Un seul élan suffit

Elan de la vie

Après des années de recherche ardente, de quête intense, survient cet instant tant espéré où nous nous éveillons… Ce moment immobile, hors du temps, vient rendre réel ce que nous avons appris, compris, et dissout pour toujours les « comment » et les « pourquoi ». Nous portons alors un regard amusé et tendre sur ce cheminement spirituel créé par notre mental…

Pendant plus de trente ans, j’ai cherché les signes du sens de ma vie, de la Vie, chez les philosophes, les poètes, les mystiques chrétiens, soufis, bouddhistes, shivaïtes. Leurs mots faisaient vibrer quelque chose blotti au fond de mon être, qui attendait d’être reconnu. Je remercie tous ces éclaireurs qui furent comme des balises tout au long de ce trajet mental vers le but que je m’étais fabriqué, et qui s’est évanouit à l’instant où…

Chercher, oui… étudier les textes sacrés, rencontrer des sages authentiques, méditer pour que l’esprit différenciateur devienne transparent, se mettre en situation de recevoir, d’être aidé, dans une attitude humble, dans l’effacement de soi, ouvre les vannes de la compréhension profonde.

Compréhension qui passe par le mental, bien sûr, un mental vif, efficient, sensible, pénétrant, qui prépare à la perception de ce qui est au-delà du connu, au-delà de tout image, de tout concept dualisant. Comprendre n’est pas contrôler, s’efforcer, appliquer une volonté érigée en citadelle, car alors c’est le mental qui prend les rênes.

Se préparer, oui… dégager l’accès à l’espace lumineux et paisible, à l’instant cosmique où la Vérité sera vue par Elle-même, en Elle-même. La préparation n’est pas un remplissage de savoirs, une acquisition de moyens et d’exercices qui ne feraient que renforcer l’attachement à d’apparents progrès.

C’est au contraire une mort perpétuellement renouvelée, qui nous engage dans un état d’attention recueillie, dans la pleine conscience de ce qui surgit puis se résorbe. Si nous observons sans répit, intensément, la seule réalité qui soit, celle vécue au présent à travers les évènements, les situations, les rencontres, nos propres désirs s’évanouissent peu à peu.

Nous renonçons à l’effort, à la volonté personnelle, pour laisser les choses se faire d’elles-mêmes, dans une détente qui est la seule vraie libération. Nous accueillons avec simplicité ce qui est proposé, libres d’engendrer le monde dans sa diversité indivisible, au sein de notre espace indifférencié.

Nous sommes alors en conscience, à chaque instant, dans l’essence de la vie. Celle-ci se révèle en sa plénitude à travers son mouvement. Nul besoin d’exercices pour l’atteindre… Nulle possibilité de moyens pour révéler ce par quoi la voie existe… Tout est bien. C’est la vie qui s’expérimente elle-même dans le champ de la conscience immuable. C’est une même Conscience qui interroge et qui répond…

Tout est voie, à l’intérieur de notre propre conscience, à l’intérieur du Tout cosmique. Tout est voie… sans voie, car tout procède de la conscience. Dans l’instant de notre mise en marche, sans distance, pour aller de soi à Soi, dans chaque pas de notre quête immobile, se trouve ce que nous cherchons. Il n’y a aucune séparation. La source jaillissante de la vie est exactement là où nous sommes en conscience.

Reconnaissant l’évidence, la paix s’installe, champ d’accueil indispensable à la soudaine réalisation de notre véritable nature. Enfin vide de désir, de représentation, de tout appui, ne reste que le silence, dans un espace totalement ouvert et libre. Alors la conscience se saisit d’elle-même dans un saut hors du temps, dans un bond à l’intérieur de soi, par l’effet de la seule grâce. « Rien d’autre qu’un élan nu vers Dieu en Soi-même ». Un seul élan suffit…

