Le sage de Bandiagara

Les hommes, dit il, sont, les uns par rapport aux autres, comparables à des murs situés face à face.

Chaque mur est percé d’une multitude de petits trous où nichent des oiseaux blancs et des oiseaux noirs.

Les oiseaux noirs, ce sont les mauvaises pensées et les mauvaises paroles.

colombes

Les oiseaux blancs, ce sont les bonnes pensées et les bonnes paroles.

Les oiseaux blancs, en raison de leur forme, ne peuvent entrer que dans les trous des oiseaux blancs, et il en va de même pour les oiseaux noirs qui ne peuvent nicher que dans les trous des oiseaux noirs.

Maintenant, imaginons deux hommes qui se croient ennemis l’un de l’autre.

Appelons- les Youssouf et Ali.

Un jour, Youssouf, persuadé qu’Ali lui veut du mal, se sent rempli de colère à son égard et lui envoie une très mauvaise pensée. Ce faisant, il lâche un oiseau noir et, du même coup, libère un trou correspondant.

Son oiseau noir s’envole vers Ali et cherche pour y nicher, un trou vide adapté à sa forme.

Si, de son côté, Ali n’a pas envoyé d’oiseau noir vers Youssouf, c’est à dire, s’il n’a émis aucune mauvaise pensée, aucun de ses trous noirs ne sera vide. Ne trouvant où se loger, l’oiseau noir de Youssouf sera obligé de revenir vers son nid d’origine, ramenant avec lui le mal dont il était chargé, mal qui finira par ronger et par détruire Youssouf lui même.

Mais, imaginons qu’Ali a, lui aussi, émis une mauvaise pensée. Ce faisant, il a libéré un trou où l’oiseau noir pourra entrer afin d’y déposer une partie de son mal et y accomplir sa mission de destruction. Pendant ce temps, l’oiseau noir d’Ali, volera vers Youssouf et viendra se loger dans le trou libéré par l’oiseau noir de ce dernier.

Ainsi, les deux oiseaux noirs auront atteint leur but et travailleront à détruire l’homme auquel ils étaient destinés.

Mais une fois leur tâche accomplie, ils reviendront chacun à son nid d’origine car, est il dit « Toute chose retourne à sa source ». Le mal dont ils étaient chargés n’étant pas épuisé, se retournera contre leurs auteurs et achèvera de les détruire.

L’auteur d’une mauvaise pensée, d’un mauvais souhait ou d’une malédiction est donc atteint à la fois par l’oiseau noir de son ennemi et par son propre oiseau noir lorsque celui-ci revient vers lui.

La même chose se produit avec les oiseaux blancs.

corbeau

Si nous n’émettons que de bonnes pensées envers notre ennemi alors que celui ci ne nous adresse que de mauvaises pensées, ses oiseaux noirs ne trouveront pas de place où loger chez nous et retourneront à leur expéditeur.

Quant aux oiseaux blancs porteurs de bonnes pensées que nous lui aurons envoyés, s’ils ne trouvent aucune place libre chez notre ennemi, ils nous reviendront chargés de toute l’énergie bénéfique dont ils étaient porteurs.

Ainsi, si nous n’émettons que de bonnes pensées, aucun mal, aucune malédiction ne pourront jamais nous atteindre dans notre être.

Mais encore elles reviennent vers nous, un jour ou l’autre, avec tout le bien dont elles étaient chargées.

C’est ce que les soufi appellent « l’égoïsme souhaitable ». C’est l’Amour de Soi valable, lié au respect de soi- même et de son prochain parce que tout homme, bon ou mauvais, est le dépositaire d’une parcelle de la Lumière Divine.

C’est pourquoi les soufis, conformément à l’enseignement du Prophète, ne veulent souiller ni leur bouche ni leur être par de mauvaises paroles ou de mauvaises pensées, même par des critiques apparemment bénignes.

