Désillusion, ton univers impitoyable

lion rugissant

Un type se balade avec un énorme chien jaune. Il croise un copain :
– Il est moche ton chien, il est tout pelé ! Où l’as-tu trouvé ?
– C’est un copain qui me l’a donné.
– Il a l’air costaud, tu crois qu’il peut se battre contre mon berger allemand ?
– Je veux !
Et ils mettent les deux bêtes face à face. En moins d’une minute, le chien jaune a dévoré le berger allemand.
– Mais c’est dingue ! C’est quoi comme race ?
– Je ne sais pas. Quand mon copain me l’a ramené d’Afrique, il avait une crinière, mais c’était moche, alors je l’ai tondu…

Sur le bord du Nil, trois Belges voyant un crocodile dans l’eau se mettent à lui jeter des cailloux.
A un moment, le crocodile, en colère, s’approche de la rive, prêt à monter sur la berge.

Deux des Belges se sauvent et montent dans un arbre. Le troisième, impassible, ne bouge pas. Les autres l’appellent et lui disent de se sauver. Alors, il leur répond :
– Ça va, j’ai pas jeté de cailloux moi.

Deux touristes qui se promènent dans la brousse sans armes voient tout à coup venir à leur rencontre un lion en quête d’un bon repas.
L’un des deux ouvre immédiatement son sac et commence à chausser ses baskets.
– Tu es fou, lui dit l’autre, tu ne penses tout de même pas que tu vas courir plus vite que le lion.
– Bien sûr que non, mais je voudrais courir plus vite que toi.

Une blonde a accouché de deux beaux bébés, des jumeaux, cependant, elle pleure a n’en plus finir. L’infirmière lui dit alors :
– Mais voyons madame ! Pourquoi pleurez-vous ? Vous êtes maintenant mère de deux beaux bébés  en parfaite santé !
– Je sais, répond la blonde, mais je ne sais pas qui est le père du deuxième…

L’institutrice annonce à ses élèves : – Comme vous le savez, je vais me marier et, après, la cigogne m’apportera un beau bébé ! Je vous inviterai alors à venir le voir ! Mais que chuchotez-vous dans le fond tous les deux ?
– Euh… Et bien ! madame, je disais à mon copain que, si vous alliez vous marier, il faudrait peut-être qu’on vous mette au courant à propos des cigognes.

Deux cigognes discutent :
– Aujourd’hui, j’amène un premier né à un jeune couple. Et toi ?
– Moi je vais au couvent, je n’apporte jamais rien… Mais j’adore leurs foutre la trouille !

Une jeune maman téléphone à son pédiatre :
– Docteur, j’ai acheté le livre que vous m’avez conseillé.
Il est indiqué page 56 : – Quand bébé a fini son biberon, lavez le à l’eau bouillante et nettoyez l’intérieur avec un goupillon.
– Oui et alors ?
– Alors… Mon bébé n’apprécie pas du tout ce traitement !

Le professeur de chimie inscrit la formule HN03 sur le tableau. Il interroge ensuite un élève :
– Que signifie cette formule ?
– Heu, je l’ai sur le bout de la langue, monsieur !
– Crachez-la tout de suite, c’est de l’acide nitrique !

Un prof dit a ses élèves:
– Les hommes intelligents sont toujours dans le doute. Seuls les imbéciles sont constamment affirmatifs.
– Vous en êtes certain ? demande une élève.
– Absolument certain !

L’inspecteur du Ministère de l’Éducation demande à un postulant :
– Pouvez-vous me donner trois raisons qui vous motivent à devenir instituteur ? 
Le candidat répond : décembre, juillet et août.

Je suis trop fatigué pour faire mes exercices de calcul.
– C’est ridicule, le travail n’a jamais tué personne.
– Pourquoi devrais-je risquer d’être le premier ?

Quelle est la différence entre l’homme et le chameau?  Le chameau peut travailler 10 jours sans boire, et l’homme peut boire 10 jours sans travailler. 

Le pharmacien au client : 
– Ah non monsieur, je ne peux pas vous donner de l’arsenic comme ça, il vous faut une ordonnance !
– Et si je vous montre la photo de ma belle-mère, ça va ? 

Deux amies se retrouvent :
– Alors ? Quoi de neuf ?
– Mon mari me trompe !
– Non, je te demande « quoi de neuf »

Je vais acheter cette toile dit le client au peintre.
– C’est une affaire, Monsieur. J’y ai passé dix ans de ma vie.
– Dix ans ? Quel travail !
– Eh oui : deux jours pour la peindre et le reste pour réussir à la vendre !

Chauffeur, soyez prudent, à chaque virage j’ai peur de tomber dans le ravin !
– Madame n’a qu’à faire comme moi, fermer les yeux !

26 réflexions sur “Désillusion, ton univers impitoyable

  1. Je rigole fort depuis le début huuuu
    L’histoire de la cigogne qui va au couvent😆😆
    « page 56 : – Quand bébé a fini son biberon, lavez le à l’eau bouillante … » d’où la grande utilité de suivre en classe pour comprendre la syntaxe😉😆

    Merci pour cette bonne dose de rigolade😆
    Bises et bon dimanche

    J'aime

  2. Pingback: Saga cité | Espace perso d' ANTINEA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s