Tu apprendras

Tu apprendras

Après quelque temps,

Tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme.
Et tu apprendras que aimer ne signifie pas s’appuyer, et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité.
Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni des cadeaux, ni des promesses…
Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme
un adulte, et non avec la tristesse d’un enfant.

Et tu apprendras à construire aujourd’hui tes chemins, parce que le terrain de demain est incertain, et ne garantit pas la réalisation des projets, et que le futur a l’habitude de ne pas tenir ses promesses.

Après un certain temps,
Tu apprendras que le soleil brûle si tu t’y exposes trop.
Tu accepteras le fait que même les meilleurs peuvent te blesser parfois, et que tu auras à leur pardonner.
Tu apprendras que parler peut alléger les douleurs de l’âme.
Tu apprendras qu’il faut beaucoup d’années pour bâtir la confiance, et à peine quelques secondes pour la détruire, et que, toi aussi, tu pourrais faire des choses dont tu te repentiras le reste de ta vie.
Tu apprendras que les vraies amitiés continuent à grandir malgré la séparation. Et que ce qui compte, ce n’est pas ce que tu possèdes, mais qui compte dans ta vie.
Et que les bons amis sont la famille qu’il nous est permis de choisir.
Tu apprendras que nous n’avons pas à changer d’amis, si nous acceptons que nos amis changent et évoluent.
Tu expérimenteras que tu peux passer de bons moments avec ton meilleur ami en faisant n’importe quoi, ou en ne rien faisant, seulement pour le plaisir de jouir de sa compagnie.
Tu découvriras que souvent nous prenons à la légère les personnes qui nous importent le plus ; et pour cela nous devons toujours dire à ces personnes que nous les aimons, car nous ne savons jamais si c’est la dernière fois que nous les voyons…
Tu apprendras que les circonstances, et l’ambiance qui nous entoure, ont une influence sur nous, mais que nous sommes les uniques responsables de ce que nous faisons.
Tu commenceras à comprendre que nous ne devons pas nous comparer aux autres, sauf si nous désirons les imiter pour nous améliorer.
Tu découvriras qu’il te faut beaucoup de temps pour être enfin la personne que tu désires être, et que le temps est court…
Tu apprendras que si tu ne contrôles pas tes actes, eux te contrôleront.
Et qu’être souple ne signifie pas être mou ou ne pas avoir de personnalité : car peu importe à quel point une situation est délicate ou complexe, il y a toujours deux manières de l’aborder.
Tu apprendras que les héros sont des personnes qui ont fait ce qu’il était nécessaire de faire, en assumant les conséquences.
Tu apprendras que la patience requiert une longue pratique.
Tu découvriras que parfois, la personne dont tu crois qu’elle te piétinera si tu tombes, est l’une des rares qui t’aidera à te relever.
Mûrir dépend davantage de ce que t’apprennent tes expériences que des années que tu as vécues.
Tu apprendras que tu tiens beaucoup plus de tes parents que tu veux bien le croire.
Tu apprendras qu’il ne faut jamais dire à un enfant que ses rêves sont des bêtises, car peu de choses sont aussi humiliantes ; et ce serait une tragédie s’il te croyait, car cela lui enlèverait l’espérance !
Tu apprendras que, lorsque tu sens de la colère et de la rage en toi, tu en as le droit, mais cela ne te donne pas le droit d’être cruel.
Tu découvriras que, simplement parce que telle personne ne t’aime pas comme tu le désires, cela ne signifie pas qu’elle ne t’aime pas autant qu’elle en est capable : car il y a des personnes qui nous aiment, mais qui ne savent pas comment nous le prouver…
Il ne suffit pas toujours d’être pardonné par les autres, parfois tu auras à apprendre à te pardonner à toi-même…

Tu apprendras que, avec la même sévérité que tu juges les autres, toi aussi tu seras jugé et parfois condamné…
Tu apprendras que, peu importe que tu aies le cœur brisé, le monde ne s’arrête pas de tourner.
Tu apprendras que le temps ne peut revenir en arrière. Tu dois cultiver ton propre jardin et décorer ton âme, au lieu d’attendre que les autres te portent des fleurs…
Alors, et alors seulement, tu sauras ce que tu peux réellement endurer ; que tu es fort, et que tu pourrais aller bien plus loin que tu le pensais quand tu t’imaginais ne plus pouvoir avancer !

C’est que réellement, la vie n’a de valeur que si tu as la valeur de l’affronter !

Jorge Luis Borges

 

 

32 réflexions sur “Tu apprendras

  1. Tant de choses nous apprenons sur le chemin de la vie …
    J’y ajouterai : Tu apprendras à relativiser les situations sans les dramatiser…
    Tu apprendras que la critique n’est pas forcément négative et que la franchise est une qualité.
    Tu apprendras que l’humilité te fera davantage grandir et que les gens ne sont pas parfaits, tout comme toi tu es loin de l’être.
    La vie offre un cadeau, « apprendre des autres à être qui je suis ».
    Merci Elisabeth de ce bon partage.
    Tendresse vers toi ♥

    J'aime

  2. « Tu apprendras que les circonstances, et l’ambiance qui nous entoure, ont une influence sur nous, mais que nous sommes les uniques responsables de ce que nous faisons ». [JLB]

    ~Salut chère Elisabeth~⭐ ♥ ⭐ ♥

    Quelle joie de lire par Borges, une référence litteraire argentine inévitable…
    En plus, ici on peut reconnaître son peu connu côté psychologique, introspectif.
    Vraiment très émouvant et touchant. Excellent billet!…
    Bisous! Aquileana😀

