Être un héros n’est pas sans risques

Lama

Un architecte, un artiste et un ingénieur discutent sur les avantages de passer du temps avec sa femme ou sa maîtresse. L’architecte dit :
– Moi j’aime bien passer du temps avec ma femme à construire de solides fondations pour une relation durable. L’artiste répond :
– Moi je préfère passer du temps avec ma maîtresse à cause de la passion et du mystère que j’y trouve. L’ingénieur rétorque :
– Moi j’aime les deux, quand vous avez une femme et une maîtresse chacune d’elle suppose que vous passez votre temps avec l’autre et vous avez alors le temps de travailler un peu.

Deux étudiants en sciences marchent le long du campus lorsque l’un des deux dit, admiratif :
– Où est-ce que tu as trouvé ce vélo ?
Le second lui répond :
– Ben en fait, alors que je marchais, hier, et que j’étais dans mes pensées, je croise une fille vraiment très jolie à vélo, qui s’arrête devant moi, pose son vélo par terre, se déshabille entièrement et me dit :
– Prends ce que tu veux.
Et le premier répond :
– Tu as raison, les vêtements auraient certainement été trop serrés.

Pour une personne optimiste le verre est à moitié plein.
Pour une personne pessimiste il est à moitié vide.
Pour l’ingénieur il est deux fois plus grand que nécessaire…

Un homme marche le long de la Seine et tombe soudain à l’eau :
– Au secours ! hurle-t-il. Je ne sais pas nager !
– Et alors ? Lui répond un matelot, accoudé à la rambarde du bateau. Moi non plus, je ne sais pas nager. Est-ce que je le crie sur tous les toits ?

Une femme va toutes les semaines au cimetière pour arroser les fleurs sur la tombe de son défunt mari et à chaque fois elle part en reculant. Une dame ayant suivi ce manège depuis un certain temps l’arrête pour lui demander :
– Pourquoi repartez-vous toujours en reculant ?
– Quand mon mari était encore en vie il me disait tout le temps : « Tu as un derrière à réveiller les morts », alors, je ne voudrais pas prendre de risques…

Dans une caserne, le capitaine croise un jeune élève-gendarme fraîchement débarqué.
– Comment vous appelez-vous, mon garçon ?
– Yves, et vous ?
Le capitaine, furieux, s’écrie :
– Mon petit bonhomme, je ne sais pas d’où vous arrivez, mais sachez que je suis le capitaine et que je m’appelle « Mon CAPITAINE ». De même, dans ma compagnie, j’appelle les gens par leur nom de famille. Si vous vous appelez Yves Tartempion, je vous appellerai Tartempion, mais pas Yves. Me suis-je bien fait comprendre ?
– Oui, « Mon Capitaine ».
– Alors, c’est quoi votre nom de famille ?
– Montcherry.
– Très bien, Yves, au travail. 

Un prêtre sonne chez les parents du petit Antoine, qui ouvre la porte. Le prêtre dit :
– Je t’apporte clarté et lumière…
Antoine appelle sa mère :
– Maman, c’est EDF !

Quelle est la différence entre les épouses qui cherchent à avoir un enfant, et leurs maris ?
– Les épouses veulent une cassette vidéo de la naissance de leur bébé, tandis que leurs maris veulent une vidéo de la conception.

Un homme au volant de sa voiture, monte une route de montagne, sinueuse et escarpée. Une femme, au volant également, descend sur cette même route. Lorsqu’ils se croisent, la femme sort la tête par la fenêtre et crie :
– COCHON !
Aussitôt l’homme répond :
– GARCE !
Chacun continue sa route. Alors que l’homme passe le virage suivant, il percute un cochon au milieu de la route, et sa voiture va s’écraser dans la vallée…
Ah ! Si seulement les hommes écoutaient les femmes…

Une femme sur le point d’accoucher crie de douleur. Son mari ne sachant plus quoi faire pour alléger ses souffrances lui dit :
– Mon amour, je suis désolé, c’est un peu de ma faute si tu souffres.
– Mais non… rassure toi, tu n’y es pour rien…

L’accouchement est douloureux heureusement la femme tient la main de l’homme. Ainsi il souffre moins…

Pourquoi les blondes tournent-elles 50 fois autour des ronds-points ?
– Parce qu’elles ont vu un panneau 50 à l’entrée

D’après certaines rumeurs, il suffit d’un rond-point pour en faire un labyrinthe à une blonde. Vous faites faire deux fois le tour… et vous lui dites de trouver la sortie…

Quelle est la différence entre un homme et un perroquet ?
– On peut arriver à faire dire des choses gentilles à un perroquet.

 

 

23 réflexions sur “Être un héros n’est pas sans risques

  1. Il existe une variante à celle de l’architecte, l’artiste et l’ingénieur, avec un physicien, un biologiste et un mathématicien où ce dernier tient la place de l’ingénieur…
    Les mathématiciens ont visiblement une réputation de petits rigolos. Par exemple :
    Les mathématiciens ne meurent jamais. Ils perdent seulement certaines de leurs fonctions.😀

    J'aime

  2. « L’espérance est un risque à courir. » Bernanos Georges …
    « La vie est (aussi) un risque à courir »… Tu sais si c’ était Corneille qui l’a dit, Elisabeth?.
    Je t’ embrasse!❤ Aquileana🙂

    J'aime

    • Je crois que c’est effectivement Corneille mais Henri (1486-1535) et non Pierre, bien plus connu mais je suis toujours émerveillée par l’étendu de tes connaissances littéraires, Aquileana. Je t’embrasse fort et merci pour ces belles citations…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s