Avez-vous peur du Nombre 13 ?

Nous voilà donc entrés dans 2013. En numérologie, c’est une  année universelle 6 mais elle contient ce fameux 13 et il en perturbe plus d’un.

Pour la plupart d’entre nous, c’est juste une année de plus, pas très différente de 2011 ou de 2012. Rien de particulier, excepté que depuis 1987, elle sera la première à ­comporter des chiffres tous différents les uns des autres. Plus intéressant encore, si l’on additionne 20 et 13, on obtient 33, un « Maître nombre » hautement chargé et lourd de sens car la numérologie l’associe à l’amour christique, magnifique mais aussi douloureux.

Et puis il y a des « triskaïdékaphobiques » et, pour eux, la perspective de 2013 est plus que terrifiante.

Oui, triskaïdékaphobie, un mot interminable et imprononçable qui signifie la « peur du chiffre 13 ». A l’évidence, beaucoup en sont atteints. Les Romains avaient une peur bleue du 13. Les Vikings aussi. Aujourd’hui encore, il y a des gens qui refusent de s’asseoir à treize autour d’une table.

Il y en a qui n’achèteront jamais une maison située au numéro 13 de la rue, qui n’embarqueront jamais sur un bateau partant le 13 du mois (encore moins si c’est un vendredi), qui ne prendront jamais une chambre au treizième étage d’un hôtel.

Certaines tours d’immeuble, notamment en Chine, en Asie et ailleurs, n’ont tout bonnement pas de treizième étage : on passe directement du douzième au quatorzième. Comme les triskaïdékaphobiques sont des gens irrationnels, ils croient sans doute réellement que leur hôtel n’a pas de treizième étage et dorment, paisiblement à celui qui porte le numéro 14.

13

Ceux qui cherchent à expliquer la crainte superstitieuse du 13 semblent penser que c’est la quantité qui a conféré au nombre son caractère maléfique. Ainsi, c’est le traître Judas qui a porté à treize le nombre de personnes participant à la Cène.

C’est la treizième ère, la première après la douzaine de règnes millénaires des douze constellations du Zodiaque, qui était censée présager le chaos pour les Perses antiques et qui fait que, même de nos jours, les Iraniens quittent leur maison pour aller purifier leur âme le treizième jour de l’année, nommé Sizdah Be-dar. Ce sont les treize cycles menstruels par an de la femme qui ont fait la mauvaise réputation de ce Nombre, lorsque le calendrier solaire a remplacé celui fondé sur les treize cycles de la Lune.

Tâchons d’élucider l’énigme, toute de mystique et de superstition, qui entoure le chiffre 13 et d’expliquer pourquoi on lui attache si souvent des caractéristiques presque magiques. Parfois porte-bonheur, souvent porte-malheur, il laisse rarement indifférent. L’esprit logique et scientifique fait évidemment de ce chiffre un numéro comme les autres.

Toutefois, même les plus rationnels d’entre nous ne sont pas épargnés par les superstitions entourant le chiffre 13. Pourquoi les tables de multiplications que nous avons apprises à l’école s’arrêtent-elles à 12 x 12 ?

Qui a déjà pu effectuer un voyage au treizième rang d’un avion ? Qui a eu l’occasion de passer la nuit au treizième étage ou dans la chambre numéro treize d’un hôtel ? Tout nous laisse penser que rares sont ceux qui peuvent se prévaloir de tels exploits.

En effet, la plupart des compagnies aériennes n’ont pas de rangée 13 et la plupart des hôtels – comme d’ailleurs une majorité des immeubles modernes aux États-Unis – n’ont pas d’étage ou de chambre numéro 13, le quatorze suivant directement le douze.

Cela ne signifie bien entendu pas qu’il n’y a pas de treizième. Tous les immeubles de plus de douze étages et tous les avions de plus de douze rangs en possèdent logiquement un treizième, mais celui-ci porte souvent un faux numéro et est généralement rebaptisé « quatorzième ».

Ce simple changement de nom semble étrangement suffire à faire disparaître toutes les craintes que peut faire naître le chiffre 13. Mais d’où viennent donc ces appréhensions totalement irrationnelles?

Ci-après, j’exposerai brièvement les principales particularités mathématiques et numérologiques qui pourraient expliquer la fascination entourant le Nombre 13, avant de tenter de trouver des explications historiques et religieuses à ce phénomène.

Du point de vue mathématique

Tout d’abord il est à remarquer que 13 est un nombre premier, à savoir un nombre qui n’admet comme diviseur que 1 et lui-même. Toute l’arithmétique est basée sur ces nombres, puisque tout nombre entier peut s’écrire comme le produit de nombres premiers.

Du point de vue historique

cranachTous les six ans, les Chaldéens ajoutaient un treizième mois, afin de compenser le retard dans la façon de calculer le temps calendaire par rapport au temps solaire. Ce treizième mois était tellement redouté et néfaste que même les guerres devaient s’arrêter durant cette période.

Pour les Manichéens, le treizième jour du printemps portait malheur à ceux qui restaient chez eux. Ce jour-là, tous les habitants délaissaient leurs demeures dès l’aurore pour ne rentrer qu’au crépuscule.

Les calendriers mayas et aztèques comportaient vingt mois à treize jours. De plus, chaque signe du zodiaque revenait tous les treize ans. Le nombre 13 était en outre considéré comme un signe de malchance, puisque Mu – la Mère-Patrie de toute Humanité – avait été détruite un vendredi, treizième jour du mois Zac (le mois blanc).

Lors de leur constitution, les États-Unis d’Amérique comportaient treize États (Caroline du Nord, Caroline du Sud, Connecticut, Delaware, Géorgie, Maryland, Massachussetts, New Hampshire, New Jersey, New York, Pennsylvanie, Rhode Island et Virginie). Le drapeau américain comportait donc treize étoiles et treize bandes.

Une ancienne coutume campagnarde européenne veut que les œufs se vendent par treize pour une douzaine (« treize à la douzaine »), sans doute pour conjurer quelque sort.

Du point de vue religieux

Dans les religions chrétiennes, le nombre 13 apparaît à plusieurs reprises, en commençant par la naissance du Sauveur, qui se manifeste aux mages treize jours plus tard par l’apparition d’une étoile. Mais le chiffre 13 est véritablement devenu un symbole de superstition à la suite d’une interprétation de la Sainte Cène où Jésus avait réuni les douze Apôtres autour de lui, la treizième personne, Judas, étant le traître dont le forfait conduira Jésus à la mort par crucifixion.

Dans le judaïsme, un treizième mois est ajouté aux douze existant habituellement sept fois en dix-neuf ans, selon un cycle particulier de la lune appelé cycle de Méton (du nom d’un astronome athénien du cinquième siècle). Les années à treize mois sont alors appelées embolismiques. De plus, Maïmonide (1135-1204), Catalan juif cherchant à concilier la foi et la raison, émit treize articles de foi qui résument les croyances essentielles du judaïsme.

Le calendrier orthodoxe est l’ancien calendrier julien. Il est aujourd’hui encore suivi par les Russes, les Grecs et les Turcs. Ce calendrier possède un retard de treize jours sur le calendrier romain ou grégorien. Les causes de ce retard sont d’une part une divergence de trois jours sur la date de naissance de Jésus-Christ et d’autre part, le refus d’admettre l’ajustement de dix jours du calendrier grégorien par le pape Grégoire XIII le 5 octobre 1582 (devenant le 15 octobre 1582), ajustement effectué pour rattraper le retard du temps calendaire par rapport à la position effective de l’équinoxe du printemps.

FriggaVendredi 13

Selon diverses sources, il paraîtrait que c’est un vendredi 13 qu’Ève tenta Adam avec la pomme, que Caïn tua Abel, que l’Arche de Noé fut lancée sur les flots, qu’Hérode massacra les innocents, que le Christ mourut sur la croix, que Mu (la Mère-Patrie de l’Humanité) fut détruite… Mais la véritable origine de la superstition semble plutôt venir d’une légende nordique. Vendredi était le nom de Frigga, la déesse de l’amour et de la fertilité.

