Le Big Brother veille sur vous

stardasdiste 2Voilà à quoi pourrait ressembler la commande d’une pizza en 2025, ou les dérives de l’interconnexion des données informatiques :

Standardiste :
– Speed-Pizza, bonjour.

Client :
– Bonjour, je souhaite passer une commande s’il vous plaît.

Standardiste :
– Oui, puis-je avoir votre NIN, Monsieur ?

Client :
– Mon Numéro d’Identification National ? Oui, un instant, voilà, c’est le 6102049998-45-54610.

Standardiste :
– Je me présente je suis Habiba Ben Saïd. Merci Mr Jacques Lavoie.
Donc, nous allons actualiser votre fiche, votre adresse est bien le 174 avenue de Villiers à Carcassonne, et votre numéro de téléphone le 05 68 69 58 69. Votre numéro de téléphone professionnel à la Société Durand est le 04 72 25 55 41 et votre numéro de téléphone mobile
le 06 06 05 05 01.
C’est bien ça, Monsieur Lavoie ?

Client (timidement) :
– oui !!

Standardiste :
– Je vois que vous appelez d’un autre numéro qui correspond au domicile de Mlle Isabelle Denoix, qui est votre assistante technique.
Sachant qu’il est 23h30 et que vous êtes en RTT, nous ne pourrons vous livrer au domicile de Mlle Denoix que si vous nous envoyez un XMS à partir de votre portable en précisant le code suivant AZ25/JkPp+88

Client :
– Bon, je le fais, mais d’où sortez-vous toutes ces informations ?

Standardiste :
– Nous sommes connectés au système croisé, Monsieur Lavoie

Client (Soupir) :
– Ah bon !…. Je voudrais deux de vos pizzas spéciales mexicaines.

Standardiste :
– Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Monsieur Lavoie.

Client :
– Comment ça ???…

Standardiste :
– Votre contrat d’assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé, car selon votre dossier médical, vous souffrez d’hypertension et d’un niveau de cholestérol supérieur aux valeurs contractuelles. D’autre part, Mlle Denoix ayant été médicalement traitée il y a 3 mois pour hémorroïdes, le piment est fortement déconseillé.
Si la commande est maintenue la société qui l’assure risque d’appliquer une surprime.

Client :
– Aie ! Qu’est-ce que vous me proposez alors ?…

Standardiste :
– Vous pouvez essayer notre Pizza allégée au yaourt de soja, je suis sûre que vous l’adorerez.

Client :
– Qu’est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza ?

Standardiste :
– Vous avez consulté les « Recettes gourmandes au soja » à la bibliothèque de votre comité d’entreprise la semaine dernière, Monsieur Lavoie et Mlle Denoix a fait, avant hier, une recherche sur le Net, en utilisant le moteur « _http://www.moogle.fr > « _avec comme mots clés soja et alimentation. D’où ma suggestion.

homme cheveuxClient :
– Bon d’accord. Donnez-m’en deux, format familial.

Standardiste :
– Vu que vous êtes actuellement traité par Dipronex et que Mlle Denoix prend depuis 2 mois du Ziprovac à la dose de 3 comprimés par jour et que la pizza contient, selon la législation, 150 mg de Phénylseptine par 100 g de pâte, il y a un risque mineur de nausées si vous consommez le modèle familial en moins de 7 minutes. La législation nous interdit donc de vous livrer. En revanche, j’ai le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle mini..

Client :
– Bon, bon, OK, va pour le modèle mini. Je vous donne mon numéro de carte de crédit.

Standardiste :
– Je suis désolée Monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit VISA dépasse la limite et vous avez laissé votre carte American Express sur votre lieu de travail. C’est ce qu’indique le Credicard Satellis Tracer.

Client :
– J’irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n’arrive.

Standardiste :
– Ça ne marchera pas non plus, Monsieur Lavoie, vous avez dépassé votre plafond de retrait hebdomadaire.

Client :
Mais ?… Ce n’est pas vos oignons ! Contentez-vous de m’envoyer les pizzas ! J’aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre ?

Standardiste :
– Compte-tenu des délais liés aux contrôles de qualité, elles seront chez vous dans environ
45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez gagner 10 minutes en venant les chercher, mais transporter des pizzas en scooter est pour le moins acrobatique.

Client :
– Comment diable pouvez-vous savoir que j’ai un scooter ?

Standardiste :
– Votre Peugeot 408 est en réparation au garage de l’Avenir, par contre votre scooter est en bon état puisqu’il a passé le contrôle technique hier et qu’il est actuellement stationné devant le domicile de Mlle Denoix. Par ailleurs j’attire votre attention sur les risques liés à votre taux d’alcoolémie.

