L’Amoureux

Et voilà notre Bateleur, fatigué, qui commence à douter.

Cela fait partie de l’initiation, ne pas croire ce que les autres nous disent, tant que l’on n’a pas expérimenté dans sa propre chair.

Il vient donc se ressourcer auprès de L’Amoureux.

Dans l’écriture du nom de cet Arcane, les U sont remplacés par V, le Nombre du Pape car il n’y a pas d’amour véritable sans liberté, celle de pouvoir demeurer nous-même, conscients de notre identité.

Les V qui nous rappellent des exercices à pratiquer pour que l’amour puisse se vivre.

Chaque être humain est né sexué, avec une énergie sacrée, destinée à perpétuer la Vie.

La kundalini qui monte et descend, nourrit tous les chacras et les organes associés. Avons nous conscience de cette circulation, y pensons nous pour l’alimenter avec amour à chaque instant ?

Acceptons nous notre corps, prenons nous soin de lui, sommes nous au services de nous-même ?

L’Arcane de l’Amoureux nous parle en premier de cela, l’amour de soi.

La flèche de Cupidon est orientée vers le personnage central. L’âme-our (UR Our, ville de Chaldée, patrie d’Abraham, étymologiquement : le Feu, la Source, la Lumière), l’âme reliée à la Source de tout amour.

Ce lien avec l’invisible, l’amour « vertical » est la condition première pour vivre celui « à l’horizontale » que nous partageons avec les autres.

L’Arcane de bonté pour soi, si je suis bien dans ma peau, ma relation est empreinte de l’autonomie et de l’indépendance. Être dans l’amour de soi, c’est choisir ce qui m’est bon et juste. Si je m’aime je permets à l’autre de mieux le faire.

Avoir des idées claires pour expliquer, demander ce dont nous avons besoin. Et apprendre à accepter que l’autre puisse dire « non » et ne pas en souffrir, comme savoir le dire aussi.

Sinon, cela sera toujours l’attente que le partenaire vienne combler nos manques.

Je vous invite à lire l’article « Réflexions inspirées par Diane Bellego », où j’ai évoqué ce sujet de l’amour qui cherche à l’extérieur.

L’Amoureux est aussi la Lame du service, du soin, de l’amitié, du dévouement, de l’attention au bien être des autres, à condition de ne pas s’oublier.

Elle est aussi celle de l’engagement : j’ai envie de partager un bout de chemin avec quelqu’un, lui promets un échange honnête et sincère.

Comme celle du choix de ce qui nous convient.

Le mal vécu : quand nous ne nous aimons pas, nous exigeons un amour exclusif, éternel, nous sommes possessifs et jaloux.

Nous éprouvons le besoin d’attacher, de contrôler notre compagnon/compagne.

Nous faisons des choix des partenaires impossibles ou prenons le premier qui se présente.

Ou bien, nous vivions dans la croyance que l’on ne peut pas nous aimer, nous rejetons, sabotons, ne savons pas donner ni recevoir.

Une énorme peur de la solitude, difficulté à s’engager comme à se désengager, même si la relation devient impossible.

Les Don Juans et des « allumeuses » qui jouent, multiplient les conquêtes. La sexualité réduite au seul besoin de « consommer ».

Pour ceux qui n’auraient pas lu les textes sur les Arcanes précédents, je conclurai encore par mon laïus habituel : ici encore, ce ne sont que quelques généralités de cette Lame qui ne sera jamais vécue de la même façon par différentes personnes.

La place qu’elle occupera dans un thème, comme ses interactions avec d’autres Arcanes déterminera aussi ma manière de l’interpréter.

 

 

Advertisements

12 réflexions sur “L’Amoureux

  1. Récemment je me suis fait un tirage, il y a longtemps que ça ne m’étais arrivé et la carte de l’Amoureux s’est trouvé dans le tirage suivi de l’arcane le Monde. et avant il me semble si je me souviens de l’arcane sans nom accompagné par le Mat et d’autre avant. En fait j’avais fait un tirage sur mon Prénom.
    Je trouve avec l’arcane de l’Amoureux on ne s’est jamais sur quel Pied danser , merci pour tes explication donné sur l’amour de soi 😉

    J'aime

    • La Lame de l’Amoureux est une Arcane de choix et de l’engagement aussi, alors, effectivement, la problématique de la difficulté à se positionner peut émerger.
      L’amour de soi, étant le fondement de tout, c’est effectivement le message principal de l’Amoureux

      J'aime

      • Oui j’ai vu ça Élisabeth et cela ma beaucoup plût de voir en l’amoureux cette possibilité de reconquérir son être intérieur au lieu de le chercher à l’extérieur.
        J’ai de nombreuses interprétations des 22 arcanes classés que j’avais imprimés et je me rappel pas avoir lu cette version de l’amoureux qui me plait assez …. 😉

        J'aime

        • Oui, Lune, tant que nous ne nous sommes pas « trouvés », nous chercherons toujours à l’extérieur ce que nous possédons déjà.
          Entre toutes les versions du Tarot et des nombreuses interprétations, celles que j’aime parlent d’abord de cette quête.