Lorsque les tribus nordiques et germaniques se convertissent au christianisme, Frigga est bannie, envoyée au sommet d’une montagne et considérée comme une sorcière. Depuis, chaque vendredi, la déesse pleine de rancune convoquerait onze sorcières et le diable (ils sont donc treize) pour comploter de mauvais tours à jouer au cours de la semaine suivante. Reste que, dans l’Antiquité, le vendredi était un jour consacré à la déesse de l’amour, qu’elle s’appelle Aphrodite, Vénus ou Frigga. Ce jour était donc considéré comme le plus gai de la semaine. Par ailleurs, aujourd’hui encore, le vendredi semble être un jour de chance pour certains peuples et communautés religieuses.

Beaucoup de gens associent donc le 13 à de bonnes choses. Ainsi, les Egyptiens de l’Antiquité croyaient que l’âme trouverait la vie éternelle sur le dernier des treize barreaux de l’échelle conduisant vers l’éternité. Les Grecs antiques pensaient que les douze travaux d’Héraclès étaient suivis d’un treizième exploit qui lui avait porté ­bonheur, puisqu’en tuant le lion de Cithéron pour le roi Thespios, le héros eut en guise de récompense la permission de se glisser dans le lit de chacune des cinquante filles du souverain, cinquante nuits de suite.

De nos jours, beaucoup de Juifs sont convaincus que les « âmes collectives » de leur peuple sont comparables à la rose à treize pétales mentionnée dans le Zohar, le texte vénéré par les mystiques adeptes de la Kabbale.

Pour certaines écoles de numérologie, le 13 symbolise la fin de quelque chose et le commencement d’une autre. En d’autre terme, la « mort » de quelque chose et la renaissance d’une autre. Le 13 n’est ni bon ni mauvais en soi, juste un tournant majeur, un grand changement concernant la situation de la personne, ainsi que la transformation et le renouveau. Le 13 est signe d’une nouvelle construction, de nouvelles bases.

Quant à moi, j’associe ces valeurs et bien d’autres à la XIII ème Lame du Tarot, l’Arcane Sans Nom : https://tarotpsychologique.wordpress.com/2012/06/13/larcane-sans-nom-2/

Et dans ma pratique de la numérologie, venant du Pythagore, 13 n’est pas un Nombre en tant que tel, juste ce que l’on nomme le Nombre caché qui se réduit pour donner le 4.

Celui là, signifiant la matière, la structure, l’ordre, l’autorité, la sécurité, l’organisation, ainsi que l’ancrage, la construction, les réalisations concrètes, le territoire (intérieur et extérieur), la Terre et l’Esprit incarné dans la matière. Notre condition humaine, en somme.

Par le 3, il nous parle de la créativité et de l’expression pour arriver au 1 : « Je Suis »

Alors à vous de choisir si vous désirez aborder cette Nouvelle Année dans cet esprit.

A lire aussi dans ce blog : https://tarotpsychologique.wordpress.com/2013/01/08/lannee-2013-sous-linfluence-du-nombre-6/

114 réflexions sur “Avez-vous peur du Nombre 13 ?

  1. le quaternaire,
    un peu aussi partie de l’homme ( partie divine de l’homme dit « émané », d’avant « la chute », qu’il doit reconquérir )
    un peu partie de Dieu ( le tétragramme sacré, le point dans le triangle)
    un peu de la partie sacrée du monde, la première porte de l’Arbre, Melkout.
    Le monde en tant que cube,
    laboratoire à la recherche du cercle et de son centre non révélé ;
    dans l’autre sens, mon unité à la recherche de quadrature, ( … celle du cercle, ) il s’agit de « réintégrer » le courant qui remonte.

    Tandis que la création est ternaire ( loi du triangle : le 3ème élément né de l’union des deux termes du 2 )

    le point dans le triangle ( 1 + 3 et 3 + 1 ), le 12 + 1 aussi ( début d’un autre cycle) à méditer chacun dans son intimité

    J'aime

  2. Dans le judaïsme, oui, le nombre 13 signifie quelque chose.. et oui, la rose aux 13 pétales.. juste un petit clin d’oeil au Zohar, à la Kabbale…….
    j’irais un peu plus loin.. 13 est la moitié de 26 et 26 est un nombre très important dans la numérologie.. ce que nous appelons la Guématria… 26 est la valeur numérique de Dieu.. aussi, il est très fréquent de voir certains juifs préférer un multiple de 26 dans certains choix.. comme une date ou une valeur financière ou dans toutes sortes de choses…… (les dons ou autres achats importants.)…..
    Pour ma part, le nombre 13 m’a suivie et poursuivie : je suis née un 13 décembre, j’ai passé le bac un 13 juin, j’ai passé mon permis de conduire un 13 je ne sais plus quoi.. je me suis mariée un 20 janvier dans le calendrier grégorien mais cela correspondait à un 13 dans le calendrier hébraïque..
    bref, quand je rencontre un 13, au cours de ma vie, j’attends toujours quelque chose de bon.. chaque fois qu’une épreuve devait se dérouler un 13, j’étais tellement persuadée que c’était un bon signe qu’en général, je réussissais… sans doute un effet psychosomatique, sais pas.. en tous cas, le 13 me convient……

    Aimé par 1 personne

    • Ravie, chère Pati de ton passage et de ta riche intervention.
      Je suis une grande passionnée de la Kabbale, des lettres hébraïques et de cette immense sagesse intemporelle.
      Il est admis dans la numérologie, que le Nombre 26 est particulier, par le tétragramme sacré : Yod Hé Vav Hé, dont la valeur numérique (justement, en rapport avec la Guématria) est le 26, donc le Nombre de Dieu.
      Je crois que certains Juifs orthodoxes ne le prononcent jamais…
      Heureuse que le 13 te soit bénéfique, effet psychosomatique ou bien sa signification profonde…
      Merci de tout cœur pour ton apport, je serai heureuse que tu viennes nous enrichir de tes traditions que j’admire tant.
      J’espère que tu te portes mieux et je t’embrasse très fort.

      J'aime

  3. Wow, vu le nombre impressionnant de commentaires (que je n’ai pas lu), il semblerait que ce 13 déchaine vraiment les passions. C’est amusant. En ce qui me concerne les superstitions et superstitieux m’ont toujours amusé à la fois qu’intrigué parce que bien souvent ce sont des peurs qui s’expriment de par l’ignorance ou un conditionnement, une croyance abstraite qui n’existe que par l’adoption de quelque chose qui ne nous appartient même pas… alors que dés lors que l’on émet l’intention de comprendre et de guérir cette peur, toute la substance à notre compréhension vient sous nos yeux, dans nos vies, dans notre expérience.. pour nous apporter la connaissance qui efface toutes peurs, toutes superstitions et donc entraine cette connaissance entraine avec elle des guérisons trés profondes et subtiles… voilà un sujet encore fascinant… merci.

    J'aime

    • Tu as raison, la source de toutes les peurs est l’ignorance et souvent, nous reproduisons les anciens schémas de pensée, dont nous avons hérités et que nous perpétuons, sans nous demander s’ils nous correspondent vraiment.
      Seul le travail en conscience nous permet de faire le tri et nous engager sur le chemin de la guérison, en examinant toutes ses couches accumulées depuis des années.
      Et là, effectivement, nous pouvons affronter le travail proposé par l’Arcane XIII.
      Merci pour ton intervention, si riche.

      J'aime

  4. Pour ma part le vendredi 13 est la date du départ imprévu de ma fille et le départ d’une douloureuse période suivi ensuite par une procédure , assignation reçue pour les 13 ans de mon fils.. une grande rupture.. Mais ce n’est pas pour autant que je vive avec la peur du 13. Représentation d’une fin mais aussi d’un début d’autre chose, de changement, j’espère donc que cette année sera la marque d’un nouveau départ.. dans le bon sens du terme.. Pas une fin mais un nouveau commencement.. la grande faucheuse a fait son effet, peut être de la récolte maintenant.

