Les dix secrets des couples heureux

L’observation des 15 à 20 % de couples heureux à long terme a permis aux psychologues de dénicher certains de leurs secrets. Même s’ils ont été confrontés aux mêmes crises et conflits que les couples malheureux, ils ont appris à réagir différemment.

coeurs coupleSecret 1 : Le partage
du pouvoir

Les membres des couples heureux ont un rapport de force… d’égal à égal. Ils partagent donc le pouvoir ou, du moins, ils l’alternent. Ils font le moins de compromis possible car, dans un compromis, les deux sont perdants. Ils sont exigeants face à leur couple, mais s’organisent pour qu’il y ait toujours deux gagnants.

Ils ont décidé d’être heureux plutôt que de chercher à savoir qui a raison, qui a tort. Contrairement aux couples malheureux, ils ne cherchent pas l’approbation de leur partenaire, mais savent l’apprécier lorsqu’ils l’obtiennent.

Secret 2 : La juste distance

Les couples heureux ont appris à établir une juste distance entre leur besoin de fusion émotive et leur désir d’autonomie. Étant bien différenciés, ils sont alors capables d’une véritable intimité. Ils ont trouvé un équilibre entre des moments de frustration, lesquels entretiennent le désir, et des moments de satisfaction, lesquels ravivent leur bonheur. Ils ont compris que l’intimité n’est pas synonyme de fusion, mais qu’il fallait être deux pour être en relation. De plus, ils sont aussi heureux seuls qu’ensemble. Les couples fusionnels sont effectivement les plus dysfonctionnels.

Secret 3 : Une véritable amitié

La base fondamentale des couples heureux à long terme, contrairement à la croyance populaire, n’est pas la passion, mais bien l’amour et l’amitié, soit un sentiment basé sur la connaissance réelle de l’autre et non sur l’intensité des sensations et des émotions. La passion a pu être à l’origine de leur attirance, mais celle-ci s’est lentement transformée en amour plus tranquille, plus stable.

Un couple heureux est formé de deux personnes qui, d’amants passionnés, sont devenus deux amoureux, deux parents, deux associés, deux amis qui continuent de faire l’amour ensemble et de réaliser des projets à court, moyen et long terme. Comme des amis, ils mettent l’accent sur ce qui les rassemble, plutôt que sur ce qui les oppose. Ils considèrent l’autre comme un invité très spécial dans leur vie.

Lorsque interrogés par les psychologues sur le secret de la longévité de leur amour, la principale réponse des membres des couples heureux est le plus souvent : « Je n’ai jamais cherché à changer mon partenaire ».

Secret 4 : Le désamorçage

Les couples heureux vivent aussi des crises, mais au lieu de remettre leur couple en question, ils utilisent leur énergie et leur créativité pour développer l’art de la négociation. Loin de surenchérir, ils désamorcent toute escalade par des excuses, en faisant de l’humour ou en donnant raison à l’autre.

Les psychologues disent souvent que c’est la façon dont les couples se font la guerre qui constitue le véritable indice pronostic de leur évolution et non comment ils vivent en temps de paix. Ils s’organisent pour ne jamais avoir de besoin de dire « : « Veux-tu, on efface tout et on recommence à zéro ? ».

palmiersSecret 5 : Le réalisme

Les membres des couples heureux ont lu, eux aussi, des contes de fées, des romans d’amour et visionnés des films langoureux, mais ils ne les ont pas pris pour la réalité, même s’ils ont pu y rêver. Ils se sont rapidement défaits des nombreuses illusions entourant le couple, l’amour, la communication…
Ils ont su renoncer à leurs perceptions adolescentes, égocentriques et/ou narcissiques. Ils savent que la fameuse « âme sœur » n’existe que dans leur tête et ils ont accepté leur partenaire dans sa réalité quotidienne, avec ses qualités et ses défauts.

Secret 6 : Un partenaire approprié

On dit que les contraires s’attirent, mais la science conjugale démontre que les partenaires qui se ressemblent, dans une proportion d’au moins 70 %, augmentent considérablement leurs probabilités d’être heureux ensemble. Loin d’avoir trouvé la fameuse « âme sœur », laquelle n’est qu’illusion, les membres des couples heureux sont suffisamment compatibles pour éviter la polarisation sur les conflits conjugaux insolubles : ils s’assurent ainsi stabilité et bonne entente. Mais ils sont aussi suffisamment différents pour s’influencer l’un l’autre, stimulant ainsi leur créativité et leur capacité d’évoluer, mais dans la même direction.

Secret 7 : La confiance réciproque

Aucune relation – amoureuse, professionnelle ou commerciale – ne peut survivre si cette relation n’est pas empreinte de confiance réciproque, de respect mutuel et d’admiration. Les membres des couples heureux ne se surveillent pas l’un l’autre. Même lorsqu’ils ne sont pas en accord, ils respectent le point de vue de l’autre et ne mettent pas en doute leur bonne foi. Même si l’un n’approuve pas les projets personnels de l’autre, il le soutiendra, moralement et financièrement, dans la réalisation de ses projets.