Vous avez, en effet réglé quatre cocktails Afroblack au Tropical Bar, il y a 45 minutes. En tenant compte de la composition de ce cocktail et de vos caractéristiques morphologiques, ni vous, ni Mlle Denoix n’êtes en état de conduire. Vous risquez donc un retrait de permis immédiat.

Client :
– @#%/$@& ?# !

Standardiste :
– Je vous conseille de rester poli, Monsieur Lavoie. Je vous informe que notre standard est doté d’un système anti-insulte en ligne qui se déclenchera à la deuxième série d’insultes. Je vous informe en outre que le dépôt de plainte est immédiat et automatisé.
Or, je vous rappelle que vous avez déjà été condamné en juillet 2009 pour outrage à agent.

Client (sans voix) :
– ….

Standardiste :
– Autre chose, Monsieur Lavoie ?

Client :
– Non, rien. Ah si, n’oubliez pas le Coca gratuit avec les pizzas, conformément à votre pub.

smileyStandardiste :
– Je suis désolée, Monsieur Lavoie, mais notre démarche qualité nous interdit de proposer des sodas gratuits aux personnes en surpoids. Cependant à titre de dédommagement, je peux vous consentir 15 % de remise sur une adhésion flash au contrat Jurishelp, le contrat de protection et d’assistance juridique de Speed assurance. Ce contrat pourrait vous être utile, car il couvre, en particulier, les frais annexes liés au divorce.

Vu que vous êtes marié à Mme Claire Lavoie, née Girard depuis le 15/02/2018 et vu votre présence tardive chez Mlle Denoix, ainsi que l’achat il y a une heure à la pharmacie du Canal d’une boîte de 15 préservatifs et d’un flacon de lubrifiant à usage intime.

À titre promotionnel, je vais faire joindre aux pizzas un bon de 5 EUR de réduction pour vos prochains achats de préservatifs valable chez Speed-Parapharma. Toutefois veuillez éviter les pratiques susceptibles d’irriter les hémorroïdes de Mlle Denoix, pour lesquelles Speed-Parapharma se dégage de toute responsabilité.
Bonsoir Monsieur et merci d’avoir fait appel à Speed-Pizza.

Envoyé par Agathe : http://agatheb2k.wordpress.com/

Publicités

61 réflexions sur “Le Big Brother veille sur vous

  1. J’avais oublié un film qui fait vraiment flipper : c’est « Traque sur internet » avec Sandra Bullock, sorti en 1995. Tous les systèmes sont piratables grâce à un logiciel que les entreprises installent sur leurs ordinateurs, croyant se protéger des pirates.
    On lui vole son identité, on tente de la tuer…

    Un autre film que j’avais oublié également. Il s’agit de « Les Experts » (Sneakers en anglais) avec Robert Redford. Croyant travaillé pour l’état US, Redford vole un décodeur. En fait il s’agit du décodeur universel qui permet de pénétrer tous les systèmes informatiques des Etats-Unis. Il décrypte tous les systèmes les mieux cryptés.

    Je vous conseille de les voir.

    J'aime

    • Merci Constellation pour tes exemples cinématographiques, toujours très appropriés. J’ai vu les deux films et le deuxième est sorti en France en 1993, donc pas si récent. Il y a aussi un autre de Brian de Palma Blow Out (datant tout de même de 1982), où les gens sont écoutés à très grande distance. Je crois, que nous pouvons multiplier les exemples à l’infini, ce qui prouvera encore que le phénomène ne date pas d’hier…
      Voilà pour nous rassurer 😀 et surtout nous réveiller !

      J'aime

    • Merci Dsaquarelles, oui, j’en suis pleinement consciente d’être cataloguée et fichée. Je sais que dans chaque ordinateur il y a une puce qui envoie nos données direct au centre de Microsoft. Mais que faire, c’est le revers des progrès technologiques.
      Pour mon âge (ni pour le reste d’ailleurs), je n’ai rien à cacher 😀 mais si un jour on voudra m’implanter une puce sous la peau, alors ce sera un Niet catégorique.
      Merci pour ton intervention, ton passage ici me fait tellement plaisir.