    J'aime

    • Tu es bien courageuse de ne pas t’être fait influencer par ces événements et tu as si bien compris ses liens avec l’Arcane XIII, qui effectivement fauche d’une façon parfois douloureuse mais prépare le terrain pour un nouveau départ. Je te souhaite une magnifique récolte, dans la vibration de l’année 6.
      Merci, Melusinefee

      J'aime

      • Une Année 6 liée au 13 comme l’a fait remarqué ( je n’ai pas noté le nom que j’ai lu tout à l’heure) oui je suis d’accord pour penser à la Femme, à la Vierge comme la maison 6 en Astrologie. Les soins, le rangement, les contraintes, le quotidien et le ménage.. le classement, le tri. et comme on tient aussi compte des années à 13 Lunes.. la santé et le travail pourquoi ne pas y voir un accouchement ? Une épuration. et les règlements de comptes. Un bilan. Les sciences humaines sont un vaste sujet à étudier. Voir ce qui coïncide sans que ce soit coïncidence mais ayant incidence

        J'aime

        • L’année universelle 6 peut, certes contenir ce que tu énumères, j’en ai donné des lignes générales dans l’article en question mais chacun la vivra à sa manière, en fonction des autres données de son thème numérologique ou celui du Tarot. Bien sûr, on voit cela aussi par l’astrologie car tout se rejoint mais ce qui est certain est que cela ne sera jamais pareil pour personne. Et aussi du fait si elle profite des vibrations proposées ou au contraire « tombe » dans le mal-vécu.

          J'aime

          • Elisabeth.. je réponds à ton com dernier.. Oui, bien sûr que cela est vécu de façon personnelle pour chacun en fonction de ce qui a été fait.. Ce sont des vibrations mais si tu observes les gens autour de toi, si tu écoutes, tu le vois le changement qui s’opère…Le début du Nouveau Cycle, sa mise en place…en 2012 c’était déjà le début de la fin.. ( un ex.. un couple qui dure depuis 24 ans qui est en phase de rupture qui semble soudaine) les vieilles institutions ou tout ce qui est basé, construit sur du toc est en déconstruction , démolition ..alors ceux qui ont changé et ouvert les yeux cela a déjà été effectué, mais ceux qui s’accrochent à vouloir que le passé reste, rester dans le passé, ce n’est plus la même chose.. et lors de situations où cela est évident, que les solutions sont proposées mais qu’il y a refus de changement alors que la personne dit avoir compris, on a l’impression de traîner un boulet… je vois cela comme la connexion entre l’esprit et la matière, l’accord de nos paroles et de nos actions, du ciel et de la Terre.. la fin des apparences, des mensonges… Même en connaissant son année personnelle ou l’ambiance du thème solaire, c’est un climat général, il reste à savoir comment on s’adapte aux variations « clim à tique » car ce qui convient à l’un ne convient pas forcément à l’autre.. et je pense que ceux qui n’ont pas eu de changement notable dans leur vie.. vont avoir des surprises..ce qui semblait beau.. en réalité ne l’était pas tant que cela. activation de la faux, de la moissonneuse batteuse, qui fait du tri… bisous

            J'aime

            • Oui, Mélusine, ces changements, parfois brutaux se voient déjà depuis longtemps, le monde va mal, les gens aussi, surtout parce qu’ils vivent sous l’emprise de la peur. Les énergies sont si fortes et déstabilisantes, même pour ceux qui les vivent en conscience.
              Je dis, que nous avons bien de la chance de savoir que tout ceci mène vers l’écroulement des anciennes valeurs car la détresse de ceux qui ne comprennent rien aux coups durs qu’ils reçoivent est grande.
              Bien sûr que tu as raison, la seule possibilité est d’accueillir le changement et y participer mais il faut comprendre la peur que cela génère car la plus grande crainte de l’humain est l’inconnu, même s’il est meilleur.
              Et effectivement, le lien avec l’Arcane XIII est évident, c’est pour cela que j’ai placé un renvoi vers sa description
              Bisous et bon week-end

              J'aime

              • Je ne sais pas si c’est vraiment la peur de l’inconnu qui freine, il y a aussi l’attachement à ses illusions, vouloir fermer les yeux sur ce qui va mal. C’est un bien que tu ai laissé des liens avec Jacques Salomon, je découvre un plein de vidéos. Là je viens de voir celle des 5 besoins relationnels. C’est en posant des questions à une personne qui est dans une phase de crise que je me rends compte qu’elle n’identifie pas réellement ses besoins et c’est la séparation qui la dérange, changer, mettre en place autrement car elle sait ce qui l’attend. C’est reconnaître qui n’est pas facile pour elle. accepter ce qu’elle a refusé de voir. Trompée elle est mais elle s’est aussi trompée.. De toute façon, elle a déjà mal, c’est à croire qu’elle ne veut pas guérir, un peu comme cela passera tout seul comme cela est venu. Alors oui pour elle ce qui lui tombe dessus est quelque chose qu’elle ne comprend pas encore uniquement parce qu’elle ne veut pas ouvrir les yeux et se réveiller. accepter de se réveiller.. Les solutions elle en dispose mais elle est en contradiction à l’intérieur d’elle même.. et cela je le vois avec d’autres personnes. Quelques soient les chemins par lesquels je passe je retrouve la mue, le changement de voie, grandir et changer de peau, perdre quelque chose de soi, laisser partir le voile gris. J’ai trouvé intéressant une vidéo sur la mue du serpent qui parle justement de la vue aussi. J’ai trouvé aussi intéressant de voir Raspoutine hier qui ramène à la prescience. Je pense que l’on nous met sur les rails qui nous conviennent et que certains vont dérailler. Ton billet sur les cadeaux me reste aussi en mémoire. Au sujet du sablier, que l’on renverse et qui n’accorde que peu de temps.. Pour le temps qui passe, la personne aurait pu offrir une montre. Merci encore, ton blog me botte vraiment beaucoup.

                J'aime

                  • Ah c’est ici que j’ai fait le lapsus salomé et salomon.. Une personne qui va mal, qui a mal c’est aussi l’image d’une personne dérangée, qui ne trouve pas sa place ou qui on a volé sa place.. Avons nous toujours eu la prétention d’avoir trouvé notre Place ? ou se sentir à sa place.. comment se placer etc.. ou se situer..en général la personne dit : je suis perdue, je ne sais plus où j’en suis.. Avons nous toujours, du premier coup réussi ? pourquoi certains ont besoin de se retrouver et pourquoi avons nous besoin de panneaux indicateurs ?

                    J'aime

                    • Beaucoup trop de questions, Mélusine et un débat bien trop large pour un commentaire. Concernant la place, je te conseille la lecture de l’article sur la Lame de l’Empereur… et aussi celle de l’Arcane Sans Nom.

                      J'aime

                    • Mais Elisabeth je ne te pose pas de question.. du moins elles ne s’adressent à personne en particulier et à tous.. ce sont les questions que l’on peut se poser..juste pour faire le tour et voir sous tous les angles avec des images différentes, ce qui offre la possibilité de trouver le bon mot, ou le sens.. Un regard qui observe. là tu vois que je met le Nous.. Nous ne sommes pas les seules à lire ton blog et les commentaires.. Je ne fais que partager mes pensées.

                      J'aime

                    • Il ne faut pas oublier que les vibrations actuelles sont du grand nettoyage et la grande remise en question de tout ce que l’on nous appris… et crois moi je pense que des questions, il va y en avoir un bon paquet..

