De la relativité de toute chose

Ecureil

Deux hommes, sont assis au bar, au sommet de l’Empire State Building. L’un, légèrement éméché, se tourne vers l’autre et lui dit :
– Vous savez, j’ai découvert, la semaine dernière, que lorsqu’on saute du sommet de ce building, arrivé au niveau du dixième étage, le vent est si fort qu’il vous fait faire le tour de l’immeuble et vous fait entrer en douceur par une fenêtre.
Le barman , entendant la conversation, hoche la tête en faisant la moue.
Le second consommateur dit : « c’est impossible » et le premier répond qu’il va prouver ce qu’il avance. Il ouvre la fenêtre, saute et au niveau du dixième étage, emporté par le vent, il fait le tour de l’immeuble, ralentit, entre par une fenêtre ouverte et remonte au bar. Son voisin n’en croit pas ses yeux , mais lui dit que ça doit être un hasard si ça a marché. L’autre rouvre la fenêtre et recommence. La même chose se reproduit.
Alors le deuxième, convaincu, décide d’essayer,. Il passe le dixième étage , neuvième, huitième …… et s’écrase sur le trottoir …
Alors, le barman se tourne vers le premier et lui dit :
– Tu es un vrai connard lorsque tu es bourré, Superman !

Un enfant à son père :
– Dis papa, dis un chiffre au hasard, oui oui au hasard comme ça entre 2 et 4 par exemple…
– bah… 3 pardi
– alors ça c’est magique !
– magique ?
– oui oui tu as deviné ma note de ce matin en maths, alors là papa, chapeau !

Un jour James Bond, Robin des Bois et Rambo décident de faire un concours de tir. Ils choisissent un passant au hasard, le plaquent contre un arbre et lui flanquent une pomme sur la tête. James Bond est le premier. Il tire : la pomme explose, le mec est sain et sauf. En soufflant la fumée du canon, il dit :
– Bond, James Bond.
Robin est second. Il vise, tire, et sa flèche se plante dans la pomme. Robin exulte et dit :
– Hood, Robin Hood.
Rambo est dernier. Il sort deux mitrailleuses, tire : la pomme, la tête du mec et son torse explosent. Il dit :
– I’m sorry, I’m so fucking sorry

Au restaurant, le garçon demande au client :
– Comment avez-vous trouvé le beefsteak?
– Tout à fait par hasard, en soulevant une frite

Un type vient d’être engagé dans une grosse entreprise multinationale. Dès son premier jour, il prend son téléphone, appelle la cafétéria de l’entreprise sur le réseau interne et hurle :
– Apportez-moi un café ! Et en vitesse !
De l’autre côté, une voix répond :
– Je pense que vous avez composé un mauvais numéro interne. Savez-vous à qui vous parlez, espèce de crétin ?
– …Heu… Non… répond le jeune engagé.
– Je suis le Directeur Général de la société, imbécile !
Le gars lui répond alors en criant deux fois plus fort :
– Et vous, vous savez à qui vous parlez espèce de gros bâtard ?
– … Heu… Non… répond le directeur, quelque peu interloqué.
– Parfait ! répond le type.
Et il raccroche…

Un journaliste interviewe un paysan corse :
– Dites-moi, comment faites-vous pour tracer les routes ici ?
– Bah, on lâche un âne et on regarde par où il passe dans la montagne… et c’est là qu’on fait passer la route
– Et si vous n’avez pas d’âne ?
– Ah ! Bah… on prend un ingénieur…

Un homme demande à un avocat : « Quel est le montant de vos honoraires ? »
L’avocat lui répond qu’il est de 1000€ pour trois questions.
L’homme lui demande alors : « N’est-ce pas un peu excessif ? »
Et l’avocat : « Non. Quelle est votre troisième question ? »

Une femme à son mari :
– Chéri… Si on sortait ce soir pour s’amuser un peu ?
– Excellente idée, chérie… Si par hasard, tu rentres la première, laisse la lumière allumée !

Un vieux monsieur, perclus de rhumatismes, retourne chez son médecin :
– Docteur, vous m’avez dit d’éviter l’humidité pendant un mois…
– Exact. Et vous vous sentez mieux?
– Certes… mais quand pourrai-je me laver à nouveau ?

Un vieux paysan conseille au propriétaire d’une résidence secondaire, affligé d’une grippe épouvantable :
– Tenez, avant de vous coucher, ce soir, buvez donc un bon verre de cette gnôle de ma fabrication.
– Vous croyez que cela guérira mon rhume ?
– En tout cas, je peux vous assurer d’une chose : après cela vos microbes seront joyeux.

