Suivez votre intuition, elle vous donnera des ailes !

Dans un monde fait de papillons, d’étoiles et de magie, apparut un être vivant que personne n’avait jamais vu auparavant, un bébé !

Au fil des années, il grandit dans le chaos et la solitude, se forgea un caractère sur quelques expériences qui lui étaient données de vivre. Reclus, il vivait dans une caverne éclairée d’une couleur verte prédominante, juste à son goût. Il y faisait un peu froid, peu confortable pour lui, mais c’était son cocon.

Grotte

Un jour, la jeune pousse devenue enfant se confronta à une expérience toute nouvelle. Il reçu une visite… et quelle visite ! Celle d’une chenille. Elle s’était hissée jusqu’à l’ouverture de sa caverne, pourtant presque inaccessible. La chenille, attirée par la lumière verte, affrontant ses peurs du vide et de l’inconnu, avait réussi cet exploit !

Ce jour-là, l’enfant senti une présence, ce n’était pas comme d’habitude. Il s’empressa d’aller à l’entrée et y trouva cette chose, cette curiosité. Grâce à son instinct de survie, ni une, ni deux, il s’empressa de refouler son invité et de lui faire comprendre qu’il n’était pas le bienvenu. Sans discuter, la chenille rebroussa chemin. Elle comprit que le temps n’était pas encore venu.

Cette première rencontre fut un véritable chamboulement pour l’enfant… Il ne comprenait pas, ne savait que penser, mais il sentait que cette rencontre était importante.

Invariablement pendant quelques mois, la chenille se rendait chaque jour à l’entrée de la caverne. L’enfant lui, se cachait chaque fois que cette intruse faisait son apparition. La chenille savait pourquoi elle était là ! Ce rituel faisait partie de son initiation. Tant qu’il ferait froid dans cette caverne, elle ne serait pas la bienvenue…

C’est par une journée d’un soleil radieux qu’il se passa un événement incroyable. La chenille apporta un présent à l’enfant. Une attention qui allait tout changer ! C’était un morceau de miroir brisé dans lequel on pouvait deviner quelques reflets… Elle le déposa à l’entrée de la grotte afin que son propriétaire puisse le trouver.

Il ne fallut pas longtemps à l’enfant pour découvrir ce cadeau. Lui qui n’était jamais en contact avec ses semblables, il se regarda dedans. Et il se vit pour la première fois ! L’enfant de 40 ans savait désormais à quoi il ressemblait… Il se détesta, se sentit même offensé par la chenille et un mal-être l’envahit tout entier. Il n’avait rien demandé, rien du tout !

Quelques jours plus tard, la chenille pointa de nouveau le bout de son nez. Cette fois, c’est plein d’espoir qu’elle déposa à l’entrée de l’antre une luciole, toute douce, toute belle. L’enfant, bien qu’agacé de toutes ces visites, ne pût s’empêcher d’aller chercher son présent du jour.

Il l’emmena avec lui dans un endroit un peu sombre et la lumière éclaira tout ce qui l’entourait au quotidien. Même le morceau de miroir brisé. L’enfant, surpris mais curieux, s’approcha et se regarda de nouveau… La lumière éclairait son visage d’une rare douceur.

C’est avec soin qu’il examina chaque partie de son visage, chaque trait, chaque imperfection, chaque asymétrie. Il fronça longuement les sourcils et, agacé, décida d’aller dormir ! En se couchant, il se dit que cette fois c’était décidé, il devrait se confronter à la chenille. Il avait la ferme intention de comprendre pourquoi elle l’avait choisi, lui.

Au matin, la chenille écouta son intuition qui lui avait glissé que le moment était venu. Arrivée au terme de sa longue ascension jusqu’à l’entrée de la grotte, elle vit l’enfant qui se tenait là, droit comme une tour de pierre rigide au regard sévère. Il avait dans sa main droite le morceau de miroir ; dans la gauche la luciole et sa lumière dont la source était inépuisable.

Le face à face pouvait commencer car les deux acteurs étaient prêts !

– L’enfant : « Que me veux-tu ? »
– La chenille : « J’ai besoin de toi ! »
 -L’enfant : « Mais je ne te connais pas, pourquoi as-tu besoin de moi ? »
– La chenille : « J’ai besoin de toi pour grandir. »
– L’enfant : « Qu’est-ce que tu racontes ? Je ne peux rien pour toi ! »
– La chenille : « Tu me connais bien plus que tu ne penses… Tu vis ici depuis très longtemps, isolé des autres, isolé du monde, et nous vivons ça tous les deux. J’ai besoin de toi comme tu as besoin de moi ! »
– L’enfant : « Mais…mais… Tu dis n’importe quoi ! »
– La chenille : « Je t’ai apporté des offrandes, les utilises-tu ? »
– L’enfant : « Oh oui ! J’ai eu ton morceau de verre. A cause de toi, je me suis regardé… à cause de toi, j’ai vu tous mes défauts ! »
luciole– La chenille : « Je t’ai apporté ce présent pour que tu puisses y voir tes qualités et ta beauté.
Pour que tu aies envie de te découvrir un peu plus. As-tu utilisé la luciole ? »

