Miroirs

Un autre beau et émouvant poème de Serge. Merci

Dans mes nuits sans sommeil où ne cessent les tourments
Je remonte le temps pour comprendre le sens
Retour accéléré je regarde l’enfant
Qui a suivi son chemin en toutes indifférences
Qu’ai-je fait au si fort pour qu’il m’en fasse autant
Me tracer des parcours remplis d’incertitudes
Des moments si futiles repeints de noir et blanc
Qui ne cessent de me suivre jusqu’à l’instant présent

Peu de joies mais des peines qui écrasent mon être
Et me font rencontrer trop de blessés vivants
Ne dit-on pas tu croises ce qui est tout écrit
Qui a fait de cette loi un si piètre partage
Un adage adopté dans la résignation
Pourquoi les gens heureux sont-ils si différents
Sourires à l’unisson et bonheurs sans ombrage
Mais la vie n’est-elle pas tragédies et passions

J’ai pourtant tout donné jusqu’au au coin de la rue
Quand j’ai vu la misère qui tourmente la terre
Ces gestes si furtifs ne sont-ils pas portés
Au crédit de ma vie……..qui demeure précaire…

(Serge – 15 juillet 2012)

Publicités

4 réflexions sur “Miroirs

  1. Kikou ,
    Je reste de ces gens qui pensent que rien n’est écris…
    ni de miséreux, ni de payable d’avance
    et que soulager sa conscience en rendant Dieu (ou si fort) responsable
    est l’ultime énergie d’un sursaut de non-sens…
    Toute la création tend à croire à chaque instant la preuve du contraire!
    Comment serait-il possible qu’un Dieu quel qu’il soit (ou si fort),
    soit à la fois aimant, généreux… et tortionnaire ?
    Rendons les choses de César à César, et pour le reste…
    dans le bénéfice du doute d’opportunité et de contestes,
    par la Grâce de souffrances qui riment avec expériences,
    n’accepter d’autre but que celui d’en prendre conscience

    Il y a des vies qui paraissent meurtries,
    qui au demeurant baignent de tant de tourments…
    Pourtant lorsque la vie leur sourit, ils l’apprécient…
    et quand le vent tourne, alors ils le contourne !

    Là, ils écrivent leur vie… redevenant maître à bord
    en gravant les récits… de leur chasse aux trésors!

    Tout alors devient plus léger aux embruns parfumés…
    comme un juste et heureux retour vers la tranquillité
    ce qui n’est sommes toutes Serge, que l’ultime vérité!
    venant énergiser l’esprit symbiotique de l’universalité…

    A mon meilleurs Ami…

    Muriel

    J'aime

  2. La vie, en effet n’est qu’une succession de tourments, de tragédies et de passions….. l’important est, je pense de parvenir à trouver la lumière au beau milieu de toute le noirceur du monde……
    tous les gestes si furtif qu’ils puissent être sont toujours portés sur le décompte de nos vies.. parfois en crédit, et parfois en débit…… c’est ce que réellement je crois……
    Bises Elisabeth.. joli, le poème de Serge !!
    Pati.

    J'aime

    • Chère Pati,
      Merci pour ton passage et cette si profonde réflexion. Trouver sa lumière et la rayonner autour de nous, voilà le meilleur remède contre les ténèbres. Et les gestes dont tu parles me font penser à la pesée des âmes dans la mythologie égyptienne.
      Je t’embrasse fort, toi la guerrière de la Lumière…et je remercie également Serge pour son beau poème.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s