Nicole Montinéri

http://www.laconscience-espace.com/index_fr.html

27 réflexions sur “Un seul élan suffit

  1. « Nous sommes alors en conscience, à chaque instant, dans l’essence de la vie. Celle-ci se révèle en sa plénitude à travers son mouvement. Nul besoin d’exercices pour l’atteindre… Nulle possibilité de moyens pour révéler ce par quoi la voie existe… Tout est bien. C’est la vie qui s’expérimente elle-même dans le champ de la conscience immuable. C’est une même Conscience qui interroge et qui répond »…

    ❤️💛💙💜💖

    Un merveilleux billet, chère Elizabeth… Je crois que nous prenons pour acquis l’existence, mais surtout car nous sommes habitués à la vie même… Nous vivons chaque jour sans prendre en compte qu´on éxiste… Les petis moments quand nous devenons conscients de notre existence, d’une manière inconditionnelle on est en face d´un moment de révélation presque métaphysique.
    Cela pourrait sembler simple, mais il est difficile de parvenir à cet état… Tu ne crois pas?.

    Une lecture très intéressante, mon amie. Je te remercie!…
    Bisous et bonne journée. Aquileana 💫

    J'aime

    • Tes paroles sont toujours pleines de justesse car en effet, nous prenons la vie comme un acquis, alors qu’elle est un miracle qui se renouvelle tous les jours.
      Et les moments où elle nous touche, et où nous réalisons à quel point nous sommes une partie d’un Grand Tout sont si rares que certains ne les vivent jamais.
      Alors, oui, c’est une expérience « métaphysique » et je confirme, elle est difficile, comme cette simplicité à laquelle il est si compliqué d’arriver🙂
      Merci à toi, chère Aquileana, c’est toujours une joie d’échanger avec toi. Bisous

      Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Elisabeth,
    L’acceptation vient tout doucement…elle doit couler de source…arriver par elle-même….la forcer ne peut créer que des barrières.
    La paix est un état d’être…pas une destination à atteindre….

    Mes amitiés sincères,

    Aimé par 1 personne

  3. Tout cela le je reconnais fort bien … tout ce périple si bien conté aussi par Herman Hesse dans Siddharta …. et puis il y a aussi tous ces moments de doute, encore et encore que tout le monde éprouve aussi… un bel écrit merci Elisabeth

    Aimé par 1 personne

        • Malgré leurs rapports forts complexes, Jung et Hesse sont engagés dans la même démarche, qui se reflète particulièrement bien dans Demian, un roman d’apprentissage, auréolé de psychanalyse et d’allégorie. J’aime beaucoup cette histoire à la fois naïve et étrange de ce jeune garçon en quête de lui-même, qui rencontre des individus marquants qui l’aideront à construire son « moi ».
          Bisous, Cathie et douce fin de semaine

          Aimé par 1 personne

  4. Merci pour ce tres bel article, chere Elisabeth. Il offre une belle ‘plage de reflexion.’

    J’aime beaucoup cette idee de ‘trajet mental,’ sachant que nous avons tous tendance a intellectualiser les choses. C’est humain. Nous sommes conditionnes en tant qu’etres rationnels.

    Quant a cette notion de ‘mort renouvelee,’ elle m’a naturellement fait penser a cette carte du Tarot qui nous est chere. Et celle-la, nous en avons grand besoin pour grandir, si je puis m’exprimer ainsi.

    Belle soiree a toi et toutes mes amities.

    Gilles

    J'aime

  5. Très beau texte, apaisant. Je lis et j’ai envie de me poser, d’écrire, de réfléchir. Mais voilà, je me suis mise au soleil et je me suis endormie tellement je suis fatiguée et j’ai raté mon RDV psy.
    Probable que l’actuel sujet dérange mon inconscient.
    Alors je vais me poser avec *ma vie de Pingouin* (Katarina Mazetti). Un livre frais et amusant😛.
    Je te souhaite une très bonne soirée Élisabeth. Bises.

    J'aime

  6. J’aime un nouveau monde signifie un nouvel humain un nouveau moi ,elle me touche profondément , elle me conduit dans un état d’ émotion profonde
    dans la vidéo ..
    je n’arrive pas a trouver de mots….
    toute ma tendresse Elisabeth

    J'aime

  7. Pingback: Un seul Élan suffit par Nicole Montinéri | Le Phare Éclaireur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s