L’oubli n’efface pas les péchés

Giraffe

Une mère dit à son garçon :
– N’oublie pas que nous sommes sur Terre pour travailler.
– Bon, alors moi, plus tard je serai marin !

Dans un magasin un voleur s’enfuit avec une télé. Le vigile fou le poursuit et crie :
– Attendez, vous avez oublié la télécommande !

L’ avion ayant atteint son altitude de croisière, le commandant de bord branche le micro et annonce aux passagers :
« Mesdames et messieurs, bienvenus à bord, nous volons à 12.000 m d’altitude. La température extérieure est de -60 degrés, et notre vitesse est de 850 km/h ».
Puis, malencontreusement, il oublie de déconnecter le micro, et dit au copilote : « Continue tout seul moi, je vais aller prendre un café, et après je vais me sauter la nouvelle qui vient d’arriver dans notre compagnie… »
Rouge de confusion, l’hôtesse ayant entendu le commandant depuis la cabine du fond, remonte le couloir pour aller l’avertir de la grosse bourde. En plein milieu de la carlingue, une vieille dame l’arrête :
« Doucement, vous avez le temps ma petite, il a dit qu’il allait d’abord boire un café »

Toto tend un bouquet de fleurs à sa mère.
– Où as-tu pris cela ?
– Dans le parc de la Mairie, mais ne t’inquiète pas, personne ne m’a vu
– Et le bon Dieu ?
– Ah, merde ! Je l’avais oublié celui-là !

Une belle blonde a réussi à se faire épouser par un homme riche qui lui a offert une Porsche. Toute contente elle part faire un tour sur les petites routes de campagne pour s’amuser. Mais comme elle oublie de faire attention à l’essence, elle tombe en panne sèche. A ce moment elle cherche à savoir ce qui se passe, sort de la voiture et va ouvrir le capot.  Avec horreur elle constate que l’emplacement est vide et elle en déduit qu’on lui a volé son moteur.  Une autre blonde en Porsche arrive et s’arrête par solidarité. La première lui explique ses malheurs. La seconde blonde va alors ouvrir son coffre et s’exclame : « vous avez de la chance j’ai un moteur de rechange ! » 

Une femme affolée :
– Docteur docteur ! c’est pas chez vous que j’ai oublié ma petite culotte ?
– Non madame, désolé
– Ah bon, alors ça doit être chez le dentiste

Les passagers d’un vol à rabais sont assis à leurs places et attendent les pilotes. Soudain, deux hommes entrent dans l’avion, en uniformes et lunettes noires. L’un d’eux est accompagné d’un chien d’aveugle et l’autre tâte son chemin à l’aide d’une canne blanche. Ils avancent dans l’allée, entrent dans la cabine de pilotage et referment la porte. Plusieurs passagers rient nerveusement et tous se regardent avec une expression allant de la surprise à la peur ou au scepticisme; certains cherchent les cameras cachées. Quelques instants plus tard, les moteurs se mettent en marche et l’avion prend de la vitesse sur la piste. Il va de plus en plus vite et ne semble jamais
vouloir décoller. Les passagers regardent par les hublots et réalisent que l’engin se dirige tout droit vers le lac qui se trouve en bout de piste. L’avion roule maintenant très vite et plusieurs voyageurs réalisent qu’ils ne décolleront jamais et qu’ils vont tous plonger dans le lac.
Alors, leurs cris apeurés remplissent la cabine mais à ce moment, l’avion décolle tout doucement, sans problème. Les passagers se remettent de leurs émotions, rient, se sentant stupides d’avoir été roulés par cette mauvaise plaisanterie. Quelques minutes plus tard, l’incident est oublié. Dans la cabine, le pilote tâte le tableau de bord, trouve le bouton du pilote automatique et le met en fonction. Il dit ensuite au copilote :
– Tu sais ce qui me fait peur ?
– Non, répond l’autre.
– Un de ces jours, ils vont crier trop tard et on va tous se tuer ! 

Le vieux Simon ne savait pas trop quoi choisir comme cadeau d’anniversaire pour sa belle-mère. Finalement, en désespoir de cause, il opta pour l’achat d’une concession funéraire dans un cimetière très huppé de la ville. Un an plus tard, pour le nouvel anniversaire, il ne lui achète rien. La belle-mère ne manque pas de lui faire remarquer son oubli :
– Alors Simon, tu ne m’aimes plus ? Tu n’as plus de considération pour ta belle-maman ?
– C’est à dire, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que vous ne vous étiez pas servi de mon cadeau de l’année dernière…

Une vielle dame de 87 ans va au confessionnal et dit au prêtre :
– Monsieur le curé, j’ai pêché. Pensez-vous que Dieu m’acceptera en son paradis ?
– Mais qu’avez-vous donc fait pour être si inquiète ?
– Pendant la guerre, j’ai abrité un juif dans ma cave.
– Mais c’est merveilleux dit le prêtre, quel geste magnifique !
– Oui mais… dit-elle, je lui ai demandé 600 francs par mois
– Oui, mais tout de même, dit le prêtre, vous lui avez évité une mort certaine, Dieu bien sûr vous acceptera et vous pardonnera.
– Pourtant, j’ai des craintes, dit la vieille dame.
– Mais enfin pourquoi donc ?
– Je ne lui ai pas encore dit que la guerre était finie !

Si parfois tu te sens petit, inutile, démoralisé ou dépressif n’oublie jamais que tu as été un jour le spermatozoïde le plus rapide de la bande…

35 réflexions sur “L’oubli n’efface pas les péchés

        • Merci pour ta délicatesse, Johanne, je n’ai pas voulu d’enfant, pour de nombreuses raisons liées à mon histoire personnelle, comme à celle de la lignée de femmes qui m’ont précédées. Je ne l’ai compris que bien plus tard mais un travail de guérison de cet « héritage » a été nécessaire, et comme mes nièces sont très heureuses, je crois que c’est en route🙂
          Toute ma tendresse à toi et à ta famille

          Aimé par 1 personne

          • Merci beaucoup`!

            Tu as surment beaucoup enfants dans leurs coeurs.
            J`ai croiser plusieurs mère de coeur dans ma vie.
            Tu me semble avoir tellement l`âme de Claudette que je voie rarement .
            Et je sais que c`est pas un travers…ah ah
            Juste une telle bonté que tu dégage
            Johanne Tendresse

            J'aime

            • Merci à toi, chère Johanne, en effet, je materne tout le monde, même trop🙂 et l’amour est universel. Si touchée par cette « mère de cœur » et la comparaison avec ta Claudette. La bonté que tu vois chez moi est le reflet de la tienne, et j’adore ton humour.
              Toute ma tendresse

              Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s