Secret 8 : L’acceptation des conflits

Contrairement à la croyance populaire, le couple n’est pas une garantie absolue de bonheur ; il serait plutôt le creuset de nombreux conflits : l’éducation des enfants, la gestion financière, les relations avec les belles-familles, le partage des tâches ménagères, le temps accordé à la vie privée, la sexualité.

Les membres des couples heureux se sont rapidement rendus compte que la majorité des conflits tournant autour de ces six sources sont souvent insolubles (69 % selon l’équipe du psychologue John Gottman, auteur du livre Les couples heureux ont leurs secrets). Ils ne s’acharnent donc pas à résoudre ces conflits et se mettent d’accord pour vivre avec des désaccords… à vie. Ils préfèrent être heureux et préserver leur amour que de chercher à résoudre leurs conflits et chercher un consensus à tout prix.

Secret 9 : L’acceptation des inégalités

Les membres des couples malheureux surveillent et calculent ce que l’un fait et l’autre ne fait pas. Ils cherchent à imposer la règle donnant – donnant. Ce que ne font évidemment pas les membres des couples heureux. Ceux-ci acceptent qu’ils puissent y avoir une répartition inégale  et variable des salaires, des tâches ménagères, des soins aux enfants…

Les couples heureux acceptent et reconnaissent qu’il puisse y avoir des modes de fonctionnement différent selon le sexe. Ils ont renoncé à la fameuse égalité – similarité entre les hommes et les femmes et laissent chacun être et agir selon sa nature et ses convictions. Égalité, oui, mais vive la différence !

Secret 10 : Le jardin secret

Danse-Rouge

Les membres des couples heureux ne communiquent pas toutes leurs pensées, tous leurs actes, toutes leurs frustrations ou leurs emmerdements. Ils ne croient pas à la communication à tout prix et qu’il faille tout se dire dans un couple. Chacun a droit à sa vie privée, à ses pensées secrètes, à des désirs inavouables, mais à la condition que ce jardin secret ne sape pas les bases de leur relation. Tout devrait pouvoir se dire, mais aucune obligation n’est faite en ce sens. Un peu de réserve et de mystère sont nécessaires pour l’entretien du respect et de la séduction à long terme.

Les membres des couples heureux ont décidé de préserver leur bonheur plutôt que de chercher à avoir raison sur l’autre.

Texte tiré du livre Chroniques conjugales publié chez Québecor.

Présentation de l’auteur : Psychologue, sexologue, auteur et conférencier renommé au Québec
et en Europe francophone, Yvon Dallaire
exerce la thérapie conjugale et sexuelle depuis plus de 30 ans.

Publicités

26 réflexions sur “Les dix secrets des couples heureux

  1. En ma qualité de contre-exemple, j’adhère tout à fait à cet article, en fait j’ai vu toute ma vie défiler devant mes yeux en le lisant 🙂
    Je garde le liens, dés fois que je trouve quelqu’une à qui le faire lire !
    Merci Élisabeth.

    J'aime

    • Toute ta vie ? C’est du lourd 😀
      Nous sommes tous des contre-exemples, simples humains que nous sommes, et pouvons éventuellement « tendre vers… »
      Tu me donnes envie de publier un petit test assez fiable, la preuve, si mon ex et moi en avions tirés des conclusions, cela nous aurait épargné bien de déboires 😀
      Merci pour tes chouettes commentaires

      J'aime

  2. Tiens, pour une fois, je n’ai pas le même point de vue sur cet article que Muriel:
    j’ai plutôt compris que le couple constate qu’existent des dissensions, des désaccords et des aspirations diverses (il n’est donc pas question de consensus ni d’acceptation, là) , qu’il se sait deux mais que la volonté partagée de vivre ensemble est le ciment qui permet de composer un modus vivendi
    Renoncer à poursuivre les conflits n’est pas les résoudre mais simplement passer outre pour réaliser un dessein commun plus fondamental : construire un ensemble.
    Il faut plus de courage pour vivre ensemble que pour se séparer… Non?

    J'aime

    • Si, c’est indéniable, Véro, surtout à notre époque où les gens capitulent devant la première difficulté. Construire pour être heureux ensemble, même si « le couple constate qu’existent des dissensions, des désaccords et des aspirations diverses (il n’est donc pas question de consensus ni d’acceptation, là) , qu’il se sait deux mais que la volonté partagée de vivre ensemble est le ciment qui permet de composer un modus vivendi », comme tu le dis si bien

      J'aime

  3. Bonsoir Elisabeth,
    Ce n’est pas plus compliqué que cela !! Enfin si je puis dire…mais en pratique, pas toujours bien facile à appliquer 😉
    Merci à toi pour cette piqûre de rappel Elisabeth !
    Très bon week-end à toi Elisabeth, reposes toi bien, avec mes tendres bisous 🙂
    Et quelques notes de musique…

    J'aime

    • C’est toujours la même histoire, Fanfan, les choses sont bien plus faciles à dire qu’à appliquer 😀
      Mais je suis sûre que tu t’en sors très bien. Je t’embrasse bien fort et te souhaite un merveilleux dimanche. Merci pour ce grandiose duo…

      J'aime

  4. Je dis ça à chacun de tes écrits mais… quel article intéressant !! Il brise les a priori qu’on peut avoir sur le couple (notamment la fameuse règle du donnant-donnant dont je me suis rendu compte avec l’expérience qu’à elle seule elle peut mettre un sacré bazar dans le couple alors que selon les couples elle n’est pas nécessaire…).
    Je vais garder ces petites règles sur ma table de chevet 🙂 Belle journée à toi Elisabeth !

