Chantal Rialland : « Être à l’écoute » 2

Yin-Yang_Symbol

Vous respecter implique de faire le point, dès maintenant, honnêtement, paisiblement, courageusement, sur vous-même et votre vie. Qu’est-ce que je ressens ? Qu’est-ce que j’aime ? Qu’est-ce qui me fait plaisir ? Qu’est-ce qui me convient ? Qu’est-ce qui me donne de la joie et du bonheur ? Qu’est-ce que je peux améliorer ? Qu’est-ce que je veux changer ? Qu’est-ce que je ne veux plus ? Qu’est-ce qui est toxique pour moi ?

Ne vous donnez pas d’excuses, telles que « Je n’y suis pour rien, c’est de la faute les autres », « Avec la crise, je suis obligé de subir », « Je n’y arriverai jamais », « Avec tous les soucis que j’ai, vous n’y pensez pas ».

C’est vous et personne d’autre, c’est votre existence, c’est vous « le patron », c’est vous le capitaine du navire. Qu’est-ce que vous pouvez transformer, dès aujourd’hui, pour être davantage vous-même et pour vivre mieux ? Ce peut-être des choses toutes simples qui vous apportent de la joie, de la douceur, de la sérénité.

Une amie qui a surmonté, grâce à un travail intense sur elle et sur la notion d’abondance, une passe financière très difficile, avait pris, à ce moment là, l’habitude de s’offrir chaque jour un petit pain au chocolat qui représentait alors pour elle le summum du luxe.

Prenez soin de vous, quelques soient les circonstances. Ce peut être également d’avoir le courage d’oser ce que vous ressentez profondément. Un patient, malgré les mises en garde de son entourage, a changé de carrière avec succès à cinquante ans.

Une patiente, en dépit des pressions de sa famille et de ses relations amicales, a surmonté sa peur et a divorcé de son mari, personnage connu et influent. Un autre patient a décidé de cesser de vivre dans le secret qui l’étouffait et a révélé son homosexualité. Une autre patiente a décidé de « se prendre en mains » et, avec l’aide d’un médecin spécialiste, a perdu dix-neuf kilos.

Deux autres facettes psychologiques de votre personnalité sont très importantes. Vous bénéficiez, que vous soyez un homme ou que vous soyez une femme, d’une polarité masculine et d’une polarité féminine. Votre « homme intérieur » s’exprime à travers vos quatre énergies vitales. C’est lui qui vous permet de choisir, d’organiser, de structurer, de mettre en pratique, de concrétiser. Veillez à ce qu’il ne soit pas trop rigide, comme souvent. Ne ployez pas sous les « il faut », « je dois ».

Ne cherchez pas à atteindre la perfection qui n’est pas de ce monde. Veillez aussi, dans certains cas, à ce qu’il ne soit pas trop laxiste. Votre « femme intérieure » se manifeste également à travers vos quatre énergies vitales. C’est elle qui vous connecte à vos désirs, à vos envies, à votre créativité, à vos ressentis, à vos émotions, à vos sentiments, à votre intuition. Écoutez-la, elle est très précieuse, ne la mettez pas « sous le boisseau ».

Cependant, n’en faites pas « une folle du logis » qui vous manipulerait comme un fétu de paille, au gré de vos desiderata et de vos aversions. Pour être heureux et épanoui en tant qu’être humain, vous avez à développer, parallèlement et à même hauteur, ces deux polarités et à les unir en vous. Cela vous permettra également de beaucoup mieux communiquer avec les autres.

http://www.chantalrialland.com/

A lire aussi sur ce blog :
https://tarotpsychologique.wordpress.com/2012/11/15/comment-accepter-cette-famille/

 

 

30 réflexions sur “Chantal Rialland : « Être à l’écoute » 2

  1. Oui à l’écoute. Cest certainement le secret qui permet la communication Je fais connaissance avec Chantal Rialland et j’ai pris contact avec « https://www.facebook.com/MonBigBangInterieurChantalRialland » dans facebook. Merci Elizabeth pour cet intéressant article.

    J'aime

  2. oui , mais pas trop s’écouter aussi, je veux dire, sans sombrer dans des dérives, hein Elisabeth, qui peuvent être dangereuses😕
    mon frère a laissé lui aussi parler son homosexualité à l’age de 30 ans et lui et son compagnon sont heureux maintenant après 15 ans de vie commune , mais qu’est ce que des crétins leur en ont fait baver , et maintenant encore …

    J'aime

    • Toujours le juste milieu, Juliette😀 surtout que « trop s’écouter », dans nos sociétés peut dire : jouer les victimes ou geindre au moindre bobo.
      Bien contente pour ton frère mais il vrai que l’homophobie est encore bien trop présente… tant de jugements, si ce n’est pas carrément de la haine. J’espère que cela ne les atteint pas trop.

