Archives

Et l’aventure continue…

Merci pour vos si généreux commentaires, encouragements et envie de me suivre dans cette nouvelle aventure.

Gratitude à ceux qui sont « sortis de l’ombre » pour me dire combien ils apprécient les publications de ce blog et m’assurer de leur fidélité.

De fort nombreuses demandes par mail sur lesquelles je travaille et vous demande encore de la patience, j’y répondrai ici, dans des billets appropriés.

Mais que tout cela ne nous prive pas de notre dose du rire hebdomadaire.

 

L'aventure continue

Le docteur Watson revient de sa promenade quotidienne :
– Quel temps épouvantable ! dit-il à Sherlock Holmes, qui répond :
– Vous avez bien fait de mettre votre caleçon long
– Étonnant ! Comment pouvez-vous le savoir ?
– Élémentaire, mon cher Watson. Vous avez oublié de mettre votre pantalon !

– Pourquoi une blonde ne prend-elle jamais de siège près de la fenêtre en avion ?
– Parce qu’elle vient juste de se sécher les cheveux et qu’elle ne veut pas gâcher son brushing

– C’est un désastre !
– Pourquoi ?
– J’ai demandé à votre fils qui a pris la Bastille et il m’a répondu : ce n’est pas moi, M’sieur
– C’est très ennuyeux mais vous pouvez lui faire confiance, n’est-ce pas, Gertrude ?
– Ça, c’est vrai, il est très honnête, s’il dit qu’il n’a rien pris, vous pouvez le croire

Un type croise un de ses copains dans la rue.
– Tiens, Albert, ça va ?
– Ben, figure-toi que ma belle-mère est morte, la semaine dernière…
– Oh merde ! Qu’est-ce qu’elle avait ?
– Bof, trois fois rien : une table, un buffet…

Une femme demande à son mari :
– Chéri, où as-tu donc rangé le livre « L’art de devenir centenaire » ?
– Je l’ai mis à la poubelle.
– Et pourquoi donc ?
– J’ai surpris ta mère qui commençait à le lire…

Le professeur de chimie inscrit la formule HN03 sur le tableau. Il interroge ensuite un élève :
– Que signifie cette formule ?
– Heu, je l’ai sur le bout de la langue, monsieur !
– Crachez-la tout de suite, c’est de l’acide nitrique !

Un prof dit à ses élèves:
– Les hommes intelligents sont toujours dans le doute. Seuls les imbéciles sont constamment affirmatifs.
– Vous en êtes certain ? demande une élève.
– Absolument certain !

Je n’avais pas vu la voiture arriver et quand je l’ai vue je n’ai plus rien vu

Je ne souffre pas de folie, j’en savoure chaque minute

Chat

Quatre amis passent des semaines à planifier une sortie en forêt pour chasser et pêcher. Deux jours avant le départ, la femme de Frank lui interdit d’y aller, scène de ménage à l’appui. Les trois autres sont très agacés, mais ils ne peuvent rien faire. Arrivés sur le site où ils doivent camper ils trouvent Frank, assis là près de sa tente, ayant empilé du bois et faisant cuire du poisson sur le feu. Un de ses amis lui demande :
– Mais depuis quand t’es là ? Et comment t’as fait pour convaincre ta femme de te laisser venir ?
Frank répond :
– Je suis là depuis hier soir. Hier après-midi, j’étais assis dans mon fauteuil, ma femme est venue derrière moi et m’a demandé : « Devine qui c’est ? » en posant ses mains sur mes yeux. Quand je me suis retourné, je l’ai vue dans une nuisette hyper sexy. Elle m’a pris par la main et m’a emmené dans la chambre où brûlaient au moins douze bougies, des pétales de roses un peu partout. Et sur le lit il y avait des menottes ! Alors elle m’a demandé de l’attacher, ce que j’ai fait. Elle m’a dit : « Et maintenant, fais ce que tu veux… » Et me voilà !

– Pourquoi les blondes ont elles les cheveux qui remontent au niveau des épaules ?
– A force de les lever en disant « je sais pas… »

Une famille anglaise passe ses vacances en Allemagne et trouve une jolie maisonnette qui lui paraît particulièrement adaptée à ses besoins. Elle apprend que le propriétaire est un pasteur avec lequel d’ailleurs, elle signe aussitôt un contrat de location. De retour en Angleterre, la dame s’aperçoit qu’elle n’avait pas vu les WC au cours de la visite. Elle décide d’écrire : « Monsieur, Je suis la dame qui a loué votre maison de campagne. Je ne sais pas où se trouvent les W.C. Pouvez-vous me préciser l’endroit où ils sont placés ? Salutations distinguées. »
Ayant reçu la lettre, le pasteur ne comprit pas l’abréviation W.C. et pensait qu’il s’agissait d’une église anglicane appelée : « Wales Chapel ». Alors il répondit :  « Madame, J’apprécie votre demande et j’ai l’honneur de vous informer que le lieu qui vous intéresse, se trouve à 12 km de la maison, ce qui est gênant pour celui qui y va souvent. Ce dernier peut apporter son déjeuner. Il faut s’y rendre soit à bicyclette, soit en voiture ou à pied, mais, il est préférable d’y arriver à l’heure pour avoir des places assises et pour ne pas déranger les autres. Dans le local, il y a l’air conditionné, ce qui est très agréable. Les enfants s’assoient à côté de leurs parents et tout le monde chante en cœur. A l’entrée, on vous donne une feuille de papier. Ceux qui arrivent en retard peuvent se servir de la feuille du voisin. Ces feuilles doivent être rendues à la fin de façon à être utilisées plusieurs fois. Tout ce qui est recueilli est distribué aux pauvres. Le lieu est aménagé d’amplificateur de son afin que l’on puisse entendre de l’extérieur. On y trouve des vitres spéciales pour permettre de contempler les fidèles en diverses postures. J’espère que tout ceci est très clair. »