– L’enfant : « Oui, elle ne veut plus s’éteindre et à cause
de toi, je dois voir tout ce qui m’entoure ! »

– La chenille : « Je t’ai apporté cette source de lumière pour éclairer ton intérieur, voir à quel point tu t’es installé dans ton confort et pour
te rendre compte que tu peux aussi faire évoluer cela pour
y apporter de la chaleur. »

– L’enfant: «Qu’est-ce que cela a
à voir avec toi ? De quoi
te mêles-tu? »

– La chenille : « J’ai longtemps attendu ce moment et je savais que cela arriverait. Je suis une partie de toi ! En fait, tu es une partie de moi plus exactement. J’ai besoin de grandir, de me déployer et je ne pourrai le faire que si ton regard sur les choses, les gens et la vie, change ! La couleur verte de ton refuge est celle de mon cœur ! Il y faisait parfois très froid et tu es mon seul lien avec cet intérieur. Je ne peux pas grandir et m’épanouir si toi tu ne vois pas à quel point les choses sont encore plus belles qu’elles ne paraissent. »
– L’enfant : « Mais si je suis toi, alors tu es moi ? Et si j’ai peur, c’est à cause de toi et des choses de l’extérieur ! »
– La chenille : « J’ai remarqué que certaines choses étaient belles et d’autres moins. J’ai compris aussi que nos regards à tous les deux étaient importants parce que l’on ne fait qu’un. C’est pour cela que je suis là, pour que nous grandissions ensemble dans l’amour de nous-même, afin de pouvoir nous sentir aimable, car il ne suffit pas de se sentir aimant. »
– L’enfant : « Mmmh… Comment sont les choses dehors ? »
– La chenille : « Si tu es d’accord et que tu me fais confiance, avec le temps, je te montrerai comme les choses sont belles et je t’apprendrais à les voir avec douceur et bienveillance. En échange, tu m’apprendras à t’écouter et à sentir les choses avec douceur. Tu seras mon intuition!»
– L’enfant : « Et si je n’y arrive pas ? Si je suis nul ? »
– La chenille : « Et bien ce n’est pas grave, tout le monde a le droit de se tromper. Nous serons tous les deux assez fort pour rétablir un certain équilibre et trouver l’harmonie. Nous apprendrons aussi à être justes et bons avec nous-mêmes. »
– L’enfant : « Est-ce que je devrai sortir d’ici ? »
– La chenille : « Tu es déjà en contact avec l’extérieur, comme je suis déjà en contact avec ton intérieur. Je te propose d’être tes yeux et toi, tu seras mon cœur. »

Sur ces dernières paroles, la chenille se retira. L’enfant quant à lui se réfugia dans son cocon. Il sentit une chaleur l’envahir. Il venait de découvrir l’amour de soi. Il se posa des questions pendant quelques temps. Il découvrit qu’à se regarder en face, il avait appris à se découvrir des qualités.

Il découvrit qu’apporter une lumière différente sur les choses, était bénéfique pour lui et son entourage. Il trouva pas à pas sa place. Il était fier d’avoir fait ces découvertes. Il était en train de découvrir l’estime de soi. L’enfant était devenu adulte.

La chenille, après un certain temps de réflexion, se sentit envahie d’une énergie nouvelle. Elle ouvrit les yeux et sentit se déployer sur son dos des ailes magnifiques. Elle ne savait pas trop comment s’en servir mais son intuition lui souffla un secret. Des larmes perlèrent sur ses yeux et elle découvrit que l’amour de soi pouvait lui apporter la confiance pour pouvoir voler. La chenille devint papillon.

Michel Mendes coach à http://www.saphirme.com/

Tous mes vœux pour cette Nouvelle Année et n’oubliez jamais
de déployer les ailes des magnifiques papillons
que nous sommes appelés à devenir

Publicités

55 réflexions sur “Suivez votre intuition, elle vous donnera des ailes !