Tierno Bokar

 

36 réflexions sur “Le sage de Bandiagara

    • Chère Yveline, je suis touchée car je sais à quel point tu cherches toujours la sagesse qui te nourrit et te permet de garder ton attitude positive, même dans les situations difficiles de la vie. Quant à mettre en application, je suis sûre que tu le fais déjà😀

      J'aime

  1. En magie c’est ce qu’on appelle le « choc en retour ». Tout –revient à son origine. Basé évidemment exclusivement sur la magie de l’énergie de la vie… Mais peu le comprennent.
    Merci à toi. A très bientôt

    J'aime

    • Si touchée par ton passage, merci. Je connaissais le phénomène mais j’ignorais le nom.
      La Vie possède ses lois immuables, qu’il est préférable de ne pas enfreindre mais, comme tu le dis, peu les comprennent et respectent, sans en mesurer les conséquences.
      Merci pour la sagesse de ce rappel.

      J'aime

  2. Sauf que sans les soufis, sans les saints et les enseignements des prophètes, les larmes ne seraient pas aussi bien entretenues et les corbeaux n’auraient pas forcément une couleur noire

    J'aime

  3. l’image frappe l’esprit…
    plus parlant que le « tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler » que m’avait enseigné mon aïeule.
    Alors à mettre en pratique …mais qu’est ce que c’est difficile; Surtout de ne pas douter…par peur de l’autre et par désir d’auto-protection.

    Toute mon amitié Elisabeth.

    J'aime

    • Oui, Marie-Hélène, les paraboles ont cette capacité de marquer l’esprit, c’est la raison pour laquelle on s’en sert souvent.
      C’est drôle, Myriam vient d’évoquer ce précepte que nous avons tous entendu.
      Effectivement, c’est difficile, les mots ou surtout les pensées partent si vite.
      Et effectivement, cette part du doute que tu introduis joue un grand rôle.
      Mon amitié sincère à toi.

      J'aime

  4. C’est un bel exemple.
    Les pensées, les ondes, positives et négatives envahissent notre monde…
    Essayons de garder notre pensée positive
    malgré les difficultés à affronter, ce n’est pas facile,
    il faut y travailler constamment.

    J'aime

    • Oui, Floray, être sur le chemin, c’est un travail vigilent de tout instant. Certes, pas facile mais c’est tout de même si bénéfique et gratifiant pour ceux qui en sont conscients de participer à créer un monde où les gens font de leur mieux pour le rendre meilleur…
      Merci pour cet oiseau blanc…

      J'aime

  5. Comme je le fais si mais si souvent… j’irais relire une autre fois pour comprendre les paraboles ou plus peut-être pour… pcq j’ai aimée une fois de plus.

    Affection

    J'aime

  6. J’aime cet enseignement ….sauf que je crois aussi, que si nous sommes des personnes éveillées…nous pouvons tout de suite réparer …par une pensée d’Amour ….
    Je trouve important de bénir …les personnes avec lesquelles nous nous entendons moins …
    J’ai eu la chance d’avoir un père philosophe …J’avais une belle-soeur avec laquelle j’éprouvais constamment un malaise …Je sentais qu’elle ne m’aimait pas, sans savoir pourquoi …Quand j’en ai parlé avec mon père il m’a dit :  »’ Trouve-lui une qualité …et essaie de ne voir que ça  »…..
    Nous sommes devenues de grandes amies ….et j’ai appris qu’elle n’était pas bien dans sa peau …etc….
    Je suis un être humain comme tout le monde …ce travail sur soi est un recommencent journalier….!

