Heureusement, je les adore !

Un joli et amusant partage de Laura, à qui ses compagnons à quatre pattes font vivre une véritable vie de chien. Merci, pour ces drôles aventures… oui, je sais, pas toujours pour toi…

Shar-pei transat

Un jour en revenant du travail, j’ai vu des petits morceaux noirs et difformes éparpillés sur le sol de mon appartement. Durant mon absence, mes chiens avaient mangé mon téléphone portable que j’avais oublié sur la table basse du salon.

Pour faire du footing, j’accroche l’un de mes chiens (le Shar-pei, une femelle) avec un harnais autour de mon ventre (comme pour faire du canicross) et je tiens normalement l’autre (le Golden Retriever, un mâle) d’une main. Ainsi, je fais du sport tout en les promenant. L’effet deux en un est très pratique.

Un soir en passant devant une maison, un chien s’approche brusquement d’un portail en aboyant. En retrait derrière moi, le Golden se réveille et me fait un croche patte par derrière pour se précipiter à la rencontre du chien. Par conséquent, je tombe de tout mon long sur le dos.

La violence du choc me surprend. Le Shar-pei essaie à son tour d’aller voir son camarade. Il tire sur sa laisse toujours nouée à ma taille et me traîne sur le trottoir, tandis que je n’arrive pas à me relever à cause de mes bras douloureux. Le tout dans un concert d’aboiement phénoménal.

Résultat, après quelques secondes de tortures, je suis parvenue à m’éloigner de la source du raffut. Je suis rentrée chez moi (qui se trouvait à un quart d’heure à pied de l’endroit de ma chute) en boitant, couverte de bleus et d’égratignures, pour finalement récolter un monstrueux torticolis le lendemain qui, au passage, a duré trois jours. Vive les balades !

Ma Shar-pei a la délicieuse manie de se curer les oreilles avec sa patte de derrière, pour finalement se lécher ses ongles garnis de cérumen. Le goût doit être fameux, car elle va jusqu’à s’enfoncer la patte entière dans le gosier pour se la mordiller. Un spectacle qui me fait toujours rire.

Un jour, (quand ma Shar-pei était chiot) je rentre dans mon ancien appartement (donnant sur une cour intérieure-la porte restait ouverte en mon absence pour qu’elle puisse jouer dehors), et je retrouve des plumes sur le carrelage, ainsi qu’un pigeon mort dans son panier.

Elle avait apparemment réussi à attraper un pauvre pigeon blessé et s’était bien amusé. Un traumatisme visuel qui présageait le pire pour l’avenir, car elle était toute petite. Le goût du volatile ne l’a heureusement pas transformée en monstre sanguinolent.

Ma Shar-pei est légèrement claustrophobe. Un soir, je l’ai retrouvé enfermée dans l’une des chambres de mon appartement. La porte l’avait certainement claquée avec le vent, la piégeant à l’intérieur. Dans sa panique, elle a arraché tout le lino qui se trouvait sur le seuil. Belle surprise.

En vrai chien-chat, ma Shar-pei déteste l’eau. Comme tous les chiens de sa race, elle sent mauvais, donc les bains sont obligatoires de temps en temps. Même si aujourd’hui ils se passent mieux, quand elle était plus jeune, elle ne les supportait pas. Pour la laver, j’étais obligée de rentrer dans la douche avec elle pour la tenir fermement.

Une fois, elle a tellement paniquée, qu’en essayant de sortir, elle a donné des coups de pattes et de dents à la porte vitrée et a saigné de la gueule. Une vraie torture pour toute les deux. Heureusement, on a trouvé des solutions et tout se déroule bien désormais. Mais il faut être musclé !

Quand elle était plus jeune, ma Shar-pei avait le mal des transports et bavait énormément, à tel point que j’étais obligée de la mettre dans une cage adaptée lors des trajets, afin de réduire ses nausées. A l’arrivée, je devais vider sa cage, emplie de salive qui ruisselait alors sur le sol comme l’eau d’un robinet. Appétissant.

Lors d’une promenade, mon Golden se précipite dans l’enclos de quatre chevaux afin de les saluer de ses aboiements. Impatients, ils se ruent sur lui. Avec peur et incrédulité, j’assiste, impuissante, à une course poursuite singulière. Le coquin a trouvé la sortie avant de se faire piétiner.

Il n’y a pas si longtemps, ma Shar-pei n’a pas trouvé un meilleur endroit pour faire ses besoins qu’à côté d’un enclos à chevaux entouré d’un fil électrique. Résultat, petite décharge dans les fesses et cri de surprise.

Chien paillon

Avant de mener mes chiens en promenade un après midi, j’attache le Golden et laisse sa laisse pendre à terre, le temps de m’occuper du Shar-pei. Le Golden a eu peur d’un bruit (venant de chez les voisins) et s’est précipité dans le jardin de ma mère, en emportant au passage le portillon de sa terrasse dans un fracas assourdissant (l’extrémité de sa laisse s’était entortillée au grillage). Le pire est que plus le portillon faisait du bruit derrière lui, plus il courrait. Grand moment comique.

Mes chiens sont tellement actifs qu’ils leur arrive régulièrement de se prendre des murs en plein museaux, ou de glisser dans les escaliers.

Le plat préféré de mon Golden est la neige.

Délicate à l’extrême, ma Shar-pei n’aime pas dormir à même le sol, notamment l’hiver. Quand elle n’a pas son panier à sa disposition, ou l’autorisation d’aller sur le canapé, elle préfère dormir debout. Souvent chez mes parents, elle fait avec les moyens du bord et, à bout de patience, parvient à rentrer dans le minuscule panier de leur petit chien. Visuellement, c’est comme un éléphant assit sur un nid d’oiseau. Adorable et tellement risible.

Laura Guiraud

http://www.laura-des-mots.com/accueil

 

 

 

23 réflexions sur “Heureusement, je les adore !

  1. « Ma Shar-pei a la délicieuse manie de se curer les oreilles avec sa patte de derrière, pour finalement se lécher ses ongles garnis de cérumen. Le goût doit être fameux, car elle va jusqu’à s’enfoncer la patte entière dans le gosier pour se la mordiller. Un spectacle qui me fait toujours rire.  »
    Quelle chance de pouvoir fabriquer sa propre pate à tartiner !

    J'aime

  2. rire…

    oh lal la !!! Ils lui en font voir de toutes les couleurs …en passant par les bleus …!!!(rire)

    Merci Élisabeth pour ce moments de rire….ca fait du bien…
    et merci de ta si belle et précieuse présence…

    Amitié
    Sorcière

    J'aime

    • Les bleus qui passeront par les jaunes ou violets😀 Mais cela ne diminuera en rien l’amour que Laura porte à ses chiens.
      Heureuse de t’avoir faire rire, douce Sorcière, et merci pour ta présence et tes poèmes qui m’émeuvent tant.
      Toute ma tendre amitié

      J'aime

  3. quand je pense à mon cocker vraiment tout mou ! Avec tes deux toutous, il aurait sans doute un coup au coeur.ils ont quand même un point commun, le mien à la vue qui baisse et lui aussi se prend des arbres (grand bond), des grillages sur lesquels il rebondit comme une balle, mais il repart à deux à l’heure en frétillant….

    J'aime

    • « Vraiment tout mou »… c’est si drôle😀 J’adore les cockers, avec leurs oreilles qui trainent par terre et leur regard si attendrissant que l’on dit bien « avoir les yeux de cocker ». Il ne doit plus être tout jeune, le tien mais tout de même être solide pour rebondir en frétillant😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s