La Justice

Cette Lame correspond à la lettre hébraïque Heith, qui évoque un lieu clos où les forces contraires doivent apprendre à vivre ensemble. Dans son sens le plus courant, Heith désigne une barrière, une clôture, qui sépare l’intérieur de l’extérieur.

Une autre interprétation du Heith est l’abondance, l’équilibre universel, un réservoir d’énergie et de force vitale.

La Justice introduit la question des Lois universelles, que le Prince du Chariot devra apprendre à pratiquer, ainsi que les barrières à ne pas franchir pour préserver son intégrité.

Notre corps est-il notre ami ou notre ennemi, savons nous le protéger pour perpétuer la vie ? 

« Celui qui n’est pas pour la vie est contre la Vie ».

La vie/l’avis, la pensée ignorante, soit par méconnaissance, soit par son détournement, les faux avis que nous avons acceptés au lieu de nous tourner vers la réponse intérieure.

En ce sens, la Justice démarre l’initiation psychologique, en nous confrontant avec nos maîtres intérieurs qui nous mettront à l’épreuve, afin que nous puissions trouver notre propre réponse, notre justesse, notre équilibre, parmi les énergies qui vont et viennent à l’infini.

Le 8 couché, c’est une lemniscate, le signe de cet infini.  

Sur la coiffe de l’Arcane, le soleil évoque la conscience, la lucidité, le discernement.

La Justice reçoit les Lois, les directives, les principes sur ce qu’il faut transformer pour préserver la Vie, protéger le vivant et faire circuler l’énergie christique en nous.

La seule chose qui ne change jamais est que tout change, d’où la nécessité de ne pas nous attacher à la forme.

Nous ne pouvons pas être dans la justesse si nous ne connaissons pas notre vérité car cela nous déséquilibre.

Les deux plateaux de la Justice évoquent encore les dualités que nous devons équilibrer : notre yin et notre yang, le cerveau droit (intuition) et le gauche (la raison).

Quand notre raison se met au service de l’intuition, nous avons un sentiment d’équilibre et de vérité. Les forces duelles deviennent complémentaires.

La Justice tient un glaive qui doit trancher avec rigueur tout ce qui est injuste mais porte le fléau de sa balance au niveau du cœur. Cela induit les deux notions : rigueur et miséricorde, je tranche avec amour et sans jugement.

J’apprends à transformer en conscience, je dis quand c’est faux, je recherche les causes profondes de mon déséquilibre et de mon sentiment d’injustice.

Comme toujours, cela nécessite un travail, une auto observation permanente. Si je me surprends à réagir selon les vieilles croyances, je nettoie, jusqu’à ce que la nouvelle pensée prenne forme. Mais pour cela, je dois d’abord exprimer et guérir mes blessures, laisser mon enfant intérieur extérioriser ses souffrances.

Puis, trouver ma vérité dans le mensonge général, me renouveler sans cesse, prendre forme en fonction des circonstances, afin de répondre à l’appel de la Vie.

La Lame de la Justice fait penser à la « pesée des âmes » dans l’Égypte ancienne et à la question de la Bible : « qu’as-tu fait de tes talents ? »

L’acte juste, guidé par la pensée qui vient de l’âme, participe au mouvement de la Vie, transforme l’onde destructrice en onde créatrice, nous permet de devenir décideur de notre destin.

A contrario : « si l’homme de travers utilise l’outil juste, celui là va opérer de travers ».

La mal vécu : quand nous ne sommes pas dans notre authenticité, nous acceptons ce que l’extérieur nous propose et nous y adhérons.

La croyance de posséder la vérité unique, la rigidité des personnes qui cherchent à avoir toujours raison, qui cache la grande peur de se transformer, se remettre en question, se regarder en face et être sincère avec soi. La volonté d’imposer ses croyances aux autres.

Les rapports compliqués entre l’esprit et la matière, la difficulté d’incarnation.

Pour ceux qui n’auraient pas lu les textes sur les Arcanes précédents, je conclurai encore par mon propos habituel : ici encore, ce ne sont que quelques généralités de cette Lame qui ne sera jamais vécue de la même façon par différentes personnes.

La place qu’elle occupera dans un thème, comme ses interactions avec d’autres Arcanes déterminera aussi ma manière de l’interpréter.

 

Publicités

18 réflexions sur “La Justice

  1. Merci Elisabeth pour tous ces éclairages.  » Qu’à tu fais de tes talents ? « , la phrase de la bible qui peut parfois me tarauder tant je souffre de cécité, tant souvent je maudis ce soi-disant talent d’écriture. Mais bon, peut-être suis-je de la race des fruits tardifs ?