    Merci Elisabeth pour cette réflexion …si riche …
    Bonne journée

    Manouchka

    J'aime

    • Tu as pleinement raison, le pouvoir de la pensée d’amour est bien supérieur à celui de la négativité.
      Bénir, remercier pour tout ce que nous avons est très important pour moi aussi, comme confier tout ce qui nous pèse et nous dépasse à nos Anges et Guides.
      Je suis émerveillée par la sagesse de ton père car, si souvent, nous jugeons les gens, même inconsciemment et ne faisons pas l’effort de comprendre pourquoi ils se comportent d’une manière qui nous déplaît. Alors, si nous tâchons de voir plus profondément, nous trouvons souvent des blessures profondes, un mal-être que nous prenons pour de l’hostilité.
      C’est une si belle qualité d’essayer de voir en chacun une étincelle de lumière, même sous les ténèbres. Et puisque tu as fait cet effort, vous avez pu devenir amies. Belle histoire que tu nous racontes.
      Le travail sur soi est incessant, jamais fini et se déroule selon le dicton : « mille fois sur le métier tu remettras l’ouvrage ».
      Merci à toi, Manouchka pour ce magnifique témoignage.
      Bonne soirée.

      J'aime

  7. Félicitations à Ali s’il parvient à n’émettre que des bonnes pensées. Mais, comment faire pour aider Youssouf à ne pas s’auto-détruire? Youssouf est ignorant et Ali le sais sûrement…Ali est plein de compassion et il a même de l’amour pour Youssouf. Mais il souffre et culpabilise même, de ne pouvoir ammener Youssouf à une autre vision des choses…

    J'aime

    • C’est notre lot quotidien, Myriam, même si nous désirons très fort changer les gens et le monde, la seule personne sur laquelle nous pouvons agir, c’est nous. Et l’amour véritable s’abstient de tout jugement car celui-là est aussi une sorte d’oiseau noir.
      Nous ne pouvons aider que ceux qui désirent changer et accepter que chacun vive selon ses valeurs. Comme tu le dis, nombreux sont des ignorants.
      La justice humaine est faillible, seule la divine fait la juste part de choses.
      Nous n’avons pas à souffrir et surtout pas à nous sentir coupables, il nous faut accepter l’autre tel qu’il est, même si c’est douloureux. Tâchons juste de faire au mieux et répandre notre amour et notre acceptation, certains nous suivront.
      Et, franchement, je ne peux pas dire, qu’il ne m’arrive jamais de critiquer, nous ne sommes que des humains.

      J'aime

      • Merci Elisabeth..Je vais continuer à méditer la dessus. Un ami m’a dit un jour que , sur terre, le meilleur reste à venir…Alors je suis sûr que c’est parceque nous aurons réussis à faire naître en nous une multitude d’oiseaux blancs.

        J'aime

        • Je suis d’accord avec ton ami, nous pouvons rendre ce monde meilleur, justement en cultivant chacun des belles pensées et actions, qui vont prendre de l’ampleur. Très jolie ta phrase : « parceque nous aurons réussis à faire naître en nous une multitude d’oiseaux blancs ». Merci Myriam.

          J'aime

  8. J’adore ce texte ELISABETH ce que je dis toujours le mal te reviens en pleine tronche comme le bien d’ailleur , en fait cette histoire me rappel des mauvaises pensés de certaines personnes vis a vis de moi ! et mon fils il y a de cela plusieurs mois , et en ce moment elles sont a payer ce que l’oiseau noir a fait , moi je suis l’oiseau blanc et mes ami’es me sont restés fidels malgrés les diffamations car moi le mal je connais pas ! ce mots ! bisous mon amie bonne thése sur le comprtement humain vu par l’oiseau gros bisous amitié !bonne journée !

    J'aime

  9. La parabole est magnifique. Les paraboles ont toujours un impacte puissant; On a beau savoir qu’il ne faut pas émettre des pensées négatives envers les autres, que celles ci nous reviennent , mais quand elles sont représentées par des oiseaux noirs…pour moi c’est un véritable électrochoc! Faisons voler de beaux oiseaux blancs!
    Beaucoup de gratitude à toi, Elisabeth de me rappeler « l ‘égoïsme souhaitable ».
    Passe une belle journée.

    J'aime

    • Tu as raison, Marylaure, les paraboles ont toujours un impact puissant et s’inscrivent bien profondément dans nos consciences.
      Et tu l’as ressenti avec une telle force…
      « L‘égoïsme souhaitable » est comme un amour de soi, il faut le travailler tous les jours.
      Merci pour cette belle réaction et belle soirée à toi.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s