          J'aime

  2. Pour l’Amoureux je crois que je vais à l’encontre des interprétations communes. Tant pis.
    L’Amoureux est de façon tellement flagrante pour moi, un seul être en deux, face à sa faculté de raisonnement mais aussi face à sa tâche dite « spirituelle » et chapeauté par les lois universelles.
    C’est lui qui a les cheveux bien soignés en torsades jaunes, de la même couleur que ceux de sa compagne qu’il entoure de son bras gauche, sa compagne qui touche délicatement son cœur à lui de son index et qui montre son plexus à elle (il montre aussi son plexus, de la même main qu’elle). Cet être en deux n’est-il pas possiblement l’homme qui va marier (qui est en voie, ou qui a marié déjà peut être) harmonieusement le féminin et le masculin en lui-même …
    Je ne savais pas non plus ce que pouvait être un être masculin. Oui bien sûr, l’Amoureux apparaît avec, comme seul atout, sa grande fragilité, ses jambes nues et sans défense, balançant son instabilité en appui sur sa jambe droite. Bien sûr, il est un peu penché, bien sûr, il a tout l’avenir, sans le connaître, devant son tout jeune âge. Mais le personnage céleste au soleil blanc de tous les possibles n’a même pas à bander une corde invisible à son arc, (il vise d’ailleurs le croisement des deux bras, blancs eux aussi, de la jeune amante) et tous trois ont la même couleur de cheveux, l’or du ciel.
    Tous deux regardent le personnage féminin aux cheveux de couleur spirituelle et à la coiffe en crête, qui a des ailes d’ange. Peut-être montre-t-elle le sexe de l’homme, mais c’est de la main droite, tandis que la main gauche du cœur lui donne une accolade à l’épaule droite.
    La natte jaune au sol (qui est sur un plan arrière, peut-être parce que futur ou même passé, qui sait ?), qui touche la femme brune, mais qui laisse planer le possible (vide et blanc) entre les deux jeunes gens … et la future naissance, la renaissance ou la naissance du nouvel être de deux en un, oui, la procréation mais aussi la co-création, participation active au (est- ce que j’ose prononcer ici ?) « Grand Œuvre ».
    La jeune femme aux cheveux couleur divine semble le présenter humblement à la femme mûre, et lui la regarde si attentivement ; elle est à sa droite. Il est si attentif et c’est très important : il est conscient et il bande la corde de sa volonté, de son engagement, invisible comme celle de l’arc divin (inutile au regard, car très présent en souterrain)…
    Cette liberté apparaît par trois fois : sous le pan de la robe rouge de la femme aux cheveux bleus, entre l’homme et la femme aux cheveux jaunes, dans le soleil, symbole divin. Les trois dimensions de l’homme (corps, âme, esprit) ont leur espace de liberté.
    La partie sombre, bien entendu est tapie sous la plante du pied gauche de l’homme, entre sa partie masculine et sa partie féminine (entre lui et la femme blonde).
    Choisis bien mon ami, mais surtout, persévère …
    Tant que le cinq « élémente » ta vie, tu devras …

    J'aime

    • Tu ne vas pas vraiment à l’encontre des interprétations communes, Prunelles et même, si te le faisais, cela ne serait pas « tant pis » mais « tant mieux ». N’ai je pas assez insisté sur le fait que je ne propose que les généralités de la Lame et que chacun est libre de la voir à sa façon ?
      Si je parle de l’importance de l’âme-our, donc de l’amour de soi, en lien avec la Source, cela implique nécessairement les noces alchimiques, entre notre yin et le yang intérieurs. Tu les vois dans les deux personnages qui se ressemblent et cela peut signifier aussi, que la jeune femme est la sœur, non pas l’amante et la dame âgée, la mère du jeune homme.
      L’Amoureux est aussi un Arcane de choix : « Choisis bien mon ami, mais surtout, persévère », de l’engagement, du service et ceux là commencent d’abord par nous-mêmes.
      Il est aussi question de négociation, dans toutes les acceptions du terme, y compris de négocier son passage à l’âge adulte, sa libération de la mère, qui peut vouloir retenir ou bien libérer son fils (dans le contexte du complexe d’Oedipe).
      Tout ce que tu décris est contenu dans cet Arcane et ton interprétation est belle et profonde car c’est la tienne, qui résulte de ton parcours si difficile. Celui qui a permis « la future naissance, la renaissance ou la naissance du nouvel être de deux en un, oui, la procréation mais aussi la co-création, participation active au (est- ce que j’ose prononcer ici ?) « Grand Œuvre ».
      Tout le parcours initiatique du Tarot est lié au travail alchimique, qui apparaîtra dans toute sa clarté dans l’Arcane du Diable.
      Je te remercie de tout cœur de nous livrer ton vécu personnel, ton cheminement, les Lames servent à cela, nous y accompagner par leur sagesse et tous les possibles qu’elles contiennent.
      Tu as su t’approprier ta féminité, apprivoiser le masculin et tu continues ton cheminement en pleine conscience, en acceptant les forces de l’ombre.
      Alors, que te dire ? Continue et merci d’apporter tant de richesses à travers ton interprétation.
      Toute ma tendresse, Prunelles…avec un « s » pluriel que je comprends de mieux en mieux