    J'aime

  5. Jai relu le chapitre sur l’amour et le couple dans le livre « l’aventure intérieure » de Darpan. Je te livree un passage qui me toche beaucoup et qui montre le chemin qu’une relation sincère peu devenir le lieu privilégié d’une transformation intérieure et évoluer vers notre vérité. « Un mariage de vérité est l’association de deux êtres qui s’appuient sur l’amour pour se défaire de leur souffrance et réaliser leur vraie nature. Il est le fruit de la maturité et conduit à une sagesse encore plus grande, empreinte d’une connaissance toujours plus profonde de la réalité de l’amour.
    Seule une aspiration authentique peut nous conduire vers celui ou celle qui partage le même désir, l’être prêt à nous accueillir avec ce que nous avons de plus obscur et à nous aimer pour ce que nous sommes réellement. On ne choisit pas un tel partenaire, l’amour nous y conduit lorsque nous sommes prêts à affronter toutes nos noirceurs et à entrer de plein-pied dans ce qu’il révèle. A travers des circonstances mystérieuses, échappant à la raison, la vie organise cette rencontre avec celui ou celle qui reflétera au mieux l’amour que nous sommes. »
    Un magnifique travail mais de longue haleine…
    Passe un bon week-end, Elisabeth.

    J'aime

      • Merci Elisabeth, je pensais te mettre le lien de vidéo mais ici en vacances, je ne pouvais pas le vérifier , regarder une vidéo me mange tout mon forfait internet!…à vrai dire j’ai écouté toutes ses vidéos et j’ai le plaisir de faire un accompagnement individuel avec lui…que du bonheur.
        Belle soirée, tendresses.

        J'aime

        • Je suis très touchée, Marylaure que tu viennes, même en vacances et ne perds surtout pas ton forfait. Ceux qui sont intéressés iront voir les vidéos, j’en mets une série, dont Un mariage de vérité que j’aime beaucoup. Je ne connaissais pas vraiment l’enseignement de Darpan mais il est vrai que ses vidéos sont passionnantes. Et tu as bien mérité la chance d’avoir un accompagnement personnel.
          Passe de merveilleuses vacances, repose toi bien, je comprendrai si tu ne viens pas et tu mettras ta vidéo quand tu seras de retour.
          Gros bisous

          J'aime

          • Ne t’inquiète pas Elisabeth, je suis juste un peu plus sur l’est …j’ai passé des Bouches du Rhône au Var!!! Et j’aime prendre le temps de lire tes choix d’articles. Ils sont un des fils conducteurs dans mon chemin. Synchronisme : c’est la vidéo que je voulais te mettre comme lien :  » un mariage de vérité ».
            Belle soirée et bisous

            J'aime

            • Alors, effectivement, tu restes toujours au soleil et tu as bien raison 😀 Merci de venir régulièrement, c’est une telle joie d’échanger avec toi.
              Pour la vidéo, j’étais quasiment sûre :D, nous sommes vraiment synchrones. Et je l’ai mise la première fois mais le lien ne fonctionnait pas…
              En tout cas, je la trouve extra. Bisous, et repose toi bien

              J'aime

  6. Magnifique perfection !!!
    Est-elle de ce monde ….?
    Cela me questionne …

     » Je reconnais ce que nous avons été,
    Et ce que nous avons oublié d’être,
    Si on pouvait tout recommencer…
    T’aimerais-je moins et m’aimerais-tu plus ?
    Me mentirais-tu plus et te questionnerais-je moins ?
    Tous ces moins et tous ces plus nous ramènent à la case 0…
    Je préfère la solitude à la décrépitude…..

    ( sourire )

    Blague à part….
    Je télécharge ces recettes de bonheur …
    Merci amie Elisabeth

    Tendresse
    Manouchka

    J'aime

  7. ça semble si simple et si naturel ce respect, cette tolérance, cette acceptation de ce qu’est l’autre.
    ne devrions-nous pas tous être ainsi? être… humains?
    beau week-end Elisabeth 😛

    J'aime

    • Cela l’est beaucoup moins simple en pratique, Muriel, justement, parce que nous sommes humains 😀 Avec nos blessures, nos faiblesses, nos attentes et notre imaginaire… Je sais que tu parles de l’Humain, celui là, nous pouvons toujours tendre vers…
      Beau week-end à toi

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s