Les pingouins, les fonctionnaires et toujours les belles-mères

Pingouins

Sur une route départementale, un camionneur en rade arrête un autre routier en faisant des grands signes :
– Qu’est-ce qui vous arrive ? demande le chauffeur…

– Vous tombez à pic, j’ai un petit service à vous demander ! Voilà, mon camion m’a lâché et j’ai quinze pingouins à amener au zoo. Par cette chaleur, le temps de réparer, ils seront tous morts. Comme votre bahut est réfrigéré aussi, ça serait sympa de me les emmener là-bas. 
– Pas de problème, j’aime les bêtes répond le camionneur charitable. Et voilà les pingouins transbordés dans le nouveau camion. Le gars en panne donne quelques billets au routier
si sympa :

– Tenez, voici un peu d’argent pour les frais… Dès que c’est réparé, j’arrive…
Une heure après, le gars qui était en panne a réparé, et le voilà avec son camion, en ville en direction du zoo. Arrêté à un feu rouge, il voit son collègue charitable, sur les passages cloutés, suivi de ses quinze pingouins :
 – Mais qu’est-ce qu’ils font là ? !   Il court après son type et les animaux :
– Mais vous allez où là, pourquoi vous ne les avez pas emmenés au zoo ? 
– Je les y ai emmenés répond le gars, mais comme il me restait de la monnaie, je les emmenais au cinéma maintenant… 

Un médecin s’adresse à un auditoire :
« Ce que nous mettons dans notre estomac est suffisant pour nous tuer tous.  La viande rouge est affreuse, les liqueurs douces sont corrosives pour la muqueuse de notre estomac, les mets chinois sont pleins de glutamate de sodium, le gras saturé dans notre alimentation peut être désastreux et aucun de nous ne réalise le dommage causé par les bactéries présentes dans notre eau potable. Mais il y a un aliment qui est plus dangereux que les autres et que nous avons tous mangé ou mangerons. Il peut causer beaucoup d’ennuis et de souffrances pendant des années après en avoir mangé. Quelqu’un peut-il me dire de quel aliment il s’agit ? »
Après plusieurs secondes de silence, un septuagénaire assis dans la première rangée lève la main et dit : « Un gâteau de noces ! »

Une petite fille demande à sa maman:
– Quel âge as-tu, Maman ?
– Cela ne se demande pas ma chérie.
– Combien tu mesures, Maman ?
– Cela n’est pas important ma chérie.
– Maman, pourquoi vous avez divorcé, toi et Papa ?
– Cela ne te regarde pas ma chérie.
Le lendemain, à l’école, la petite fille va voir une amie et lui demande:
– Tu sais toi, pourquoi les adultes ne parlent ni de leur âge ni de leur taille ni des divorces ?
– Si tu veux savoir, tu n’as qu’à prendre la carte d’identité de ta mère. Tout est écrit dessus.
Le soir, la petite fouille dans le sac de sa mère, en sort la carte, et va voir sa maman en lui disant :
– Maman, je sais ton âge.
– Ah oui ? Et j’ai quel âge ?
– 36 ans. Et je sais combien tu mesures.
– Ah oui ? Combien ?
– 1 mètre 71. Et je sais aussi pourquoi toi et Papa vous avez divorcé.
– Et bien cela m’étonnerait fort !
– Tu as eu un F en sexe… et ça, ce n’est vraiment pas une bonne note !

Un homme sort de chez lui le soir pour aller acheter des cigarettes. Au Café-Tabac, il fait connaissance avec une ravissante jeune fille qui lui semble peu farouche. Après quelques verres, ils conviennent d’aller passer un moment dans son appartement. Mais bientôt, après des moments très chauds, le gars réalise qu’il est 3 heures du matin :
– Oh non… Ma femme va me tuer ! J’ai une idée : Est-ce que tu as du talc ? La fille lui en donne, il s’en empare et commence à s’en frotter les mains. Puis il lui dit au revoir et il rentre chez lui. À la maison, sa femme l’attend dans le couloir. Elle est plutôt furieuse :
– Dis-moi D’où est-ce que tu viens encore ? !
– Eh bien, chérie, en fait… Je suis allé au tabac pour m’acheter des clopes, et là-bas, j’ai rencontré une superbe fille. On a bu quelques verres et, tu sais, elle était vraiment provocante, et comme elle était aussi très jolie, on est allé chez elle…
– Ah ouais ? Fais-moi voir tes mains….. et ce faisant, elle les lui prend et tourne ses paumes vers la lumière. Espèce de satané menteur ! T’as encore été au bowling, hein ? !

Deux fonctionnaires sont en train de soupirer au bureau. Ils voudraient bien prendre un jour de congé, mais le directeur les a supprimé tous, parce qu’il y a trop de travail. L’un des deux se lève et annonce :
– Je connais un moyen d’avoir quelques jours de repos !
L’autre :
– Comment ?
Le premier regarde si le directeur est en vue…rien à l’horizon
– Il monte sur son bureau, enlève quelques plaques du faux-plafond, grimpe, met ses jambes sur un tuyau métallique et se laisse pendre la tête en bas au-dessus du bureau. Le directeur arrive dans le bureau et demande :
– Mais que se passe-t-il ici ?
– Je suis une lampe, dit l’homme
– Je crois que vous avez besoin de vous reposer, vous êtes surmené. Je vous ordonne de rentrer chez vous. Je ne veux plus vous voir avant au moins trois jours !
Là-dessus, le deuxième fonctionnaire se lève, prend son cartable et met son manteau.
– Et vous, où allez-vous ? demande le directeur
– Je rentre à la maison, je ne peux pas travailler dans le noir.

Un homme âgé se retrouve sur la table d’opération attendant l’intervention. Il insiste pour que ce soit son gendre, l’éminent chirurgien, qui procède à cet acte. Avant d’être endormi, il demande à lui parler et dit:
 – Ne sois pas nerveux, fais de ton mieux. Et si ça tourne mal et que quelque chose devait m’arriver, souviens-toi que ta belle-mère va aller habiter chez toi !  

 

30 réflexions sur “Les pingouins, les fonctionnaires et toujours les belles-mères

  1. Bonjour Elisabeth, et merci pour ces notes d’humour qui font du bien au sourire 🙂
    Bisous et belle semaine.
    J’ai voulu m’inscrire à tes nouveaux articles pour ma boîte perso, mais cela ne semble pas possible.
    Pas grave, je m’y prendrai autrement pour ne plus rien rater de tes nouveaux articles 😉
    Geneviève

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s