      J'aime

  3. Bonjour Elisabeth …encore une carte …que j’ai souvent eue à une « période » bien précise …, carte ….que j’adorais voir dans mon jeu , tant sa signification pour moi étant parlante …, je ne sais si elle m’a aidée en appuyant bien là sur le noeud du problème … »choix »…qui dit choix , dit aussi déchirements …, et les conséquences de celui-ci (ou de ceux-ci) qui en découleront …car comment être certains (es) de faire le « bon » choix ? d’après quels critères ? qu’est-ce qui gouverne nos choix ? l’éducation que nous avons reçue ? notre moralité ? nos émotions ? nos pulsions aussi ? pas simple de faire des choix….D’où l’importance à mon humble avis d’être surtout à l’écoute de ses intuitions personnelles …de se laisser guider d’abord par sa petite voix intérieure , elle seule sait ce qui est juste pour nous …la carte est surtout là pour appuyer des évidences …Merci Elisabeth …. 🙂 , bon 1er mai …je te souhaite le meilleur qui soit …

    J'aime

    • Ma chère Maïa,
      Si heureuse de ton passage et de ton ressenti de la Lame de l’Amoureux. Tu as très bien saisi cette problématique du choix, de l’engagement et de tout le cortège des interrogations et hésitations qui suivent.
      L’essentiel est de poser des bonnes questions et tu as su le faire, en pleine conscience de notre condition humaine.
      Mais surtout tu sais et tu sens dans ton cœur la nécessité d’écouter cette petite voix, la seule qui sait mais qu’il est parfois difficile d’entendre, si nous nous posons toutes ces questions dans notre mental agité. Que la voie de ton cœur t’accompagne toujours.
      Belle soirée du premier mai, je te souhaite aussi d’avancer sur ta route du bonheur.

      J'aime

  4. autant j’ai lu le pape et l’empereur, et rien ne m’est venu, autant cette carte est parlante pour moi.

    souvent, quand on voit cette carte pour la première fois, et qu’on voit son nom, on reste sur quelque chose de superficiel pour cette carte : l’amour
    attends, je n’ai pas dit que l’amour était superficiel, mais juste cette vision de cette carte

    pour moi, elle est avant tout la carte qui symbolise le choix à faire.
    on est face à un carrefour, et on ne peut pas aller en arrière ni continuer en avant, il faut choisir : droite ? ou gauche ? la brune ou la blonde ? le bien ou le mal ?

    le choix n’est pas anodin, il implique un certain nombre de conséquences que la personne peut pressentir sans savoir réellement ce qu’il en est, il lui manque la sagesse de l’expérience
    et là on lui demande de choisir le chemin qui le mènera à cette expérience
    il peut pressentir parce qu’il est guidé par son coeur, il n’est pas seul sur ce chemin, mais c’est à lui seul de faire son choix, il peut prendre un peu de temps pour choisir, mais il ne peut pas rester là au milieu du carrefour ! il faut, il doit choisir…

    ce n’est pas parce qu’il choisira la droite que ce sera le chemin du bien, ou celui du mal, il faut mettre beaucoup de nuances : le chemin est juste la façon qui le mènera à l’expérience
    c’est comme l’enfant qui doit aller à l’école : soit il prend le plus court chemin, soit il prend le plus long chemin, mais les deux l’emmèneront jusqu’à l’école !

    et enfin, derrière Cupidon, il y a le soleil, et le soleil est pour moi une carte positive, qui nous indique que quelque chose de beau, de bon ou de bien va arriver, Cupidon est là pour compenser la sagesse, il reste le guide pour avancer, c’est pour ça qu’il faut se recentrer en son coeur pour faire un choix vraiment important.

    J'aime

    • Encore épatée par ta vision si juste de cette Lame. Oui, l’Amoureux est aussi l’Arcane de l’engagement, du service, donc du choix que tu évoques.
      Que choisirons nous ?
      Tous les chemins justes conduisent à la Source et cet Amour qui en émane et nous remplit, nous sert de guide. Et même si nous nous égarons sur la route des autres, l’amour de nous nous ramènera dans la vérité de notre cœur.
      Merci pour cette belle réflexion qui donne un éclairage personnel. C’est la raison pour laquelle je termine chaque description de la Lame en disant que personne ne la vit jamais de la même manière.
      Merci pour la tienne, un Amoureux à toi, si bien vécu.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s