  1. Une très belle histoire que celle-là 🙂
    Elle illustre bien qu’écouter son intuition peut apporter de belles conclusions 🙂
    Je puis l’affirmer pour l’avoir écoutée, et pas suffisamment. L’essentiel c’est de rester à l’écoute, d’essayer du moins, de ne pas laisser tomber les bras et d’essayer de se laisser guider avec confiance.
    Merci Elisabeth pour ce bel article, ceci comme d’habitude 🙂
    Bisous

    J'aime

    • Je n’ai pas écrit cette histoire, elle est l’œuvre d’un ami et je la trouve si belle et pleine de sagesse. Écouter son intuition s’apprend aussi, tu le sais bien car tu le fais à présent…
      Se laisser guider en confiance et ne jamais abandonner est essentiel.
      Merci à toi, Geneviève, doux bisous

      J'aime

  2. bonne année, bonne santé, Élisabeth – en 2014 et tjs… 🙂
    * * *
    à propos d’intuition, la mienne m’a rarement et peu « trompée »… comme nous sommes « capricornes » du même jour, je suppose que la tienne fonctionne bien, aussi… 🙂

    J'aime

    • Belle et joyeuse Nouvelle Année, pétillante, comme toi, Mélanie 😀
      L’intuition est si précieuse et tu as appris à lui faire confiance. Bien que nous soyons nées le même jour, il y a tant d’autres facteurs qui interviennent, le lieu et l’heure qui déterminent l’ascendant.
      Mais, dans le Tarot, nous avons l’Étoile, la magnifique Lame qui nous guide… Qu’elle déverse sur toi tous ses bienfaits…

      J'aime

    • Merci, Polina, je tâche toujours de tendre vers le meilleur…
      Si toutefois j’ai besoin d’être stimulée, je viendrai sur ton blog, il est parfait pour cela.
      Reçois tous mes vœux pour une Année pleine de beauté, de joie et que tous tes talents se déploient avec bonheur

      J'aime

  3. Bonne Année Elisabeth 🙂
    Le titre de ton article me fait penser à une phase écrite sur un livre sur l’astrologie intuitive que j’aime beaucoup
    « Suivez vos instincts et devenez ce que vous avez toujours voulu être » de Elisabeth Rose Campbell
    😉

    J'aime

  4. Emouvante et magnifique transformation, de ce papillon, qui a su écouter son intuition…
    Si on veut suivre ses aventures, une année 7, dit moi si je me trompe Elisabeth, ne crois-tu pas qu’il pourra à son tour, apprendre et transmettre?
    Je t’offre mes meilleurs vœux pour 2014
    Que cette année t’apporte joies et Amour
    Gratitudes
    Myriam

    J'aime

    • Non, tu ne te trompes pas Myriam, l’énergie de l’année 7 est particulièrement propice à cet apprenti-sage, et en apprenant par les prises de conscience, faites à travers notre corps (dont le VII du Chariot est l’exemple) nous pouvons transmettre d’expérience.
      Dans l’équilibre de Tempérance, le XIV final.
      Merci pour cette si juste observation, je reçois tes vœux avec gratitude et te souhaite une belle et paisible Année Nouvelle, dans la joie de ton grand cœur.

      J'aime

  5. Du soi vers l’Hors de Source , le moi prit son essor ,
    aux mots du réconfort , le cœur nous cerne tous ,
    là où le vide émousse , la lumière veille en sort ,
    au vers & en dehors , à prendre sous elle sa course .
    ~
    NéO~
    ~
    Sage déclinaison Elisabeth & belle façon de faire .

    J'aime

  6. Chère Elisabeth …

    Merci pour cette tendre et belle histoire …!
    Je te souhaite, en cette Nouvelle Année 2014,
    l’Abondance dans tous les domaines de ta vie …
    J’aimerais aussi t’exprimer ma gratitude pour ta présence
    et tous tes partages, aussi merveilleux les uns
    que les autres …!
    Je t’embrasse …
    Madeleine

    J'aime

    • Merci, chère Madeleine, gratitude pour ta présence, ta fidélité, la beauté de tes mots mais surtout celle de ton cœur immense…
      Si heureuse de te connaître et de grandir à travers nos partages.
      Je te souhaite une Année pleine de douceur, de sérénité, de joie et d’abondance.
      Toute ma tendresse

      J'aime

  7. Bonsoir Elisabeth !
    Tout d’abord merci pour cette belle histoire 😉
    Je viens aussi te souhaiter une très bonne et heureuse année, la santé et tout plein de bonnes choses toute au long de celle-ci 🙂
    Je te dépose avec joie de doux bisous, à bientôt !

    J'aime

    • L’histoire est écrite par un ami et je suis heureuse de la partager.
      Je t’embrasse avec toute ma tendresse, en te souhaitant une Année pleine de joie, de paix, de lumière et d’Amour.
      Merci pour ta fidèle présence, douce Fanfan, continue à rêver et à réaliser tes rêves

      J'aime

  8. S’offrir le plus beau des cadeaux… se permettre de s’épanouir en s’enrichissant des autres…. et contribuer à leur croissance….
    Que voilà une belle fable…. une recette devrais-je dire….
    Mes meilleurs vœux à toi et à tes assidus lecteurs.

    J'aime

    • Le plus beau des cadeaux, effectivement, Kleaude, déployer ses ailes et « s’épanouir en s’enrichissant des autres…. et contribuer à leur croissance…. »
      Belle et douce Année à toi et merci pour ta fidèle présence…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s