      J'aime

  2. Bonsoir à tous, je sais je sais, ce n’est pas bien mais j’ai bien ri. Pourtant je n’ai plus très envie de commander quoique ce soit après ça, pas même le petit brin de folie qui permet d’ôter la boule qui s’est installée là..
    Je me promène sans le savoir ( enfin ! Je dirais plutôt que je ne sais pas tout ) entre les caméras et les fichiers,
    J’ai rencontré hier mon voisin de pallier. Après les salutations de politesse, il m’a demandé pourquoi je n’avais pas ramassé mon courrier et pourquoi j’avais été en retard pour aller travailler, histoire de prendre de mes nouvelles… ça peut aussi commencer là.
    Trêve de plaisanterie, . restons vigilants. Merci Elisabeth pour cette caricature qui frise peut être le réalisme et qui nous rappelle que notre monde n’est en aucun cas celui de Oui-Oui. Bonne soirée à toi.

    J'aime

    • Pourquoi donc cela ne serait pas bien, Prunelles ? L’absurde fait rire et il vaut mieux vivre en conscience de ces possibles, qui peuvent très vite devenir des réalités, si nous ne réagissons pas.
      L’histoire de ton voisin de pallier, bien que juste représentative de cette curiosité malsaine, sous couvert de se soucier de l’autre, me rappelle les tristes exemples de dénonciations de toute sorte.
      Sans tomber dans la paranoïa, restons vigilants, la société est aussi un vaste terrain pour exercer notre capacité de discernement et d’action juste.
      Belle soirée, Prunelles

      J'aime

  3. Est ce que ça marche aussi si on commande un big- mac ?

    C’est effrayant quand même! Traçabilité, (un mot très en vogue) poussée à l’extrême. D’ailleurs, j’y pense, il faudra songer à faire remplacer celui de Liberté figurant sur notre devise républicaine.
    Déjà que Fraternité et Egalité étaient obsolètes…

    Oui, c’est effrayant de penser que cela pourrait faire partie de notre quotidien dans les décennies à venir..
    Mais oui, à lire c’est drôle, c’est toujours ça de pris !

    J'aime

    • 😀 Ne songe même pas au Big-Mac, Marie-Hélène, tu te rends compte combien il est malsain ?
      Comme tu as raison pour notre devise…
      Restons optimistes, si nous sommes assez nombreux, jamais on ne pourra nous imposer cela et profitons pour en rire, tout en restant conscients.

      J'aime

    • Merci d’être passée, Famchocolat. Mais ce sont les personnes comme toi, celles qui se battent tous les jours pour la défense de nos droits et contre toutes les dérives, qui nous permettront de ne pas en en arriver là.
      Belle semaine à toi.

      J'aime

      • C’est toujours un plaisir de passer par ici, même si parfois le temps me fait défaut pour me permettre de tout lire…
        J’espère en tout cas que nos petites luttes à tous, nous permettrons de préserver le maximum possible de notre intégrité et de nos droits simples…

        Merci et excellente semaine à toi aussi.

        J'aime

        • Merci à toi, j’en suis très touchée. Tu liras ce qui t’intéresse et quand tu auras le temps.
          Toutes les grandes rivières sont la somme des petits ruisseaux et si chacun faisait son possible, nos actions réunies auraient donné des résultats.
          Mais je reste confiante, les consciences se réveillent et nous sommes de plus en plus nombreux.

          J'aime

  4. Ah c’est trop bon !
    Cela fait écho à mon dernier article. En France et en Europe aussi, le croisement de fichiers personnels est interdit par la règlementation. Seule la loi le permet pour permettre le contrôle démocratique. C’est le cas des fichiers de police, de la sécu et des impôts. Mais est-on certain de la bonne utilisation par les hommes et femmes qui ont accès à ces fichiers !
    Notre plus grand ennemi est notre ignorance (comme toujours vous me direz). Les plus grands réseaux sociaux sont aux Etat-unis et ils n’ont pas les mêmes règles que nous. Nous permettons sans le savoir souvent à tout plein de sociétés privés, d’accéder à nos données personnelles, par le biais de jeux ou autres applications en lignes. Nous « sommes » répliqués partout pour le bonheur des marketeurs et demain …
    Des règles pour l’Internet sont indispensables comme pour toute société humaine. Notre liberté risque de se perdre à vouloir une liberté absolue à tous prix.

    J'aime

    • C’est très juste, ce que tu dis, GOVINDIN et effectivement, tu l’évoques dans ton article, que j’ai lu avec grand intérêt.
      Beaucoup de choses sont interdites mais ceux qui nous gouvernent en tiennent-ils compte ?
      Et tout cela pour notre bien, évidemment.
      Tu connais l’histoire de la puce informatique, que certains Américains se sont fait implanter sous la peau, avec grande fierté, en plus.
      Nous sommes surveillés de partout : les caméras, les relevés de nos cartes bancaires, les portables, les ordinateurs et j’en passe.
      L’ignorance est notre pire ennemie, tu as raison, donc c’est à nous de s’informer et de réagir.
      Mais ce sont aussi les revers de toutes les avancées technologiques, qui peuvent nous servir et nous rendre vulnérables en même temps.
      Merci pour ton intervention.