                      J'aime

                  • Je pense en fait que l’on a peur de ce que l’on connait ou a connu qui s’est mal passé ou de ce que l’on veut nous faire croire.. Chaque jour est l’inconnu, chaque lendemain. On essaye un nouveau style, une nouvelle technologie, une nouvelle route, un nouveau pays, une autre langue, une autre culture, un nouveau travail, de nouvelles connaissances ( qui se développeront ou pas) un nouveau domicile. Qui n’a pas été vers l’inconnu juste parce que cela vient de sortir, c’est nouveau, on essaye. On cherche et on essaye du tout et du n’importe quoi. Tu étais une inconnue pour moi et moi une inconnue pour toi.. As tu eu peur ? Même la peur de la mort est en fait la crainte de ne plus exister mais en fait on retrouve cela dans la vie, c’est un manque de confiance.
                    On espère la fin d’un livre, d’une mauvaise situation, d’un chagrin, d’un calvaire, d’une maladie, de la souffrance. On ne va jamais si loin que lorsque l’on ne sait pas où l’on va et pourtant il y a la crainte de ne pas y arriver. Comment craindre quelque chose que l’on ne connait pas ? Il y a forcément une connaissance, une information qui déclenche, un fait ou juste de l’imagination. La peur est le reflet d’un traumatisme que l’on ne veut pas revivre. Identifier sa peur et voir si elle est justifiée. Affronter ses démons. Horreur ô désespoir. l’être humain est curieux de nature. Avec l’ère du Verseau, on a pas fini de découvrir.. pour savoir

                    J'aime

                    • Merci pour ces réflexions mais nous ne parlons pas du même inconnu. Et puis, dire « on » c’est parler en général, voire à la place de l’autre…
                      Il n’y a que le « je » personnel, de ton propre vécu qui puisse me convaincre… et même si je suis d’accord avec ce que tu dis, cela ne concerne pas tout le monde, sinon, nous aurions déjà tous changé et l’ère du Verseau viendrait sans heurts, ce qui n’est visiblement pas le cas

                      J'aime

                    • De quel inconnu tu parles ? il y a plusieurs INCONNU ? l’inconnu est au singulier.. et Oui On c’est il ou elle, On est indéfini ce qui veut dire que cela peut aussi bien être moi que les autres, que d’autres sans nommer personne. Je n’utilise pas le Nous systématiquement parce que justement ce n’est pas tout le monde, Nous tous ou toi et moi dans une conversation.. Inconnu c’est ce que l’on ne connait pas ou que l’on a jamais vu.. Comment avoir peur de ce que l’on ne connait pas ? puisque l’on ne le connait pas.. se méfier, être vigilent peut être, observer avec une certaine distance. Oui.. Mais je reconnais qu’il y a des gens (On) qui ont peur de tout, pour un rien..
                      Avec la personne de l’inconnu, dont tu fais état , est ce de ce qui est étranger ? cela correspondrait à ton pluriel. Mais comme on parle avec ce qui vient de nous, ce qui nous revient, perso je n’ai pas cela en tête. les xénophobe se basent sur des faits… Algérie, les colonies, la guerre etc…et pour les Juifs cela remonte à loin.. Il faut justement se baser sur son propre vécu et non sur ce que racontent les autres.. Une Personne fait un acte et tout son entourage en est atteint et sur longtemps.. les Capoulet et les Montégu par ex.. un ou des allemands et se sont tous les allemands… tout un peuple ou une famille qui trinque..

                      Je t’informe que je suis chemin de vie 9 avec comme nombre d’or le 7

                      Donc il y a des circonstances ou je ne peux mettre Je car je ne ne sent pas concernée directement dans des situations observées avec le On ( ils Elles) car ce n’est pas mis en Vous ou NOus..

                      Je fais la distinction entre ce que je fais ou pas, mais je que j’écris est ce que Je pense , ce ne sont pas les lignes ou les pensées de quelqu’un d’autre.. même si les pensées se rejoignent, Je pense, Je réfléchis par moi même..

                      J'aime

                    • Je sais, Mélusine que tu penses et réagis par toi même mais souvent, tu as tendance à généraliser et tes commentaires, bien que riches, dépassent de loin le cadre de ce débat. Si je devais répondre à toutes tes questions, j’y passerai ma journée, alors que je ne puis me le permettre, faute de temps😀 Ce qui m’intéresse aussi, ce sont les réactions personnelles et le vécu des lecteurs, pas les exemples historiques ou littéraires.
                      Ce n’est pas moi qui ai inventé le fait que l’inconnu fait peur aux gens, tous les penseurs et les psychiatres le savent bien, l’inconnu, dans le sens du changement, de ce que nous n’avons pas encore expérimenté fait peur aux gens car leur besoin de sécurité, même illusoire, les maintient dans les situations parfois inconfortables mais connus, alors que tout bouleversement fait peur.
                      Exemple simple mais parlant, la Française de Jeux possède une cellule psychologique pour aider les gagnants, qui face à leur fortune soudaine (et pourtant désirée) se trouvent si perturbés que les cas de suicides ne sont pas rares.
                      Je connais le chemin de vie 9 mais le Nombre d’or appartient à la géométrie sacrée.

                      J'aime

                    • Puis je me permettre de remettre tes propos..
                      Ce qui m’intéresse aussi, ce sont les réactions personnelles et le vécu des lecteurs, pas les exemples historiques ou littéraires

                      En aucun cas je ne cite qui que ce soit, comme exemple littéraire et d’exemples historique.. et ce ne sont que mes réactions personnelles.. J’ai aussi le droit de voir les choses différemment. Justement, c’est dommage, je ne l’ai pas copié… j’ai lu tout à l’heure dans un autre article des séquences sur la peur.. qui correspondaient plus à ma vision.. Je ne prends pas au pied de la lettre ou pour argent comptant que que disent les gens… qu’il soient des écrivains ou ceci ou cela.
                      Ce n’est pas parce que l’on écrit des livres que l’on ne dit pas de bêtise.. ils n’ont pas la science infuse, tout comme les scientifiques.. La preuve en est avec la peur du 13 qui est basée sur des superstitions.. des On dit ou on a dit …… la peur est signe d’ignorance.. mais pas toujours… face au danger réel.. Va demander aux soldats , aux pompiers par exemple s’ils ne connaissent pas la peur et pour quelle raison… Ils connaissent ce qu’ils risquent.. Il y a des peurs injustifiées et inconscientes parce que déjà crées par d’autres personnes… j’ai lu les lignes des voyants qui font ensuite faire le truc de la mouche.. c’est de la manipulation mentale… et on ou Nous le voyons tous les jours avec les menaces…. de perdre son travail, d’être à la rue, d’avoir la guerre qui nous pend au nez .. peur de l’abus de pouvoir, de se retrouver accusé alors que l’on est innocent, peur de perdre son aimé, son enfant….. il y a multiples raisons de craindre… et cela n’est pas de l’inconnu.

                      Il est tard et je vois que tu as énormément de travail.. Bonne nuit
                      Il ne faut que j’abuse de ton temps.😉

                      J'aime

                    • Entre la peur du danger réel et celle, imaginaire, il y a tout de même une grande différence.
                      Je respecte tes opinions, Mélusine et bien que j’adore l’échange et le partage, celui-là ne nous mène nulle part.
                      Les journées sont trop courtes et chargées pour que je puisse les consacrer à un dialogue qui ne nous mène nulle part.
                      Sans parler du fait que si tu continues, la colonne qui se rétrécit de plus en plus, se réduira bientôt à une ligne😀
                      Belle soirée à toi

                      J'aime

                    • quant à la cellule psychologique des gagnants du Loto cela n’a rien à voir avec la peur mais avec la folie.. perdre la tête… tout gaspiller en un rien de temps et se faire rouler dans la farine avec tous les requins qui trainent dans les environs.. tous les escrocs qui sont prêts à tout avec leur belles paroles.. parce qu’entre nous avoir peur de gagner d’argent…. ce n’est pas la peine de jouer au Loto

                      J'aime

                    • Tu ne crois pas qu’il puisse y avoir d’autres facteurs, plus psychologiques à prendre en compte ?
                      Selon le dicton : « méfie toi de tes rêves car ils pourraient se réaliser ».
                      L’être humain est complexe, Mélusine😀

                      J'aime

                    • Merci pour ces réflexions mais nous ne parlons pas du même inconnu.
                      😉 et je le dis avec humour … s’il est inconnu, comment peux tu l’identifier ? On est indéfini, donc inconnu puisque pas nommé.. donc je ne parle pas à la place de quelqu’un.. Le Je que quelqu’un emploi ne fait pas pour autant ( à mon sens) le fait qu’il soit crédible.. Je vérifie toujours que la personne soit fidèle à elle même et je dise pas qu’elle fait ou a fait et que j’ai la preuve ensuite du contraire par ses contradictions dans ses actions. Je suis tatillon sur cela et j’ai vraiment des raisons pour le faire.. la vérité est très importante.

                      J'aime

                    • Le « je » n’est peut-être pas crédible mais exprime une opinion personnelle, sans parler pour les autres ou généraliser.
                      La vérité est certes importante mais il n’y a pas Une Vérité mais plusieurs et à chacun la sienne.
                      Et au lieu de vérifier celle de l’autre, je me concentre plutôt sur la mienne.