Anes

Un couple célèbre son 50e anniversaire de mariage. Leur tranquillité a toujours été le sujet de conversation dans leur village. On disait :
– Quel couple pacifique et amoureux.
Un journaliste local décide donc de faire un reportage sur ce couple, afin de connaître le secret de leur bonheur.
– Eh bien, ça remonte à notre voyage de noce, explique le mari. Nous visitions le Grand Canyon et avons décidé de le traverser à dos d’âne. Nous n’avions pas encore parcouru une grande distance que l’âne de ma femme a trébuché. Ma femme, sur un ton tranquille a dit : « Première fois. »
Elle a fait se relever l’âne et nous avons continué. Après une courte distance, l’âne trébuche de nouveau. Une fois de plus, ma femme, sur un ton tranquille, dit :  » Seconde Fois. »
Elle a encore fait se relever l’âne et nous somme repartis. Nous n’avions pas fait la moitié d’un mile que l’âne trébuche pour une troisième fois. Tranquillement, ma femme a sorti un pistolet de sa bourse et a tiré sur l’âne.
C’est alors que je me suis fâché et que je lui ai dit ce que je pensais de la façon dont elle avait traité cette pauvre bête, quand soudain, elle m’a regardé et m’a dit d’une voix tranquille: « Première fois. »
Depuis ce jour, nous vivons heureux.

Deux vieilles dames prennent le soleil assises sur un des bancs du Jardin du Luxembourg. Cela fait plus de douze années déjà qu’elles se retrouvent sur ce banc chaque jour où le soleil daigne se montrer…
Un de ces beaux après-midi, la plus jeune dit à l’autre :
– Dis, excuse-moi par avance de la question que je vais te poser, et surtout ne le prends pas mal, mais après toutes ces années, je ne sais plus comment tu t’appelles ? J’essaie de me souvenir, mais impossible de retrouver ton prénom.
L’autre grand-mère la regarde alors fixement, l’air visiblement affligé, ne disant rien pendant deux longues minutes, et puis finalement, les yeux pleins de larmes, elle répond :
– Et tu veux savoir ça pour quand ?

Un Belge marche dans la rue. Il passe devant un distributeur de boissons et s’arrête, stupéfait.  
– Tiens, alors comme c’est bizarre, à quoi ça peut bien servir ? Il met une pièce, appuie sur un bouton au hasard, et une canette tombe.  
– Bah alors là, c’est drôle une fois…
Il remet une pièce dedans, appuie sur un autre bouton et une autre canette tombe.  
– Mais alors là, c’est drôle, encore une autre alors !
Il continue ainsi… jusqu’à ce qu’un passant lui demande :  
– Mais alors monsieur, vous allez dépenser beaucoup comme ça ?
L’autre lui répond :  
– Bah, du moment que je gagne, je joue, hein !

Un neurone arrive par hasard dans un cerveau masculin. Tout est noir, vide, sans présence …
– Hou, hou !, dit le neurone.
  Ça résonne dans le vide, pas de réponse …
– Hou, hou !, répète-t-il.
Tout d’un coup, arrive un autre neurone :
– Mais qu’est-ce que tu fais tout seul ici ? On est tous en bas !

Un jeune garçon demande à son père la différence entre l’irritation, l’exaspération, et la frustration. Le père décroche son téléphone et compose un numéro au hasard. Dès qu’on répond, il demande :
– Bonjour, puis-je parler à Bruno ?
– Ah désolé ! Il n’y a pas de Bruno ici. Et l’interlocuteur raccroche.
– Ça, c’est l’irritation, dit le père.
Il reprend le téléphone, appuie sur la touche BIS, et demande à nouveau à parler à Bruno.
– Non ! Il n’y a pas de Bruno ici. Laissez-moi tranquille et inutile de rappeler !
– Ça, c’est l’exaspération.
– Alors c’est quoi la frustration ? demande le gosse.
Le père décroche à nouveau :
– Allô, c’est Bruno, il y a des messages pour moi ?

 

Publicités

21 réflexions sur “De la relativité de toute chose

  1. Coucou Élisabeth et merci pour les sourires 😉 je me souvenais de celle de Superman , et pourtant je n’ai pas la mémoire des blagues !
    PS : sont trop mignons ces 2 ânes qui rigolent en bas de ta page …
    Bonne fin de soirée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s