Ces intemporelles leçons de vie

Sagesses

La certitude et le doute

Un matin, le Bouddha était en compagnie de ses disciples quand un homme s’approcha.
– Dieu existe-t-il ? demanda-t-il.
– Il existe, répondit le Bouddha.
Après le déjeuner, un autre homme s’approcha.
– Dieu existe-t-il ? demanda-t-il.
– Non, il n’existe pas, répondit le Bouddha.
A la fin de l’après-midi, un troisième homme posa la même question.
– Dieu existe-t-il ?
– C’est à toi de décider, répondit le Bouddha.
Dès que l’homme fut parti, un disciple s’exclama, révolté :
– Maître, c’est absurde ! Pourquoi donnez-vous des réponses différentes à la même question ?
– Parce que ce sont des personnes différentes, chacune parviendra à Dieu par sa propre voie.
Le premier me croira.
Le second fera tout ce qu’il peut pour prouver que j’ai tort.
Le troisième ne croira qu’à ce qu’il choisira lui-même.

La joie et l’amour

Un fidèle demanda au rabbin Moche de Kobryn :
– Comment dois-je mener ma vie pour que Dieu soit content de mes actes ?
– Il n’y a qu’une voie : cherche à vivre avec amour, répondit le rabbin.
Quelques minutes après, un autre disciple posa la même question.
– Il n’y a qu’une voie : cherche à vivre avec joie.
Le premier disciple s’étonna :
– Mais le conseil que vous m’avez donné était différent !
– Bien au contraire, dit Moche de Kobryn. C’était exactement le même.

L’ombre et la lumière

Un vieil homme Cherokee apprend la vie à son petit-fils. «  Un combat a lieu à l’intérieur de moi, dit-il au garçon. Un combat terrible entre deux loups. L’un est mauvais : il est colère, envie, chagrin, regret, avidité, arrogance, apitoiement sur soi-même, culpabilité, ressentiment, infériorité, mensonges, vanité, supériorité et ego.
L’autre est bon : il est joie, paix, amour, espoir, sérénité, humilité, bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi.
Le même combat a lieu en toi-même et à l’intérieur de chacun. »
Le petit-fils réfléchit pendant une minute puis demanda à son grand-père : « Quel sera le loup qui vaincra ? »
Le vieux Cherokee répondit simplement :
«  Celui que tu nourris. »

40 réflexions sur “Ces intemporelles leçons de vie

  1. Merci pour ce partage. La certitude et le doute

    ça m`a bien fait rire…..surtout que je suis bien frustré en ce moment……
    et quand j`entend être positif….me rend encore plus…..
    Parfois j`ai besoin qu`on me dise rien…j`ai juste besoin de m`accueillir dans ma frustration ou ma peine ou juste être .parfois mon verre est plein , et c`est juste de petite chose mais qui fait déborder …….une colère qui hurle …à l`intérieur mais qui déborde au moindre parole qui semble vouloir être compatissante . …je peu tu être frustré…je peu tu être triste…je peu tu hurlé…je peu tu ¸être.
    esse normal d`avoir besoin de dire ….pour juste être….

    ce passage sur la certitude et le doute. m`a bien fait rire.

    ( chacune parviendra à Dieu par sa propre voie.
    Le second fera tout ce qu’il peut pour prouver que j’ai tort.
    Le troisième ne croira qu’à ce qu’il choisira lui-même. )
    ces trois phase m`on bien fait rire et calmé ma frustration.)

    je suis venue déposé un peu comment je me sens en ce moment.

    L’ombre et la lumière…….. une belle réfection

    Johanne j`ai un de mes loup qui hurle….

    J'aime

    • Merci pour ce témoignage, toujours très émouvant.
      Quand nous n’allons pas bien, l’injonction d’« être positif », hérisse encore davantage les poils.
      Et l’attitude juste est de s’accueillir dans cet état de mal-être, de frustration, hurler sa colère ou rentrer en soi pour mettre de l’ordre.
      Non seulement tu as le droit de faire tout cela mais c’est le meilleur moyen d’apaiser ce loup déchaîné.
      L’ombre et la lumière… exactement…
      Tendresses, Johanne

      J'aime

      • Comme tes paroles m`apaise . tu as dit juste ce loup déchaîné en moi que j`ai de la difficulté à retenir.
        ( Et l’attitude juste est de s’accueillir dans cet état de mal-être, de frustration, hurler sa colère ou rentrer en soi pour mettre de l’ordre.) Merci je suis sur ce chemin …avec difficulté de m`accueillir .
        J`était affolé de me sentir avec autant d`émotion que je aie .
        cette phase me fait du bien.
        (Quand nous n’allons pas bien, l’injonction d’« être positif », hérisse encore davantage les poils. ) ouff merci …j`avais besoin ……
        .
        sa me rassure

        merci à toi …..avoir déposé ce mots ma fait du bien.