                      J'aime

                    • Je ne comprends ou tu veux en venir… dire On ce n’est pas parler au nom des autres.. le tu oui, le nous ou le vous… ON n’est personne en particulier..
                      et Je suis désolée… mais pour trouver la Vérité, il faut bien vérifier.. et pour cela, on se sert des comparaisons..aller jusqu’au bout… des fois que la terre ne soit pas aussi plate qu’on le dit…

                      J'aime

  5. A reblogué ceci sur Les Chroniques d'Aragonne and commented:
    Pas mal intéressant comme article pour savoir d’où nous vient notre crainte du 13. Personnellement, ma fille est née un 13, et elle est un grand bonheur. Et il y a bien 13 étages dans l’immeuble où je travaille. Pour moi, 13 c’est un moment magique🙂

    J'aime

  6. Bonjour, je vous réponds en ajoutant un autre commentaire sinon nous allons finir par voir nos propos sur une seule colonne de lettres🙂
    J’ai appris à ne plus juger ce que font les autres parce que, comme vous le dites si bien, cela fait partie de leur chemin. Ils ont à en passer par là et à en apprendre quelque chose, sans nul doute. En revanche, notre réaction nous concerne et nous avons aussi à en apprendre quelque chose, si cela nous révulse, nous écœure ou nous met en colère, alors ça parle de nous, ça parle pour nous et cela va nous aider à grandir, pour peu qu’on se penche dessus🙂
    J’aime beaucoup le texte de Marianne Williamson, il est tellement vrai. Nous avons été élevés dans une société judéo chrétienne qui nous a fait croire que la Lumière était dangereuse et que nous ne devions pas nous en approcher, nous avons grandi dans la peur: la peur de mal faire, la peur de la découvrir, la peur de la voir, la peur de la sentir… Et ce faisant nous avons contraint notre véritable nature et nous avons fini par croire que nos ombres étaient la seule chose, le seul endroit où nous pouvions avoir un semblant de sécurité. Quelle illusion!
    Pour ce qui est, en plus, de notre attachement à cette souffrance, il y a de l’obéissance dans l’air, il y a la peur de la punition si, par mégarde, nous nous aventurions hors des sentiers balisés par notre éducation.
    Enfin, comme ma pratique me l’a montré, nous avons tous placé dans notre inconscient des croyances tels des geôliers, qui nous barrent la route (pour plus de sécurité😉 ) dès qu’on essaie de mettre un pieds hors du cadre. Oui nous sommes puissants bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer, malheureusement pour nous, nous avons placé notre puissance au mauvais endroit, elle nous dessert…
    Sur ces bonnes paroles, je vous laisse. J’aime cet échange avec vous et j’espère que vous ne m’en voudrez pas de prendre autant de place dans vos commentaires🙂

    J'aime

    • J’adore vos commentaires, ils sont si justes et riches. Sauf, qu’effectivement, à force de continuer, la colonne rétrécit donc votre idée est excellente. Quoi de plus important qu’un échange véritable qui nous enrichit tant ?
      Entièrement d’accord sur le non-jugement, vers lequel je tends et bien sûr n’y arrive pas toujours. C’est comme vouloir « sauver » l’autre, alors que chacun a un chemin à parcourir, étant libre de ses choix. Sans dire, que nous apprenons bien plus de nos erreurs que de nos réussites.
      Comme nous sommes tous des miroirs les uns pour les autres, effectivement, comprendre pourquoi certains comportements nous révoltent ou nous mettent en colère, est une belle occasion de trouver les racines de ces émotions en nous, changer ce que nous pouvons et accepter les choses sur lesquelles nous n’avons aucune prise.
      D’ailleurs, la seule personne que nous puissions changer, c’est nous.
      Vous avez raison, la culpabilité, inculquée par notre éducation joue un rôle important et la société fait tout pour nous maintenir dans un état de peur permanente, pour étouffer la moindre tentative de sortir des chemins balisés.
      Et ce que vous évoquez, me fait penser non seulement aux injonctions reçues dans notre enfance mais aussi à notre mémoire cellulaire et à la psychogénénalogie, sur laquelle je me suis beaucoup penchée.
      Sur le chemin où nous nous sommes engagés, il est primordial de conscientiser tout cela et faire un travail de libération, afin de récupérer cette puissance infinie, placée en nous depuis toujours.
      Merci pour cette discussion passionnante que nous allons poursuivre, j’espère et à bientôt, ici ou chez vous. Je vous souhaite une très belle semaine.
      Ravie d’avoir croisé votre route.

      J'aime

  7. Merci pour cet article très concis sur le chiffre 13. J’ai beaucoup appris sur l’histoire. C’est très intéressant. Je ne crains pas le chiffre 13 heureusement sinon je ne pourrai plus travailler.
    Quant aux femmes, je savais déjà que c’était de vieilles sorcières. Oups !!🙂🙂 . Mes doigts ont rippé sur le clavier. Satané clavier, il me fait écrire n’importe quoi. 🙂

    Je crois que 2013 est une belle année en perspective. Alors bonne année 2013 à toutes et à tous.

    J'aime

    • Cela est sûr… les chiffres sont ton univers, et tu règnes en maître, là où je ne comprends rien😀
      Pourquoi de vielles ? Il y a plein de jeunes et belles sorcières, dont une qui vient régulièrement ici, alors fais gaffe😀, sinon même tes excuses bidon ne te sauveront pas😀 A moins que tu sois aussi un sorcier, hypothèse très probable…
      J’adore tes commentaires qui me réjouissent toujours autant…
      Faisons donc en sorte que l’année permette à chacun de réaliser pleinement son potentiel.
      Merci pour ton passage et tes vœux, Belle Année 6 à toi.

      J'aime

  8. Caque culture, chaque civilisation a c’est chiffres de malheurs, mais je ne comprend pas que 2013 soit un problème, puisqu’en réalité c’est 6, ont aurait du avoir peur en l’an 13, mais a cette époque le christ n’était pas encore crucifié.La très catholique Italie a peur du 17, donc beaucoup de superstition pour rien.

    J'aime

    • Tout à fait d’accord, Orepuk, je viens d’écrire d’ailleurs, que j’aimerais bien étudier ces différentes cultures mais le travail est titanesque.
      Merci pour la précision sur l’Italie, j’ai lu qu’au Vatican ils s’en méfiaient mais je n’ai pas mis dans l’article, alors merci de le compléter.
      J’ai d’abord écrit sur l’année universelle 6 mais j’ai rajouté cet article car je sais que des nombreux superstitieux allaient le craindre, ce qui confirme encore que l’Homme aime à se faire peur😀

      J'aime

  9. J’aime beaucoup les chats, même les noirs. Et si l’un d’entre eux traverse la rue devant moi, je me dis que peut-être il me prévient d’un danger éventuel et je l’en remercie.
    Pour les échelles, quand j’étais enfant, je trouvais assez drôle et exitant de passer en dessous. Sûrement un petit côté risque tout mais de toute façon, je ne risquait pas grand chose car j’étais persuadé qu’un ange ou une fée me protégeait. (Cela n’a pas changé d’ailleurs)
    Pour le nombre i3, c’est un peu la même chose. Si j’en rencontre un sur mon chemin je me dis qu’il à sûrement ses raisons de passer par là. J’aime bien jouer avec le feu!