    J'aime

    • Sincèrement, et en toute justesse, Stéphane, si je comprends si bien tes tourments, je ne vais pas t’aider à te flageller… je le refuse au nom de l’amitié fraternelle qui nous lie.
      Tu es un fruit mûr, qui continuera à fructifier, et tes talents, tu les exploites pour faire le bien, alors si tu veux bien te rendre Justice…
      Une autre parabole :
      Voici que le semeur sortit pour semer.
      Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger.
      D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde.
      Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché.
      D’autres sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés.
      D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un.
      Celui qui a des oreilles, qu’il entende !

      Aimé par 1 personne

  2. Un lame certainement merveilleuse!~ j’ aime bien le symbolisme qu’elle entraine…

    Par rapport au numéro huit je voulais partager cette information avec toi, Elisabeth:

    « Le 8 symbolise l’équilibre, la vérité et la justice. Deux fois 4, c’est un nombre concret et matériel. Il est synonyme d’avoir, de pouvoir, de matérialité. Il est en rapport avec l’élément air, et en analogie avec les planètes Mars et Pluton, les signes du Bélier et du Scorpion, les Maisons II, VIII et XII en astrologie et le tempérament bilieux ».

    En plus, J’ ai aussi trouvé un intéressante curiosité mathématique

    Superbe billet mon amie!… Merci beaucoup d’ avoir partagé. Je t’ embrasse!. Aquileana 😀

    J'aime

    • Merci à toi pour ces rajouts précieux, en effet, comme tout est lié, les correspondances peuvent être établies à l’infini. Il y aurait matière pour un autre article 🙂
      J’ai bien aimé ton tableau, surtout en lecture numérologique, il est si riche.
      Bisous, Aquileana, tu apportes toujours un point de vue passionnant

      J'aime

  3. Nous ne pouvons pas être dans la justesse si nous ne connaissons pas notre vérité car cela nous déséquilibre.
    « qu’as-tu fait de tes talents ? »
    La mal vécu : quand nous ne sommes pas dans notre authenticité, nous acceptons ce que l’extérieur nous propose et nous y adhérons.

    Tellement vrai ! Merci de le rappeler.

    J'aime

  4. Une question importante soulevée par le travail symbolisé par la lame de la Justice :
    Oui nous commençons par l’étude des lois universelles, nous ne pouvons que commencer par là puisque le reste est inaccessible. Matière, psyché, planètes, pensées, « grands » hommes …. L’entrée se fait toujours par le cœur, l’intuition, l’intellect fonctionne aussi mais pas tout seul. La démarche passe par le global parce qu’on n’entre pas dans un temple sans préparation, on prend le temps de se mettre en condition, on « laisse ses chaussures à l’entrée », on « secoue la poussière de ses semelles », on entre en se préparant à la vénération. On laisse à la porte tout ce qui nous alourdit.
    Puis vient d’emblée, amené petit à petit, un sens aigu du respect de la vie. La vie. Une recherche de la signification de l’amour.
    Alors à un moment ou à un autre, on se penche sur soi-même, sérieusement. Cela peut prendre la forme de « petits pas » ou se faire en quelques fois, peu importe. Qui suis-je par rapport à tout ça, que suis-je, où est-ce que je me situe ?
    Je deviens un maillon, un élément, une partie du grand tout. Je deviens aimable parce que je SUIS PARTIE. En m’honorant je fais honneur à ce tout. Je peux m’aimer. Tout ce qui est douloureux, obscur, ce qui me parait sale est nettoyé et cela se fait tout seul. Cela devient logique. Ce n’est pas mon égo que j’aime, c’est juste mon être en vie. Je suis amené naturellement à prendre soin de moi dans sa globalité, dans toutes ses parties, les lois de fonctionnement m’ont présenté un peu du pourquoi (pas tout). J’ai simplement appris à respecter ces lois.
    Bien sûr, il y a des restes, bien sûr, il faut de la patience, bien sûr je ne suis pas parfait sinon je ne serais plus là, mais je suis en chemin. Personnellement, j’aime à dire que je suis en chemin « terreux ». Pour moi, « terreux » n’est pas négatif. Quel honneur de cheminer sur cette belle planète bleue. J’aime la terre, j’aime la boue dont je suis pétrie, dont je suis faite. J’aime aussi la lumière du soleil et le vent qui me permet d’entretenir ma vie, juste LA vie.
    Oui, nous avons une personnalité extérieure, toute entière tournée vers les autres. Je l’aime cette personnalité, elle est l’organe qui me permet de te voir, te toucher, t’écouter, te sentir de l’intérieur, t’aimer. Et une personnalité intérieure, toute entière tournée vers ce quelque chose qui nous dépasse, vers notre âme, et plus peut être.
    Vers les autres ? On n’a jamais terminé : on ne se lasse pas des autres, on aime à s’y frotter, on aime interagir entre nous, avec la nature, avec les éléments, avec …. Quant à notre intérieur, une vie ne suffit pas, pour l’explorer. Personnellement, plus je descends plus je me … « dilate » et plus je monte ailleurs. Nous avons les deux pieds bien campés sur le sol et notre cœur et notre tête qui montent qui montent. L’expansion de l’univers.
    Plus je me plie aux lois universelles, plus je deviens libre. Libre de mes obscurités. Libre de mes souffrances. Libre de mes doutes, même si chaque prise de conscience (découverte d’une petite vérité toujours que relative), ne sera vérité que jusqu’au prochain doute. Je chemine avec un peu moins de peur, un peu moins de colère, un peu moins de révolte. Je chemine.
    Sur ces chemins de vie, E., nous nous sommes rencontrées, comme deux êtres d’un même pays se rencontrent en terre étrangère : ils courent l’un vers l’autre, heureux de retrouver un peu, un peu de cette terre commune qui les a vus naître, un peu de ce petit air de famille.