    J'aime

    • Je comprends que cela te touche, d’autant, parce que c’est ton compatriote.
      Je l’aime beaucoup, comme Julio Cortázar dont j’admire aussi l’engagement, puisqu’il a pris la nationalité française en 1981, comme acte de protestation contre la dictature militaire argentine de l’époque.
      C’est aussi l’année de mon arrivée et la raison pour laquelle je suis restée, puisque la Pologne était en état de guerre.
      Et dans ces contextes tragiques, la phrase que tu cites prend une dimension supplémentaire.
      Merci à toi et gros bisous Aquileana

      Aimé par 1 personne

  3. « Tu apprendras que tu tiens beaucoup plus de tes parents que tu veux bien le croire. » Bon, dans ce cas précis, j’espère bien que non! je leur ai pardonné tant de fois et mon cadeau d’anniversaire cette année est un bouquet d’humiliations…..sans compter qu’ils téléphonent à chéri-chéri dans le seul but de briser notre couple. Aujourd’hui, c’est jour de TGI avec les Trolls et je ne suis pas défendue – encore un abandon de mon père qui avait été mandaté (à sa demande). Je crois que pour eux, le meurtre parfait est de me pousser au suicide. J’espère ne jamais faire subir tout ça à mes enfants, ni même à mon pire ennemi.
    Je te souhaite une bonne soirée Elisabeth. Je t’embrasse.

    J'aime

    • Tenir de ses parents est aussi voir à quel point ils ont influencé notre vie, l’accepter et se re(construire), non pas par l’opposition, le refus, voire la conviction d’être obligé de subir. Je suis bien triste pour toi mais puisque tu as compris que tu n’obtiendras pas d’aide, et tu dis avoir pardonné, alors, si je puis me permettre, pourquoi attendre encore et en souffrir ?
      Si tu as les parents toxiques, coupe le lien ou regarde ce qui t’en empêche.
      Courage, Annawenn, je t’embrasse fort

      Aimé par 1 personne

      • J’ai coupé tous les liens pendant 10 ans. Quand j’ai quitté Paris, j’ai repris contact. Ils m’ont laissé croire qu’ils avaient compris et changé. Mais depuis octobre (ils sont venus chez moi et ma mère nous a fait une crise de nerf pour la bouffe de son chien), je réalise que rien n’a changé. Ce qui me fait souffrir, c’est d’y avoir cru et d’avoir fait confiance. Le fait qu’ils reviennent sur mon agression remet sur moi la honte, la culpabilité. Aujourd’hui mon père a entre les mains des documents qui le mandatent pour cause d’incapacite de ma part à me défendre. Je lui ai donné beaucoup de droits sur moi. Il faut couper les liens mais je dois avant tout récupérer tous mes papiers, documents. J’ai fait confiance. Je suis un peu stupide.

        J'aime

        • Tu n’es pas stupide et tu ne te facilites pas les choses en le disant, tu as fait confiance et c’est normal, puisque ce sont tes parents.
          Et comme tu es fixée à présent et tu sais qu’ils ne t’aideront pas, récupère ces documents, et après coupe, une bonne fois pour toutes.
          Peux-tu admettre que c’est une épreuve, difficile, certes mais nécessaire pour t’en sortir, sur beaucoup de plans mais surtout pour que tu te penches encore sur cette honte et culpabilité car ils ne pourraient pas la « remettre sur toi » si tu ne l’éprouvais pas encore…

          J'aime

  4. Bonjour Elisabeth,
    Une petite piqûre de rappel qui est bien agréable.
    Tout est dit, il n’y a plus qu’à déguster😉
    « Alors, et alors seulement, tu sauras ce que tu peux réellement endurer ; que tu es fort, et que tu pourrais aller bien plus loin que tu le pensais quand tu t’imaginais ne plus pouvoir avancer ! »
    Comme c’est réalité…
    Bonne journée à toi avec mes doux bisous Elisabeth🙂

    J'aime

    • C’est la réalité, comme une belle prise de conscience, pour nous tous qui nous nous sommes retrouvés un jour à bout, croyant ne plus pouvoir avancer.
      Et découvrir cette force qui nous fait nous relever et continuer donne la pleine mesure de nos capacités insoupçonnables.
      Heureuse que tu la connaisses et toute ma tendresse, Fanfan

      Aimé par 1 personne

  5. A reblogué ceci sur lacroisadedesjeuxet a ajouté:
    La vie est belle. Elle est remplie d’obstacles, avec de bonnes leçons à retenir. Elle peut être cruelle parfois. Mais elle peut être aussi agréable. Mais surtout, elle vaut la peine d’être vécu à sa pleine capacité. Ne pas remettre à demain, ce que l’on peut faire aujourd’hui. Vivre le jour présent, même s’il est difficile avec le roulement d’aujourd’hui. Nous sommes toujours pressé par le temps. Que nous passons à côté des bonnes choses. Certaines reviennent mais d’autres disparaîtrons à tout jamais. Saisir sa chance, aimer son prochain, partagé, pardonner, affronter et surtout, aimer.

    Aimé par 1 personne

    • Merci, Michel pour la beauté et la justesse de tes mots.
      Elle ne semble pas nous offrir toujours ce que nous désirons mais même derrière les épreuves elle cache des leçons et « la vie n’a de valeur que si tu as la valeur de l’affronter ! »

      Aimé par 1 personne

  6. merci Elisabeth , ces mots résonnent très fortement en moi , celà peut prendre toute une vie et encore plus pour parcourir ce chemin mais peu importe car en cours de route …. nous perdons de vue le but du voyage et plus nous avançons et plus nous en apprécions le chemin et tout le paysage , je partage
    tendresse xxx

    J'aime

    • Tu as bien raison, la vie c’est un long apprentissage mais non seulement, nous l’assimilons petit à petit mais nous cessons aussi d’attendre les résultats, pour savourer le chemin tout simplement.
      Tendresses, Jeanne D’arc

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s