La crise !… Quelle crise ?

smileys

Les problèmes des boulangers vont croissant.

alors que les bouchers veulent défendre leur bifteck,

Les éleveurs de volailles se font plumer

et en ont assez d’être les dindons de la farce.

Les éleveurs de chiens sont aux abois.

Les pêcheurs haussent le ton.

Les céréaliculteurs sont sur la paille

alors que les brasseurs sont sous pression.

Les viticulteurs trinquent.

Heureusement, les électriciens résistent.

Mais, pour les couvreurs, c’est la tuile.

Certains plombiers en ont ras-le-bol

et les autres prennent la fuite.

Chez Renault, les salariés débraient

et la direction fait marche arrière.

À la S.N.C.F, les syndicats sont sous tension

mais E.D.F. ne semble pas au courant.

Les cheminots veulent garder leur train de vie,

mais la crise est arrivée sans crier gare.

Les veilleurs de nuit vivent au jour le jour

et les carillonneurs ont le bourdon.

Les ambulanciers ruent dans les brancards

pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied.

Les croupiers jouent le tout pour le tout.

Les cordonniers sont mis à pied.

Les dessinateurs font grise mine.

Les exterminateurs ont le cafard.

Des militaires partent en retraite

et les policiers se sont arrêtés.

Les imprimeurs dépriment.

Les météorologues aussi sont en dépression.

Les pendus sont sur la corde raide

Les prostituées se retrouvent sur le trottoir :

C’est vraiment une mauvaise passe.smiley-enorme-tirantlangue

37 réflexions sur “La crise !… Quelle crise ?

  1. le tailleur n’était qu’un panty

    Et sans rien dire il est parti

    Elle chemise à se droguer

    En sniffant des cols roulés

    Les nuits de pull-over dose

    Elle se mettait à ourlet.

    Ce n’est pas de moi, c’est une chanson belge (stella), j’adore. Bonne semaine, madame qui n’aime pas les sondages !

    J'aime

      • non je ne suis pas vexé, d’ailleurs, je trouve qu’ils n’ont pas leur place sur mon blog mais ils ont une utilité, indirecte puisse que je n’en tient pas compte pour SDLF. Je ne suis pas sûr que mon dernier texte (darwinisme) ait vraiment eu vos faveurs gente dame.

        J'aime

          • J’aurais compris, qu’il ne te plaise pas, il peut paraître assez « trempé ». Tu sais à quoi je pense quand je viens sur ton blog , à une émission de radio qui passait quand j’étais môme. je crois que c’était Macha Beranger, je crois me souvenir qu’il y avait beaucoup de chaleur dans cette émission, du peu que je m’en souvienne. J’ai lu quelque part qu’on l’appelait la madone des sans sommeil, c’est joli non ? j’espère que tu ne trouves pas la comparaison désagréable. Amitiés.

            J'aime

            • Bien au contraire, cher Sébastien, je suis très flattée par cette comparaison, j’ai peu écouté l’émission mais je me souviens de la belle voix profonde de Macha Beranger et de sa manière douce de répondre à tous les esseulés ou les angoissés de la nuit.
              Et le terme de madone me touche profondément.
              Merci à toi, amitiés sincères

              J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s