Le magicien des peurs

Il était une fois, une seule fois, dans un des pays de notre monde, un homme que tous appelaient le Magicien des Peurs.

Ce qu’il faut savoir, avant d’en dire plus, c’est que toutes les femmes, tous les hommes et tous les enfants de ce pays étaient habités par des peurs innombrables.

Peurs très anciennes, venues du fond de l’humanité, quand les hommes ne connaissaient pas encore le rire, l’abandon, la confiance et l’amour.

Peurs plus récentes, issues de l’enfance de chacun, quand l’incompréhensible de la réalité se heurte à l’innocence d’un regard à l’étonnement d’une parole, à l’émerveillement d’un geste ou à l’épuisement d’un sourire.

Ce qui est sûr, c’est que chacun, dès qu’il entendait parler du Magicien des Peurs, n’hésitait pas à entreprendre un long voyage pour le rencontrer. Espérant ainsi pouvoir faire disparaître, supprimer les peurs qu’il ou elle portait dans son corps, dans sa tête.

Nul ne savait comment se déroulait la rencontre. Il y avait chez ceux qui revenaient du voyage, beaucoup de pudeur à partager ce qu’ils avaient vécu. Ce qui est certain, c’est que le voyage du retour était toujours plus long que celui de l’aller.

Un jour, un enfant révéla le secret du Magicien des Peurs. Mais ce qu’il en dit parut si simple, si incroyablement simple, que personne ne le crut.

« Il est venu vers moi, raconta-t-il, m’a pris les deux mains dans les siennes et m’a chuchoté :

– Derrière chaque peur, il y a un désir. Il y a toujours un désir sous chaque peur, aussi petite ou aussi terrifiante soit-elle ! Il y a toujours un désir, sache-le ».

« Il avait sa bouche tout près de mon oreille et il sentait le pain d’épices » confirma l’enfant.

« Il m’a dit aussi : – Nous passons notre vie à cacher nos désirs, c’est pour cela qu’il y a tant de peurs dans le monde. Mon travail, et mon seul secret, c’est de permettre à chacun d’oser retrouver, d’oser entendre et d’oser respecter le désir qu’il y a sous chacune de ses peurs ».

L’enfant, en racontant tout cela, sentait bien que personne ne le croyait. Et il se mit à douter à nouveau de ses propres désirs. Ce ne fut que bien des années plus tard qu’il retrouva la liberté de les entendre, de les accepter en lui.

Magicien

Cependant, un jour, un homme décida de mettre le Magicien des Peurs en difficulté. Oui, il voulait le mettre en échec. Il fit le voyage, vint à lui avec une peur qu’il énonça ainsi : « – J’ai peur de mes désirs ! »

Le Magicien des Peurs lui demanda : « – Peux-tu me dire le désir le plus terrifiant qu’il y a en toi ?

– J’ai le désir de ne jamais mourir, murmura l’homme.

– En effet, c’est un désir terrible et fantastique que tu as là. »

Puis, après un temps de silence, le Magicien des Peurs suggéra : « – Et quelle est la peur qu’il y a en toi, derrière ce désir ? Car derrière chaque désir, il y a aussi une peur qui s’abrite et parfois même plusieurs peurs. »

L ‘homme dit d’un seul trait : « – J’ai peur de ne pas avoir le temps de vivre toute ma vie.

– Et quel est le désir de cette peur ?

– Je voudrais vivre chaque instant de ma vie, de la façon la plus intense, la plus vivante, la plus joyeuse, sans rien gaspiller.

– Voilà donc ton désir le plus redoutable », murmura le Magicien des Peurs. « Écoute moi bien. Prends soin de ce désir, c’est un désir précieux, unique. Vivre chaque instant de sa vie de la façon la plus intense, la plus vivante, la plus joyeuse…, sans rien gaspiller, c’est un très beau désir.

Si tu respectes ce désir, si tu lui fais une place réelle en toi, tu ne craindras plus de mourir. Vas, tu peux rentrer chez toi.  »

Mais vous qui me lisez, qui m’écoutez, peut-être, vous allez tout de suite me dire : « Alors chacun d’entre nous peut devenir un magicien des peurs »

Bien sûr, c’est possible, si chacun s’emploie à découvrir le désir qu’il y a en lui, sous chacune de ses peurs ! Oui, chacun de nous peut oser découvrir, dire ou proposer ses désirs, à la seule condition d’accepter que tous les désirs ne soient pas comblés. Chacun doit apprendre la différence entre un désir et sa réalisation…

« Alors, tous les désirs ne peuvent se réaliser, même si on le désire ? »

« Non, seulement certains. Et nul ne sait à l’avance lequel de ses désir sera seulement entendu, lequel sera comblé, lequel sera rejeté, lequel sera agrandi jusqu’aux étoiles !