    J'aime

    • Moi aussi, j’adore les chats et ton interprétation de leur passage me plaît bien. Alors, tu es une risque tout😀
      Tu as raison, les Anges sont là pour nous protéger et je leur parle tous les jours.
      Je t’embrasse et bon week-end, tu auras une occasion de jouer avec le 13😀

      J'aime

  10. Coucou Elisabeth,
    Moi qui aime les nombres, les chiffres, cet article bien documenté m’a énormément plu … Juste pour le fun : Malgré un avertissement (peur ou intuition va savoir) mon fils l’an dernier est quand même allé à son sport préféré la gym , résultat le vendredi 13 janvier 2012, un accident lui déplaçait le coude avec fracture … Plus de gym pour toute l’année … Pour lui retirer les broches, le médecin propose un autre vendredi 13,je ne sais plus lequel j’avoue je crois en mars …. réponse catégorique (superstition ou intuition va savoir) NON . Le médecin a ri et nous a programmé l’opération pour le 2 avril, un lundi je crois je ne sais plus en fait et hop hop tout s’est bien passé.
    C’était juste pour le fun et te souhaiter une merveilleuse année 6 … j’ai un article que j’ai écrit en début d’année et que je n’ai pas encore publié, certainement ce week et c’est amusant et surtout rassurant, avec des mots différents nous voyons l’année 2013 en 6 à peu près de la même façon (article précédent que je viens de lire)
    La bise et encore merci de ton blog, je ne m’en lasse pas.
    A bientôt
    COEURdialement (hi hi année 6 )
    Elisabeth

    J'aime

    • Chère Elisabeth,
      Ravie de ton message, heureuse que tu prennes cet accident comme un fun car ton fils a tout de même eu une année bien difficile.
      Et ton intuition n’a pas failli, ce qui ne m’étonne guère.
      Lumineuse Année 6 à toi, je vais repasser sur ton blog car à chaque fois que j’y vais, des soucis de connexion me bloquent et m’empêchent de laisser un message.
      Très curieuse de ton article (nous sommes bien synchrones :D) et merci de tout cœur d’apprécier le mien.
      A très bientôt, je t’embrasse et te souhaite un excellent week-end (avec le dimanche 13 :D)

      J'aime

  11. Coucou Eliza,

    J’espère que tu arrives à régler tes différents problèmes avec ta messagerie😉 En tous les cas bon courage🙂
    Perso, le 13 me laisse de marbre, vraiment ! Mais bravo pour ton article riche en explications et diver ses raisons !
    Belle journée Eliza – des gros bibis – Lili

    J'aime

    • Bonsoir, Lili,
      La messagerie ça va, juste qu’elle déborde😀 il y a un problème avec les notifications de WP, je ne les vois pas toutes, donc, comme je te l’ai écrit chez toi, si je ne réponds pas à tes adorables messages quotidiens, ce que je ne les vois pas. J’espère qu’ils régleront vite ce souci.
      Merci d’avoir lu et commenté l’article, d’autant que le 13 te laisse de marbre.
      Excellent week-end à toi, gros bisous et à bientôt, j’espère…

      J'aime

  12. Le chiffre 13 ne me fais aucunement peur mon amie , seul le destin decide pas les chiffre on nés avec sa destiné on meure avec ça seul existe , moi le 13 NE MA JAMAIS RIEN APPORTE NI MALHEUR NI BONHEUR.. juste un jours comme un autre alors qui vivra verra bisous amitié
    et bon week end

    J'aime

    • Bonsoir Etoiledesneiges et sois la bienvenue sur ce blog.
      Oui, le 13 peut être un chiffre comme les autres, chacun décide s’il a envie d’entrer dans le monde des Nombres, avec le travail sur soi qu’ils proposent.
      Bien sûr que la destiné existe mais nous sommes toutefois dotés d’un libre arbitre et même, si certains événements sont inévitables, nous avons toujours le choix de la façon de les aborder. Donc pour moi, rien n’est prédestiné ni écrit d’avance, nous sommes les créateurs de nos vies.
      J’espère avoir bien compris ta pensée et nous ne sommes nullement obligées d’être du même avis😀
      Ton blog de l’Amitié est très beau, je viens d’y faire un passage.
      Merci pour cette adorable image et pour ta venue ici. Toute mon amitié sincère, bisous.
      Je te souhaite un excellent week-end.

      J'aime

    • Bonsoir à vous et je vous souhaite la bienvenue sur ce blog.
      Très juste remarque, nous n’y aurons pas droit mais cela pourrait être drôle et déchainer les foules, comme cette fameuse « fin du monde »😀
      Belle Année à vous et merci d’être passé.

      J'aime

  13. Merci Elisabeth pour cette histoire de la symbolique du chiffre 13 dans l’humanité. C’est très intéressant, et j’apprends énormément.

    Mais habitant au n° 13 de ma rue , tout cela ne me dis pas si je dois faire illico mes bagages ou si au contraire je m’incruste , mince alors ! que faire ? 😉 🙂
    Belle journée Elisabeth et encore merci.

    J'aime

    • 😀 Chère Mu, je suppose que tu y habites depuis un moment et que tout se passe bien… Et j’ai l’impression que tu poses cette question juste pour rigoler ?
      Je te dirai, profite du potentiel du 13, qui en bien vécu, nous permet une belle évolution (surtout à travers la symbolique de l’Arcane sans Nom, dans le lien de cet article) car en numérologie, le 13 se réduit à 4 mais puisque tu as ton libre arbitre, tu feras comme tu le sens…
      Mais je ne crois pas que tu succombes d’un coup à la superstition, surtout avec ton esprit, toujours tournée vers le positif.
      Tu nous diras ce que tu as décidé ?
      Merci et très bon week-end, avec le dimanche 13😀

      J'aime

      • 🙂 oui je demandais juste pour rigoler;, mais j’habite bien au 13, et pour l’instant : j’y reste !
        Ce qui me fait sourire aussi, c’est que je rentre du cinéma, et j’avais 13 commentaires à valider sur mon blog 🙂 C’est un article de circonstance ça où je ne m’y connais pas 🙂
        Belle fin de nuit elisabeth

        J'aime

  14. Bonjour, je suis une passionnée des cartes et de la numérologie. Je ne leur consacre pourtant pas le temps que je voudrais, il me faudrait probablement plusieurs vies mises bout à bout, pour apprendre toutes ces merveilles qui existent! Et oui, tout éveille ma curiosité et c’est bien là mon dilemme parfois. Bref, revenons à nos moutons.🙂 En Espagne le vendredi 13 laisse tout le monde indifférent puisque pour eux c’est le mardi 13 qui porte la poisse!! Comme quoi on fait bien dire ce qu’on veut aux chiffres et aux dates!
    Ce qui me fascine dans la numérologie, tout comme dans le tarot d’ailleurs, c’est justement cette histoire, cette logique, cette interrelation où l’Univers tout entier semble être résumé. Je suis toujours fascinée de pouvoir reconnaître ma vie racontée par les chiffres ou par les archétypes.
    Alors le 13 pour moi? Et bien figurez-vous que je n’avais même pas réalisé pour 2013, alors je peux en conclure qu’il me laisse suffisamment libre pour vivre à côté de moi sans me prendre mon libre arbitre, et ma foi c’est tant mieux, j’aime les cohabitations qui se passent bien🙂.
    Car, en réalité, il ne s’agit bien que de cela, pour toutes les personnes qui se laissent « vivre » par le 13, elles se sont faites happées par le coloc et doivent maintenant obéir au doigt et à l’œil😉 .
    Merci pour ce bel article et bonne journée

    J'aime

    • Effectivement, pour assouvir toutes nos passions, une vie ne suffit pas, alors parfois les choix s’imposent et de préférences ceux qui correspondent à nos désirs profonds. Mais le fait que vous soyez curieuse de tout, évoque une belle ouverture d’esprit.
      Merci pour cette information sur les Espagnols, je l’ignorais et souvent, j’aimerais faire une recherche pour voir comment cela se passe dans d’autres pays du monde mais le sujet est trop vaste.
      Comme vous, je suis fascinée par cette universalité et le fait que toutes les disciplines se recoupent, alors, que vous fassiez de l’astrologie, du Tarot, de la numérologie ou autres, vous retrouverez les mêmes Archétypes.
      Comme je dis souvent : « tous les chemins justes mènent à Soi ».
      Heureuse que votre cohabitation avec le 2013, qui est au fait l’année universelle 6, se passe bien, d’ailleurs, les Nombres, les Lames et les astres ne font que proposer, à nous de garder notre libre arbitre, pour ne pas devenir esclave des superstitions, des interprétations erronées ou des schémas de pensée trop aliénants.
      Merci à vous pour ce beau et riche commentaire et excellent week-end.