      J'aime

      • Nous avons déjà perdu notre liberté.
        1) Internet est mondial. Les sociétés qui le contrôlent sont bien souvent américaines ou filiales de celles-ci.
        2) ceux qui font des sauvegardes en ligne de leurs données sur des serveurs ignorent totalement où leurs données sont hébergées et sauvegardées. En plus, il y a des sauvegardes de sauvegarde afin de pouvoir tout remettre en place en cas de panne. Ces données peuvent être relayées et stockées dans n’importe quel pays du monde. Vous n’avez aucune maîtrise sur ces sauvegardes.
        3) aux USA, ils sont déjà fichés depuis des dizaines d’années.
        4) depuis l’introduction de la sécu aux usa par Obama, il semble nécessaire d’avoir une puce électronique.
        4) Après le 11/09, les américains à eux seuls ont réussi à imposer le passeport biométrique au reste du monde.

        Nous sommes plus que des ignorants. Nous sommes des inconscients. A nous de nous réveiller ou de devenir des futurs cyborgs sans âme.
        Nous avons tous les outils en nous pour avancer spirituellement, alors à vos outils. Les principaux sont le libre arbitre, le discernement, la foi, le coeur et l’Amour.

        J'aime

  5. Je vais faire référence une nouvelle fois au cinéma : Le film « Demolition Man » avec Sylverster Stallone, Sandra Bullock et Wesley Snipes, sorti en 1994. Je vous conseille de le regarder. Film d’anticipation par excellence où tout est aceptisé. Tout est informatisé. Un ordinateur vous délivre une amende lorsque vous prononcez une gros mot.
    On y trouve un soi-disant gentil, raffiné et respecté, qui fomente un coup tordu afin d’éliminer la dernière poche de résistance s’opposant à son idée de société parfaite. Donc il décide de libérer un psychopathe (Wesley Snipes) qui va mettre la ville à feu et à sang afin d’apeurer la population. Tout ceci afin de faire passer des décisions liberticides plus facilement auprès de la population.

    2 autres films évoquant une société parfaite :
    – Moonraker, un James Bond avec Roger Moore et Michael Lonsdale. Un milliardaire décide de créer une nouvelle race d’humains parfaite. Pour cela, il envoie dans l’espace les humains sélectionnés pour repeupler la terre une fois que la population mondiale aura été tuéé par une sorte de virus.
    – Judge Dredd avec Sylverter Stallone. Un administrateur fomente un coup tordu pour évincer le président du conseil d’administration et être nommé à la place. A partir de ce moment, il met le chaos dans la ville en libérant un psychopathe. Ceci afin de lui permettre de déterrer un vieux projet secret et de renforcer les lois liberticides.

    Si on regarde un peu en arrière dans l’histoire terrestre, ne pensez-vous pas que nous vivons déjà dans une telle société ? Ou bien, est-ce que je me trompe ?

    J'aime

    • Bonsoir Constellation,
      Je ne connais les films dont tu parles que par les titres mais à te lire, je trouve qu’ils offrent une démonstration parfaite de cette volonté de faire de nous les êtres sous contrôle total. D’ailleurs, je crois que l’on pourrait en trouver une centaine d’autres…
      Par contre, je me souviens d’un, qui m’avait vraiment remonté le moral.
      C’était une société futuriste où l’apprentissage n’était plus nécessaire car tout le monde avait une puce dans le cerveau, qui lui donnait un accès direct au savoir. Tous, excepté un seul, inapte à l’implantation et considéré comme un débile. Mais un jour, l’ordinateur central a planté et les gens se sont retrouvés tels des enfants. Et celui, qui était obligé de lire est devenu un guide et a appris aux autres de penser par eux-mêmes.
      Ces tentatives de créer la race parfaite existent depuis toujours, le meilleur et le plus triste des exemples étant celui d’Hitler.
      Et les artistes, qui anticipent souvent la réalité les ont décrit, comme George Orwell dans son roman « Big Brother », qui date tout de même de 1984.
      Je crois que les gouvernants font tout pour que nous y arrivions mais si nous n’acceptons pas de devenir les moutons, cela ne passera pas.
      Merci pour ton intervention, toujours si instructive.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s