      J'aime

  3. Bonjour Elisabeth !
    Je suis encore et toujours en accord avec ce billet et donc ta personne Elisabeth😉
    S’occuper de soi, être honnête avec soi et donc avec les autres. Ne pas tout accepter afin de plaire ou de recevoir de l’amour et effectivement ne pas se chercher d’excuses. Nous sommes les acteurs de notre vie et non les spectateurs😉
    Notre conduite vient bien de notre enfance, de par notre schéma familial, de par les autorisations familial, notre sensibilité etc… Il est bien difficile de s’en débarrasser mais pas irréalisable n’est-pas Elisabeth ? ! Comment ? En se faisant violence et en y travaillant d’arrache-pied !
    Encore en accord avec le faite que nous avons tous un côté féminin et un côté masculin, il suffit de bien s’écouter pour s’en rendre compte. Dieu que c’est complexe une personnalité , au combien il est important d’être très à l’écoute de sa propre personne, c’est primordial c’est la clef d’une vie sereine😉

    Bonne fin de semaine à toi Elisabeth !
    Plein de bisous de tendre amitié givrés🙂

    J'aime

    • Ton analyse est très juste, Fanfan, et effectivement, rien n’est irrémédiable. Mais si je suis d’accord avec le travail à faire sur soi, je n’aime pas la notion de « se faire violence »… Déjà, nous sommes nombreux à l’avoir subie dans l’enfance et puis, je crois, qu’en nous acceptant et en nous aimant, tels que nous sommes, nous faisons du bien meilleur travail et progressons plus vite. Avec de la discipline, bien sûr😀
      Et oui, la nature humaine est si complexe et tu as raison en disant : « combien il est important d’être très à l’écoute de sa propre personne, c’est primordial c’est la clef d’une vie sereine ».
      Merci pour cette magnifique vidéo de ce bel Adagio, bisous tendres et bon dimanche

      J'aime

      • Pardon Elisabeth, ce n’est pas la première fois que je te heurte en utilisant cette expression « se faire violence », tu as justement bien modifier celui-ci « faire un travail sur soi ». Sur le fond nous sommes en accord là est l’essentiel.
        Bon dimanche à toi Elisabeth, bisous doux

        J'aime

        • Tu n’as pas à me demander pardon, Fanfan, et si je modère, c’est parce que, longtemps, j’ai pratiqué cette méthode, avec des résultats déplorables… Et, comme tu dis, nous sommes d’accord sur le fond.
          Je t’embrasse tendrement et te souhaite une belle semaine.

          J'aime

  4. hier même, une amie m’a dit sur son compagnon: »ce que j’apprécie le plus chez lui c’est qu’il est tjs à l’écoute… » – ah, je suis supposée être a good listener…🙂 je trouve que ça « sonne » mieux en anglais…🙂 have a sunny Friday, like here!🙂

    J'aime

  5. Magnifique article Elisabeth, qui de par les réflexions qu’il suscite, remet les grandes réalités de la vie à la bonne place….
    Se responsabiliser face à nos choix de vie …Tout ce je dis, tout ce que je fais, tout ce qui m’arrive est la conséquence d’un choix …: une éducation que l’on aurait dü recevoir en bas âge …Heureusement les temps changent parfois…. pour le mieux….!

    Bon weekend ma belle …
    À bientôt
    Tendresse

    Manouchka

    J'aime

  6. « Prenez soin de vous, quelques soient les circonstances. Ce peut être également d’avoir le courage d’oser ce que vous ressentez profondément. » Déjà, juste pour ces deux lignes, j’ai aimé lire la suite de cet article.
    J’ai aimé aussi pousser plus loin le principe des 4 énergies vitales en fonction des polarités féminines et masculines.

    Amitiés

    J'aime

  7. S’écouter signifie aussi créer un espace de silence, et alors on est étonné de voir à quel point il est simple d’accéder à un réel dialogue intérieur plein de bienveillance. Mais c’est un vrai travail sur soi que de laisser la place à cet espace..:-)

    J'aime

    • Tu as raison, Minosoa, on dit bien : « qu’il n’y a que dans le silence que l’on entend la voix de Dieu », celle là pouvant être aussi la voix de notre Soi profond. Mais, comme tu le dis, un travail est nécessaire pour ouvrir cet espace d’écoute…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s