      J'aime

      • Vous avez tout à fait raison de dire que les astres proposent et que nous disposons. Souvent je reçois des mails avec pour sujet ce qui va se passer dans les mois qui suivent ou les énergies et leurs influences dans les prochains jours etc. Je préfère les garder les lire après coup, justement pour ne pas être influencée. Consciemment nous pouvons faire la part des choses mais tout ce que gobe et enregistre notre inconscient nous dépasse bien souvent. Alors je fais à l’instinct et j’aime à dire après « ah, tiens c’est exactement ce que j’ai vécu, je comprends mieux »

        J'aime

        • Vous avez pleinement raison, il vaut mieux être averti éventuellement du travail à faire mais sans se laisser influencer car, comme vous le dites, l’inconscient est très sensible. C’est la raison pour laquelle je déplore tant, que les voyantes et autres prétendus « thérapeutes » prennent le pouvoir sur les gens « faibles » en leurs prédisant les pires choses.
          C’est d’ailleurs un de mes chevaux de bataille😀, j’ai l’ai déjà écrit à plusieurs reprises dans les commentaires mais merci de le rappeler, ce n’est jamais assez. Par contre, savoir écouter son intuition est fort précieux.
          Merci et toutes mes amitiés.

          J'aime

          • Cela me fait penser à ce qu’a dit Jodorovsky dans une de ses vidéos. Il dit que de toutes façons chaque prédiction de voyante se réalise, du fait, surtout, que l’inconscient du consultant va chercher à les réaliser. Il donnait l’exemple de quelqu’un à qui on avait dit que quelqu’un de très proche allait mourir et que ça allait lui couter très cher! Il lui a conseillé de réalisé la prédiction pour la désactiver en tuant une mouche , en prenant un billet de 5 euros auquel il aurait ajouter plein de zéros et en brûlant ou en enterrant la mouche dedans. Ainsi l’inconscient comprend que quelqu’un de très proche est mort et que ça lui a coûté très cher.
            Il faut dire que je suis une fan de Jodo…

            J'aime

            • Effectivement, c’est un personnage hors du commun et un grand visionnaire. Les séances de Tarot, qu’il donnait dans un café à la Bastille faisaient accourir tout Paris. Et les rituels qu’il conseillait était de ce genre mais j’ai tout de même été choquée, quand une amie est allée le consulter, pour un problème en rapport au père, et qu’il lui a fait acheter un coq noir, pour qu’elle l’égorge et se badigeonne de son sang…
              Et elle était censée se promener ainsi durant quelques jours… Pour aller travailler, fort pratique😀
              Cela m’a tout de même un peu refroidie…
              Est-ce que l’histoire dit, si le rituel de la mouche a fonctionné ? Pas celui du coq😀
              Je continue à penser, qu’il est criminel, que ce genre de voyants puisse sévir encore. Prédire la mort, à supposer que l’on puisse la voir (et je ne le crois pas) est une chose que tout « professionnel » avec la moindre parcelle de conscience et d’éthique ne se permettrai jamais, ne serait ce qu’à cause de cet inconscient qui se laisse influencer.

              J'aime

              • Et bien à dire vrai, je ne connais pas la suite de cette histoire. Tout aussi fascinant que je trouve l’homme, je ne me serais moi même pas octroyée une séance de peur de la solution qu’il m’aurait proposée🙂 C’est drôle tout de même nous courons tous après la guérison de quelque chose mais quand on nous propose une solution quelque peu radicale et pas tellement dans le cadre de nos habitudes, nous faisons marche arrière, comme si finalement notre mal nous convenait.
                Pour ce qui est des voyants, oui tout comme vous, je réprouve ces pratiques à deux francs si sous où l’on joue avec la naïveté des gens et surtout avec leurs peurs!

                J'aime

                • Oui, la question de nos résistances est un phénomène très fréquent et bien connu. Fort complexe, aussi car, comme vous dites, souvent nous sommes bien attachés à ce mal-être.
                  Peut-être par la peur de l’inconnu, une de plus puissantes chez l’homme, qui appréhende le changement, même pour le mieux.
                  Je pense aussi à ce fameux discours que j’adore : https://tarotpsychologique.wordpress.com/2012/04/02/notre-plus-grande-peur/ et trouve si vrai.
                  Il y a aussi bien sûr tant d'autres raisons.
                  Pour le coq, mon amie l'a fait…
                  Et le problème avec les voyants est non seulement leur manque d’éthique mais surtout le fait qu'ils rendent les gens dépendants et leurs consultations sont loin de valoir deux francs😀
                  Mais bon, chacun est libre et si la personne doit passer par là, je ne désire pas émettre de jugement quelconque.

                  J'aime

  15. Vraiment très intéressant cet article, ainsi que le développement des commentaires. Merci de penser aux dyslexiques pour qui les mots comme triskaïdékaphobiques (et dyslexie sont un enfer). Personnellement, j’aime beaucoup le nombre 13, XII, je le trouve charismatique au visuel comme à la prononciation (charisme pour un nombre ? j’assume). La nom de la première rue où j’ai habité est la rue des treize, ceci explique peut être cela !
    Voilà, merci beaucoup pour cet article vraiment captivant.

    J'aime

    • Bonsoir Sébastien,
      Ravie que cet article t’ait intéressé, effectivement, la dyslexie est un enfer et j’ignore pourquoi on donne aux phobies ces noms impossibles…
      Il y a de quoi développer la phobie de ces termes😀
      Alors, bienvenu dans le club des amateurs du 13. Je trouve que le mot charismatique lui correspond bien, d’ailleurs ton originalité, bien connue des lecteurs de ton merveilleux blog peut te permettre des associations des idées, ainsi que le point de vue décalé.
      Excellent exemple, la rue Des Treize, je n’aurais pas cru que cela pouvait exister et les gens qui y habitaient, surtout au numéro 13, n’étaient sûrement pas superstitieux😀

      J'aime

  16. Bonjour Elisabeth …..
    Super intéressant ces explications du 13 …
    Pour ma part, ce chiffre est lumineux …et m’a toujours porté chance, si je peux dire …
    En tout cas …comme il est dit dans l’article, il ne laisse personne indifférent …comme le 666 d’ailleurs…

    Bonne soirée à toi
    Amitié
    Manouchka

    J'aime

    • Bonsoir Manouchka,
      Heureuse pour toi, j’aime la phrase qui dit que le Nombre 13 n’aime pas les impuretés… alors l’explication est vite trouvée et tellement à ton honneur, belle âme.
      Oh, le 666, il y aurait de quoi faire un article, un jour, peut être…
      En bref, ce prétendu nom de la Bête de l’Apocalypse est surtout l’inversion de 999 (amour inconditionnel au plus haut degré), donc tous les fantasmes mis à part, c’est surtout l’amour perverti. Comme le 13 il fait tant parler de lui et ne laisse personne indifférent.
      Belle soirée et à toi, amitiés sincères.

      J'aime

  17. N’ayant aucun esprit mathématique, ni logique (j’ai fait bien des efforts, en vain), les chiffres ne me parlent pas. Retorse, donc, aux calculs ! Je préfère l’alphabet et la conjugaison des voyelles (et des consonnes), les bémols et dièses qui, sur le clavier, expriment les nuances.

    J'aime

    • Chère Frédérique,
      Si les chiffres ne vous parlent pas, c’est votre droit le plus absolu de préférer d’autres manières d’expression, plus proches de vos ressentis.
      Vous vous réalisez d’ailleurs admirablement à travers votre art.
      Mais voulez vous que je vous fasse rire ? Je déteste les chiffres, suis allergique aux comptes et aux calculs😀 mais parmi les Nombres, qui représentent des Archétypes, je me sens chez moi, parmi les symboles et leur profonde signification, d’autant que je lie étroitement la numérologie au Tarot. Chaque lettre d’alphabet a sa valeur numérique et les consonnes vibrent différemment des voyelles.
      A chacun ses moyens, l’important est de pouvoir échanger et nous comprendre tout de même…

      J'aime

    • Nous sommes tous profanes, Pgovindin, dans les domaines qui ne sont pas les nôtres et vous excellez là, où je possède peu de connaissances.
      C’est par cet échange que nous nous enrichissons mutuellement.
      Merci pour votre intérêt, il me touche, comme vos articles.

      J'aime

  18. De ce que je comprend, cela a en gros la même signification que le nombre 6, non ? Enfin, du moins est ce concordant … c’est comme cela que je le vois … C’est quand même incroyable toutes ces similitudes de date historiquement ! Merci pour cette leçon d’histoire ! Et rien à voir mais si cela te dis, il y a un coffret de bougies à fabriquer à gagner chez moi !
    bises !