        tendresse Elisabeth

        J'aime

        • Je rajouterai encore que pour moi, ces deux loups n’en font qu’un, puisque ce sont nos deux facettes : la sombre et la lumineuse.
          Et si nous nous aimons dans nos clartés, nos émotions perturbantes nous font peur, donc, nous les rejetons et les enfouissons très profondément, alors qu’elles ont besoin de s’exprimer, et c’est vital pour notre bien-être.
          Sois rassurée, lâche le loup et tu verras que tu pourras même danser avec lui.
          Je t’embrasse fort, Johanne

          J'aime

          • Wow Elisabeth !!!!!!

            Je pourrai dire Claudette…………..mais non c`est toi.Comment un personne peu nous rejoindre de si proche et être aussi loin.
            Bravo tu es un être si respectueuse de laissé les gens être . Je sais pas trop comment dire cela .
            c`est exactement ça que je ressent….sauf mes émotions me terrifie ….j`ai beau savoir que …mon corps entend rien ou mon loup…. mais je comprend ce que tu dit…..je suis sur ce chemin mais en ce moment je me sens bousculé ….mais très hâte de dansé avec tout mon être avec se corps .c`est horrifiant de savoir que c`est vital pour notre bien être.
            ( Sois rassurée lâche le loup et tu verras que tu pourras même danser avec lui )
            comme ça rejoint mon besoin . merci énormément Elisabeth
            je vais commencer à visualisé de dansé avec mon loup. sans rejeté mes émotions mais les accueillir. Je le voie déjà moins terrifiant.

            Moi aussi je t`embrasse ….tendresse Elisabeht

            J'aime

            • La seule distance infranchissable est celle d’un cœur fermé, et le mien ressent ta souffrance, Johanne…
              J’ai aussi mon loup qui hurle et je sais que si je ne l’écoute pas, il pourra me dévorer.
              Je ne dis pas ça pour que tu sois horrifiée et si tes émotions sont trop douloureuses pour que tu puisses faire face, sois encore plus douce avec toi, ne les fuis pas mais accepte que pour l’instant c’est trop difficile…
              Le chemin c’est aussi ça : voir que nous sommes dans le refus et ne pas culpabiliser, ne rien forcer, juste admettre que, pour le moment, c’est ainsi.
              Je suis toujours là pour toi, à défaut de cette chère Claudette.
              Tendres bisous

              J'aime

              • Merci Elisabeth !!
                ce n`ai pas à défaut de Claudette si je la nomme , c`est pour te dire que tu es une personne rare comme elle. et j`en ai vue du monde. Moi je ressent ton grand coeur . Pour moi il faut avoir beaucoup souffert pour ressentie la souffrance….et puis avoir guérir en grande partie pour avoir autant de bonté et de respect . Mes mots sont petit mais dans mon intérieur ils sont énorme.
                Samedi je t`ai sentie tellement présente….je pensais à tes écris , j`ai nourri mon loup en m`accueillent ….tout mon intérieur est super bien . Je vais faire attention pour que mon loup ne me dévore pas. Je vais le nourri de bonne chose.
                je ne peu croire comment je me sentait et que la je me sens si bien.
                Elisabeth je veux que tu sache que je vais bien , des émotions forte ……
                oui tu m`as bien sentie mais là ….je suis si bien ( c`est fou )
                tu ne m`as fait peur au contraire . Je me sens plus normal.
                depuis samedi j`ai été encore plus douce….et encore…plus.

                Merci .
                J`espère que la vie aie bonne pour toi ….
                car tu es si bonne Elisabeth et pas juste avec moi car je te lis ….tu es toujours si respectueuse
                je me sens pauvre de mots ….Tu es une Grande Dame de tendresse et de respect .

                Tendre bisous. Johanne

                J'aime

                • Je suis émue aux larmes à te lire, Johanne, et non pas parce que tu m’attribues tant de belles qualités mais parce que la vie est douce et bonne, quand nous pouvons entretenir de tels échanges et que nos cœurs se comprennent et se soutiennent, malgré la distance.
                  Le tien est si grand ouvert, tu as une si grande sensibilité qui te vient justement de cette énorme souffrance surmontée. Et n’oublie pas ce que tu peux apporter aux autres, puisque tu es aussi une très Grande Dame.
                  Je te garde tout près de mon cœur et je t’embrasse tendrement, si heureuse que tu ailles bien.

