généralités de cette Lame qui ne sera jamais vécue de la même façon par différentes personnes.

La place qu’elle occupera dans un thème, comme ses interactions avec d’autres Arcanes déterminera aussi ma manière de l’interpréter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

9 réflexions sur “Le Pape

  1. 1. Cette lame nous parle tout simplement de l’état de maître. Je dis « état », c’est important. Nous y tendons. Ce peut être une fonction aussi dans certains rituels traditionnels, Cet état est toujours temporaire et il est secondé par d’autres officiants; tous sont indispensables, et dans ce cas ils sont canaux pour cette énergie qui descend des sphères et qui remonte de la terre.
    Notre maître intérieur habite les tréfonds de notre cœur. Il centralise les dialogues, les diriges et prodigue l’enseignement. C’est à lui que l’on s’adresse pour se réfléchir soi-même en chacune de nos parties et chacun de nos trois plans physique, psychique, spirituel (traverses de pommeau du bâton d’autorité, étages de la tiare, les trois couleurs) s’exprimant.
    Intermédiaire entre le monde céleste et celui de l’humain, il est intercesseur, invoquant, mais aussi évoquant, chapelain et maître ; il fait pendant à la grande prêtresse mais aussi à la mater, materia prima tout autant que matrice.
    Il centralise et donc il unifie nos habitants intérieurs et il nous ouvre le ciel et il nous ouvre au ciel. Il ordonne (met de l’ordre), pacifie, réfléchit comme une surface d’eau. Il éclaire l’ombre en eau profonde par la réfraction de la lumière qui vient d’en haut.
    2. Le pape est le sommet il est le chas qui permet au fil conducteur-inducteur de nous soulever, d’amplifier. Il est substantifique moelle, quintessence, il devient alors « acte ». Il repose sur ma base. Je m’adresse à Lui toujours genou à terre : genou gauche pour recevoir l’influx spirituel qu’il initie en moi, genou droit lors de mon engagement envers moi-même. Par son intermédiaire j’ai accès à « hé », épreuve, soumission aux lois universelles, liberté. C’est à son évocation dans le silence que ma conscience répond, et de mes pensées, et de mes paroles et de mes actions. En retour il invoque les conditions nécessaires et suffisantes. Il est là, il m’attend. Je suis homme, mais je suis sous la grâce, grâce au pape. … Il est investi du pouvoir d’activer le germe de divinité qui est en moi. De mettre les forces en branle. Il me renvoie affiner ma maîtrise de la vie ainsi jusqu’à la prochaine fois, jusqu’au cycle prochain. Chaque rencontre fait de moi un peu plus lui-même et je deviendrai Lui.
    Élévation tout simplement. Comment ne pas devenir meilleur, même un tout petit peu sur le chemin ? Comment ne pas devenir plus sobre également ?

    J'aime

    • Chère Prunelles,
      Tu as saisi l’essence de la Lame du Pape, dans toute sa profondeur, toute sa finesse, avec une justesse incroyable et une clairvoyance profonde.
      Encore une fois, je n’ai rien à rajouter, juste te remercier pour cette magnifique analyse.
      Toute ma tendresse profonde.

      J'aime

      • Je me réjouis déjà en pensant à … la lune, le monde, l’étoile etc ….
        Merci de m’avoir révélé la richesse de cette symbolique.
        Ce n’est pas de la clairvoyance, c’est une pratique de quelques années maintenant . Je n’ai pas appris seule. Il y a aussi des choses difficiles à exprimer voire indicibles mais c’est normal, c’est le … « mystère » à respecter. si on peut déjà partager un peu c’est bien.
        Je t’envoie aussi … tendresse

        J'aime

        • Je me réjouis aussi de tes commentaires. Cette richesse, tu l’avais déjà en toi, sinon tu ne pourrais pas ressentir les Arcanes ainsi.
          Les as tu déjà étudié auparavant ? En tout cas, tu les as pratiqué, dans ton corps, le seul moyen de les assimiler véritablement.
          Tu as raison, en parlant des choses inexprimables, ainsi que du mystère, d’ailleurs le mot arcane veut dire la même chose.
          Mais nous pouvons partager au delà des mots, juste par les ressentis.
          Douce nuit, Prunelles

          J'aime

  2. merci pour tes réponses aux comms que je t’ai mis (je t’ai donné plein de boulot, hein ?), ils sont très pertinents et me touchent vraiment
    je suis revenue sur le pape, pour voir s’il me parlait aujourd’hui, et bien non pas plus
    même tes mots sont découvertes, ce n’est pas une carte dont je me sens proche, mais quand je lis qu’elle signifie guérison, il faudrait qu’elle le soit !! rire
    lui et moi, on se connait pas… comme si j’étais plus proche de mon côté féminin que de mon côté masculin
    euh pas comme si, c’est une réalité en fait ! le monde masculin reste toujours pour moi une énigme, même si j’ai eu un fils, comme cette carte est énigme pour moi
    j’ai dû prendre le chemin qui l’évitait jusqu’à maintenant !! sourire

    J'aime

    • Ce n’est pas du boulot, c’est la joie de l’échange.
      Tu l’apprivoiseras aussi, ce Pape, comme tu l’as fait avec d’autres Lames.
      Et nous pouvons être des Papes au féminin, comme les Impératrices hommes, c’est cela la magie du Tarot…
      Ainsi que les noces alchimiques de notre féminin et masculin intérieurs.
      Peut-être tu as déjà pris ce chemin sans le conscientiser encore ?

      J'aime

    • Ton grand copain ;), en avoir six à demeure et sept cette année, c’est tout de même extraordinaire !
      Le mal vécu tu le transformeras, moi je n’ai constaté chez toi que ses qualités, ainsi que son énorme potentiel.
      Je t’embrasse avec toute ma tendresse et RESPIRE 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s