    J'aime

    • Oui, Élodie, tout est concordant et lié et cela est magnifique. Ainsi, je dis toujours qu’il n’y a pas de hasard, juste des synchronicités.
      J’ai mis en exergue ce Nombre 13, à cause de sa signification particulière et de sa mauvaise réputation mais l’année est sous l’influence du Nombre 6 et de tous les éléments dont il résulte.
      Merci à toi, ces bougies sont certainement celles au soja, dont tu nous a appris la fabrication ?
      Je vais alors jouer (même si ce n’est pas vendredi 13 :D) et avis aux lecteurs, il y a des belles choses à lire sur le blog d’Élodie et une chance à tenter😀
      Bisous

      J'aime

        • Ah, c’est merveilleux, j’adore la cire d’abeilles, j’ai plein de bougies faites avec mais elles sont si belles (certaines en forme d’ange) que je ne les brûle jamais😀 Alors, je cours m’inscrire…
          Le basique est parfait, pour moi, au moins car je n’excelle pas dans les travaux manuels😀
          Et les compliments sont largement mérités.

          J'aime

  19. Merci pour ce long développement….passionnant.

    Je connais un autre mot « imprononçable »…c’est la paraskevidékatriaphobie…complètement en lien avec le sujet !
    (je vous laisse trouver sa signification).

    En fait, je m’étais aussi penchée sur ce sujet il y a quelques semaines et voici ce que j’en disais (c’est tiré d’une discussion) :

    13 : Il est l’élément de trop, celui qui fait passer d’un cycle à un autre avec ce que ce changement sous-entend d’inquiétudes par l’arrivée d’un nouveau cycle inconnu.

    13: Le treizième arcane du Tarot n’a pas de nom. Il marque l’incertitude, l’hésitation, la versatilité ou encore une transformation, la fin de quelque chose – la mort – et un renouvellement, une rupture, c’est-à-dire un changement très important.

    le 13 « nettoie » et « purifie ».

    Le 12 marquant la fin d’un cycle (Cf cycles du temps, 12 heures, 12 mois…), le 13 est PASSAGE , passage vers autre chose avec toutes les incertitudes que ça comporte…

    On peut aussi penser au 13ème signe du zodiaque, le serpentaire :

    Sachant que les mayas comptaient le temps avec un système basé sur le nombre 13…et que l’année civile comptait (chez les celtes, par exemple) treize mois « lunaires »…avant qu’on ne passe au système actuel basé sur le nombre 12…je me demande s’il n’y a pas eu une sorte de « réduction » semblable dans l’astrologie…réduction qui aurait « escamoté » un signe à un moment donné (?)…pour réduire l’année à douze signes, comme on l’avait réduite à douze mois.

    Références :
    Les calendriers mayas et aztèques comportaient vingt mois à treize jours : ces sociétés ont disparu des suites de l’invasion espagnole du 16e siècle. (Wikipédia, nombre treize)

    Les Celtes avaient un calendrier qui remonte à la nuit des temps. Ce calendrier lunaire est basé sur les phases de la lune, à noter que la pleine lune est le premier jour du mois. Il y a treize mois dans une année lunaire.
    http://cta109.wordpress.com/about/

    ……………………………………………………………………………………………………………………

    Je pense donc que le 13 est très lié à la lune et à une façon « féminine » (c’est-à-dire globale et cyclique) de voir le monde…
    Le passage au douze (dans le calendrier) serait lié à la disparition des cultes de la nature (celtes par exemple ) et à l’arrivée du patriarcat ?

    J'aime

    • Merci, Licorne,
      Oui, la phobie du vendredi 13 est tout à fait en lien avec le sujet et nombreux en sont atteints, excepté les joueurs du Loto, voire ceux qui se mettent à tenter leur chance juste à cette occasion.
      Les passages sont toujours les moments fort redoutés car la nature humaine a peur de l’inconnu, même si c’est un changement pour le mieux.
      Dans le lien de cet article vers la Non Nommée, j’explique pourquoi elle ne porte pas de nom, ainsi que ses autres aspects, ceux là pouvant être bien ou mal vécus. Oui, la XIII est très liée à la Lune, (j’en parle à propos de la tête du squelette) et aux cycles en général.
      Je suis bien d’accord avec vous, quant à l’importance des phases de la Lune, qui servaient de repères aux anciens et qui continuent à nous influencer, même si les sociétés modernes ne les prennent plus en compte. Tout le monde s’entend toutefois sur son influence sur les marées, sans penser que notre corps est composé d’eau à 80 %.
      Merci pour votre développement et ce questionnement intéressant, à chacun ses opinion mais personnellement, je penche toujours vers le lien le plus étroit avec la Nature et les sagesses anciennes, qui y accordaient tant d’importance et vivaient selon ses rythmes.
      Je serai assez d’accord avec vous, qui voyez dans cette réduction à douze, la volonté de l’homme de plier la Nature à ses lois, avec les résultats que nous connaissons…
      Le blog que vous donnez en référence est-il le vôtre ?
      Merci encore pour cette riche participation.

      J'aime

        • Il est très beau votre blog, Licorne, je viens de voir que vous avez écrit sur Christiane Singer, une si grande d’âme à qui j’ai consacré plusieurs articles ici et, belle synchronicité, ses mots parlent justement d’amour, le post du jour.
          Très touchée que vous m’ayez mise dans les favoris, je vais m’abonner chez vous, et ainsi nous pourrons échanger.

          J'aime

  20. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleil and commented:
    Voilà le 3ème articles de la série sur la Numérologie intitulé « Avez-vous peur du Nombre 13 ? » , il est vrai que ce chiffre à une connotation de double face . Par l’appréhension qu’il nous renvois et cette possibilité par des jeux de hasard de transcender l’interdit ou cette peur irrationnelle
    Lorsque nous avons le choix d’accepter ou de refuser ce chiffre « 13 » par n’importe quelle situation, nous prenons de la distance, tout comme le fait d’éviter de passer sous une échelle. Nous sommes confrontés aux mystères de l’inconnu, au danger au cas nous acceptons cette opportunité comme une « malédiction » qui nous tomberait dessus.
    Ce chiffre à été délibérément ignoré dans les hôtels et lorsque nous y sommes confronté nous développons systématiquement un comportement de recul ou la superstition refait son apparition. L’année 20 »13 » va nous faire plonger au cœur du Mythe diabolisé par ce chiffre « 13 » pour exorciser les vieux démons qui l’accompagnent… Merci Elisabeth pour ce nouvel article sur la Numérologie🙂

    J'aime

      • En tout les cas à présent je vais aborder ce chiffre 13 d’une manière différente😉
        Lorsque j’ai écris mon introduction à ton article je n’avais pas encore lu ton article très riche en explication. Je n’aime pas me laisser influencer par les écris des autres pour garder intact mon ressenti intérieur.
        Très belle soirée à toi Élisabeth🙂

        J'aime

          • Oui Élisabeth je fonctionne toujours comme ça , mais rassures-toi j’ai pris le temps de lire ton article. Sinon quel intérêt d’avoir fait un Reblog et j’ai beaucoup apprécié l’historique du chiffre 13😉
            A quand le prochain Elisabeth sur la Numérologie ?

            J'aime

            • Mais Lune, ce n’était nullement un reproche, juste une constatation un peu étonnée.
              Tu as le droit le plus absolu de faire comme bon te semble, ainsi que celui d’aimer ou non😀
              Alors merci d’avoir apprécié.
              Bientôt mais comme je viens de finir une série, je reviendrai un peu vers mes autres passions, tu as dit toi-même que le Tarot était un peu abandonné.
              Belle soirée, Lune

              J'aime

              • Oui le Tarot pour être dans les énergies de l’intitulé de ton blog. Je connais un peu mieux les arcanes du Tarot..
                Je suis beaucoup plus limité en Numérologie , ce qui ne m’empêcherais pas de rédiger un article dessus en développant une méthode atypique à ma ressemblance…
                Je vais y réfléchir … mais ne sais pas quand ….😉

                J'aime

                • Effectivement, le Tarot figure dans le titre mais dans l’Accueil, j’ai précisé que tout ce qui touche au développement psycho-spirituel y aura sa place. Je serai bien curieuse de découvrir cette méthode atypique qui te ressemblerait.

                  J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s