    J'aime

    • Tendresse particulière vers toi, être lumineux que j’ai rencontré sur le chemin car, comme tu le dis, nous sommes si liées que tous les mots que tu as écrit, auraient pu être les miens. Alors je n’ajouterai rien à ce commentaire, juste qu’il est merveilleux et que je te remercie de tout cœur de si bien exprimer les expériences de ton cheminement dans lequel je me retrouve.
      Et mon vœux sincère, qu’il nous soit donné de continuer à échanger dans ce lien profond.
      Si heureuse de te connaître, Prunelles.

      J'aime

  5. je ne trouve pas le symbole de l’infini ? j’ai beau scruter la carte, m’en éloigner, rien n’y fait, je ne le soupçonne même pas…
    la justice : ce qu’il y a à faire, c’est tout, sans jugement de valeur
    je ne la connais pas bien non plus cette carte là !

    J'aime

    • C’est peut-être moi qui me suis mal exprimée. Je cite le passage en question : « En ce sens, la Justice démarre l’initiation psychologique, en nous confrontant avec nos maîtres intérieurs qui nous mettront à l’épreuve, afin que nous puissions trouver notre propre réponse, notre justesse, notre équilibre, parmi les énergies qui vont et viennent à l’infini.
      Le 8 couché, c’est une lemniscate, le signe de cet infini. » Donc en parlant de l’infini je mentionnais ce passage des énergies.

      Quant à la couronne de la Justice : « Sur la coiffe de l’Arcane, le soleil évoque la conscience, la lucidité, le discernement ». C’est le double rond au milieu, un peu comme un troisième œil.

      J'aime

      • aaaaaaaaaaaah d’accord !
        tu ne t’es pas mal exprimée, c’est moi qui ai mal compris ! et oui, là c’est plus clair
        sourire
        oui, le soleil symbolisé par le double rond, ça je l’ai vu de suite !

        et comme tu l’as compris, cette carte ne me parle pas plus que ça, et j’ai oublié ce qu’elle me disait à l’époque, je ne sais plus, ce qui me fait dire que je ne la connais pas
        j’aime beaucoup ta façon d’expliquer les lames, tu es précise, j’apprends beaucoup, ou me remémore aussi, ça dépend de la carte
        super intéressant ce travail que tu fais !

        et j’explore encore !! sourire

        J'aime

        • Alors, disons que c’est entre les deux 😀
          Très touchée par tes compliments mais j’admire ta volonté d’explorer, tu assimileras les Lames à ta façon, comme tu l’as déjà fait avec les autres.
          Fais de belles découvertes.
          Bisous.

          J'aime

  6. Défi défigurant de la Justice ! chaque fois, je lis et j’ai le sentiment que je n’ai encore pas compris cet arcane !
    Si j’ai lâché sur la vérité unique, il m’est encore difficile de créer « des accords » entre esprit et matière…
    Heureusement, Tempérance m’accompagne : j’irai au bout de mes rêves…de justesse!

    J'aime

    • Est-ce toi, ma chère amie Michèle ? Tu l’as ce défi défigurant ? Si c’est toi, tu t’en sortiras bien…tu as déjà fait un travail magnifique.
      Et Tempérance, en ressources ?
      Oui, tu iras au bout de tous tes rêves !
      Bisous…
      PS. Pardon pour les lecteurs, c’est notre « jargon technique » 😀

      J'aime

  7. Pensée du jour
    Ma belle Thémis quand tu me montres le chemin et que tu parles à mon Prince mon carrosse ne dévie pas de sa route et les chevaux s’entendent sur le parcours à suivre…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s