C’est cela, le grand secret de la vie. D’être imprévisible, jamais asservie et en même temps, immensément généreuse face aux désirs des humains. »

Des rumeurs disent que le Magicien des Peurs pourrait passer dans notre pays… 

Jacques Salomé

 

38 réflexions sur “Le magicien des peurs

    • Une énorme gratitude à toi, cher Commandent Intergalactique, d’avoir posé ta soucoupe ici😀 Je sais à quel point tu es demandé dans tous les coins du Globe…
      J’ai posté récemment un article sur la numérologie, ton prénom vibre le 7, je continuerai à écrire, je prends juste une petite pause estivale😀
      Je t’embrasse

      J'aime

    • La sagesse de Jacques Salomé s’exprime de façon qui nous touche, surtout si elle prend la forme d’un de ses contes. Et elle nous fait réfléchir car les choses simples sont parfois les plus parlantes.
      Merci à toi, chère Manouchka, toute ma tendresse

      J'aime

  1. C’est très joli en effet ce conte et effectivement ici il y a toujours de quoi réfléchir, merci elisabeth.

    Alors derrière chaque peur se cache un désir je trouve cela assez vrai, cependant , aussi , quelquefois, certaines peurs cachent … un réel danger à éviter. 😉
    Mais j’ai bien compris là que l’on parle d’une peur qui serait « irrationnelle » et à priori non justifiée et susceptible de gâcher la vie des gens au lieu de la leur sauver.
    Et oui, pas facile d’apprendre à penser à ce que l’on souhaite, plutôt qu’ à ce que l’on ne veut pas , mais ça vaut le coup d’essayer, oh que je suis d’accord ! 🙂

    Belle soirée elisabeth et merci à toi.

    J'aime

    • Tu as parfaitement fait la distinction entre différentes sortes de peur et effectivement, notre façon de penser est souvent tournée vers ce que nous ne voulons pas. Mais, comme tu dis : « ça vaut le coup d’essayer, oh que je suis d’accord ! »
      Merci, Mu pour cet excellent commentaire et belle semaine à toi

      J'aime

  2. j’aime bien les écrits de Jacques Salomé… merci, Élisabeth!
    franchement, je n’ai peur de personne et de rien… une espèce de répulsion-réticence envers les reptiles, c’est tout, mais je n’en suis pas la seule…🙂
    – – –
    amitiés toulousaines caniculaires(34°C!) & bonne chance dans tout ce que tu fais… Mélanie

    J'aime

  3. Je connaissais déjà ce texte pour l’avoir lu.

    Je crois que certaines peurs nous font avancer, soit en travaillant sur soi plus ou autrement en vainquant nos propres tabous.

    Bon dimanche ma chère.

    J'aime

  4. Magique , je voulais écrire magnifique mais j’ai écrit magique et je décide de le laisser . j’avais déjà lu ce conte de Jacques Salomé …
    Et pour moi c’est vrai que derrière chaque peur il y a un désir caché , et aussi que parfois derrière un désir se cache aussi une peur , quand j’ai relu ce texte ici un frisson a parcouru ma peau , car un de mes plus grands désir cache la plus grande des peurs de toute ma vie …
    Une peur reconnue et dévoilée est une peur envolée.
    tendresse
    Jeanne D’arc

    J'aime

    • Après tout, il s’agit d’une sorte de magie… alors
      Comme toi, ce conte me fait réfléchir et je m’emploie à débusquer les peurs qui bloquent mes désirs. Ces prises de conscience sont si précieuse et permettent de surmonter nos peurs.
      Merci, chère Jeanne, tendresses

      J'aime

  5. « Behind every fear, there is a desire. »

    a very thought proking post Elisabeth….this line echoes life to me….
    Thank you for sharing such a good post with good life thoughts
    Take Care…
    )0(
    maryrose

    J'aime

    • Depuis Freud, les sciences humaines ont tellement progressées et le nombre de thérapies diverses est incalculable… mais les légendes et les contes ont toujours été un bon moyen de faire passer les messages.
      Excellent week-end à toi, Flo

      J'aime

  6. Bonsoir Elisabeth,
    Ah oui, une p’tite histoire, une comme je les aime, pleine de bon sens, qui vous emmène au pays de la méditation, merci Elisabeth !
    A mon sens les désirs sont comme les rêves certains se réalisent d’autres non, c’est ce qui fait que nous continuons a espérer, a vivre et toujours avec le sourire tant qu’à faire, la vie est plus joyeuse ainsi, non ? !
    Je te souhaite un très bon week-end, plein de doux moments et de merveilleux partages avec la belle compagnie de notre ami le soleil qui nous abreuve généreusement de ses rayons, quel bonheur, et afin de commencer au mieux celui-ci je te fais de tendres bisous Elisabeth, et en musique.

    A bientôt !😉🙂

    J'aime

    • Les désirs sont peut-être des rêves éveillés ? Si certains ne se réalisent pas, soit nous n’y croyons pas assez, soit la chose que nous désirons n’est pas bonne pour nous.
      Certes, la vie est toujours plus joyeuse avec le sourire, il éclaire tout, comme ce magnifique soleil qui nous chauffe.
      Merci pour la chanson, c’est un très beau message.
      Excellent week-end à toi, Fanfan et gros bisous

      J'aime

  7. Bonjour Elisabeth. Merci pour ce conte au travers duquel j’ai reconnu J. Salomé dès les premiers instants de lecture: derrière chaque peur se cache un désir…Apprenons à les identifier ! je t’embrasse🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s