                  J'aime

                  • Tout a fait j`ai eu de la souffrance mais que j`ai surmontée. Reste que parfois ma sensibilité me joue des tours.quand tu as appris a rationalisé pour couper tes émotions.Parfois je m`ennuie de cela.Mais qu`en tu sens les émotions agréable, ils y a des fois elles sont moins agréable.
                    Merci Elisabeth . Moi aussi je te garde près de mon coeur. Je juste des chose normal de la vie. Ils faut que je n`oublie pas d`être douce avec moi . merci. Et je suis une femme qui ce fait plaisir. tendresse Elisabeth

                    J'aime

                    • Il est normal qu’avec ton vécu et ta sensibilité tu sois souvent « à vif » mais tu sais bien qu’il n’y a pas à regretter cette période où tu rationalisais, puisque c’était un refus ou une fuite devant les émotions, ce qui ne permet pas de les exprimer, accepter et dissoudre.
                      Bien sûr, il est préférable d’y aller progressivement, pour ne pas se laisser submerger par des choses trop puissantes, alors, continue à être douce avec toi.
                      Toujours, toute ma tendresse à toi, Johanne

                      Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Elisabeth,
    J’aime ces leçons de vie de par leur simplicité certes…mais aussi de par leur profondeur. J’aime la pluralité des perspectives… à chacun sa spiritualité et à chacun sa voie et son cheminement.
    Et l’image du loup qu’on nourrit est si porteuse de sens.
    Mes amitiés sincères

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Elisabeth,
      Que d’enseignement dans ces leçons de vie… Elles se complètent bien les unes et les autres dans ces paroles de sagesse provenant de bord différent. Et parce chaque être est unique, son expérience et son cheminement spirituel seront uniques, différents de celui d’un autre.
      Une parenthèse, certains rencontrent Dieu dans la souffrance, d’autres ont eu une simple révélation. Et d’autres encore veulent tellement démontrer son « inexistence » qu’ils capitulent, convaincus qu’il ne peut en être autrement, Dieu existe vraiment.
      Le dernier texte me fait penser au combat entre le « bien et le mal » qui rejoint un peu ce qu’enseignait l’Apôtre Paul :
      « Je ne fais pas le bien que je veux et je fais le mal que je ne veux pas ». C’est parce que le côté sombre veut dominer sur la lumière qui nous habite, qu’il nous faut toujours nourrir l’âme du bon, ces fruits de l’esprit qui sont joie,patience, tempérance, amour, paix etc ….
      C’est que tu nourris en toi qui te domines et ton cœur est tel que tes pensées.
      Merci de ces rappel riches d’enseignement !
      Toute ma tendresse vers toi chère Elisabteh.

      J'aime

      • Différentes sont les voies qui mènent à Dieu et tu les as bien décrites, comme ce cheminement qui ne peut être que personnel car suivre celui des autres nous égare, et comme disent tous les grands sages : n’écoutez que ce qui résonne en vérité pour vous…
        Je ne me souvenais plus de ces paroles de Saint-Paul qui contiennent une belle sagesse et la compréhension de la nature humaine mais, comme toi, je mettrai le « bien et le mal » entre guillemets car ce sont les notions si relatives…
        Merci pour ton beau commentaire et toute ma tendresse, douce Lucia

        Aimé par 1 personne

  3. Trois historiettes pleines d’enseignements si plein de bon sens:)
    Il faudrait se les placarder pour les voir plusieurs fois par jour et ne jamais les oublier😉
    La « sainteté » (ou « l’éveil ») … que c’est difficile😉😆
    Merci pour ces partages Elisabeth🙂 Bonne journée

    J'aime

    • Rien n’empêche de les afficher, retenir et surtout mettre en action…
      Je ne sais pas si la « sainteté » ou l’éveil sont la même chose, d’ailleurs je ne cours ni après l’une ni l’autre, garde toujours à l’esprit que
      « l’important c’est le chemin » et ce bon sens qui nous est cher🙂
      Bisous, Catherine

      Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Elisabeth,
    Voilà trois belles histoires qui en disent long….J’affection particulièrement ce style d’histoire tu le sais Elisabeth😉
    Trois belles leçons qui se complète magnifiquement, à méditer….
    Belle et douce journée à toi !
    Bisous tendres

    J'aime

  5. Bonsoir Elisabeth,
    Je refais surface dans le monde des blogs après une longue, longue pause…
    J’ai plaisir à venir te rendre visite , à retrouver l’esprit qui anime tous tes billets.

    Celui-ci me réjouis car il va dans le sens qui est le mien, chacun sa route, chacun ses choix et que le meilleur advienne…

    J’aime tout particulièrement la derniere histoire-parabole

    Bonne soirée à toi
    Amicalement
    Marie

    J'aime

    • Heureuse de te revoir, et j’espère que cette longue pause t’a été bénéfique.
      Chacun sa route mais il est bon de croiser celles des autres, puisqu’ils nous enrichissent et nous enchantent, comme ton blog.
      Amitiés et bonne reprise Marie

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s