Dans un hôpital psychiatrique, alors que les internés plongeaient l’un après l’autre dans une piscine vide, le médecin voyait l’un d’eux se tenir à l’écart. Le psychiatre croyant  qu’il était guéri s’adressa à lui : « et toi pourquoi tu ne plonges pas ? » Il lui répondit calmement : « je n’ai pas de maillot de bain. »

 Quand j’étais plus jeune, je détestais aller aux mariages parce que mes vieilles tantes et mes grands-parents venaient près de moi, me donnaient une grande claque amicale dans le dos en lançant un joyeux :
– T’es l’prochain, gamin !
– Ils ont arrêté cette stupide blague quand j’ai commencé à la leur faire aux enterrements !

 

Et la lumière fut… ou pas

âne

Le petit Nicolas déménage à la campagne et achète un âne à un vieux fermier pour 100 euros. L’homme doit livrer la bête le lendemain mais justement, le lendemain…
– Désolé fiston, mais j’ai une mauvaise nouvelle : l’âne est mort.
– Bien alors, rendez-moi mon argent.
– Je ne peux pas faire ça. J’ai déjà tout dépensé.
– OK alors, vous n’avez qu’à m’apporter l’âne.
– Qu’est-ce que tu vas faire avec ?
– Je vais le faire gagner par un tirage au sort à une tombola.
– Tu ne peux pas faire tirer un âne mort !
– Certainement que je peux. Je ne dirai à personne qu’il est mort.
Dans sa situation, le fermier se dit qu’il ne peut pas vraiment refuser. Il amène donc l’âne au petit Nicolas. Une semaine plus tard, il revient :
– Qu’est devenu mon âne mort ?
– Je l’ai fait tirer au sort. J’ai vendu 500 billets à 2 euros : ça m’a fait une recette de 1.000.
– Et personne ne s’est plaint ?
– Seulement le gars qui a gagné. Et je lui ai rendu ses 2 euros….

Quelles sont les mensurations idéales pour un homme ?
– 86/35/48…
86 ans, 35 millions sur le compte et 48 degrés de fièvre

Dans un congrès, il y a 3000 blondes et l’une d’elles est tirée au sort, elle a juste à répondre à une question facile pour gagner un voyage à Hawaï. Et donc le présentateur dit : « Alors, je n’ai pas trouvé plus simple comme question : 12 + 4, ça fait combien ? » Alors la blonde se concentre et dit : « Euh… 15 ? » Et là tout le public crie : « Laissez-lui une autre chance, laissez-lui une autre chance… » « Bon d’accord, une autre chance alors. Si je vous dis 8 + 2 ? » La blonde cogite à fond et répond : « 7. » A nouveau : « Laissez-lui une autre chance ! » « Bon allez, 2+2 ? » La blonde : « 4 » Et tout le public hurle : « Laissez-lui une autre chance, laissez-lui une autre chance ! »

Un homme se présente à l’entrée du paradis. Derrière chaque guichet, un saint, qui examine les mérites des arrivants. Notre homme se présente au guichet le plus proche, et s’entend demander:
–  Avez-vous commis, dans votre vie, une action que vous jugez vraiment impardonnable ?
– Oui, dit l’arrivant, j’étais arbitre de football, c’était la finale de la coupe de France, j’ai accepté un pot-de-vin, j’ai sifflé un penalty indu pour Saint-Étienne, qui a gagné la coupe grâce à cette tricherie.
– Passez en vitesse, répond le saint.
– Quoi, pas un seul jour de purgatoire pour un péché qui m’a tourmenté toute ma vie ?
– Ne vous en faites pas, je suis Saint-Étienne

Quatre moines sont réunis dans une pièce et la théologie va bon train. Soudain, une panne d’électricité…
Le franciscain s’agenouille et demande « la Lumière » au Seigneur. Le bénédictin récite son bréviaire qu’il connaît par cœur, persuadé que le Seigneur lui fera grâce. Le dominicain se lance sur une rhétorique de la Lumière et de l’Obscurité de ce monde.
La lumière revient… mais où est le jésuite ?
Lui aussi revient… Il était allé changer les fusibles

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras

Blagues

Un homme glisse sur le bord d’un ravin. Il tombe mais réussit à s’accrocher à une touffe d’herbe. Il reste suspendu dans le vide. Terrorisé il lève les yeux au ciel et crie : « Au secours ! Y-a-t-il quelqu’un qui puisse m’aider ? ». Alors, une voix sort des nuages.
« Oui! C’est moi, ton Dieu. Je peux t’aider ». L’homme est très soulagé mais Dieu ajoute « Me fais-tu confiance ? Une confiance absolue et inconditionnelle ? ». L’homme répond « oui, bien sûr. « Alors je peux te sauver. Mais d’d’abord tu dois lâcher cette touffe d’herbe – n’aie pas peur ».
L’homme réfléchit quelques instants, lève les yeux au ciel et crie : « Y-aurait-il QUELQU’UN D’AUTRE ?

Une dame fait des reproches à son boulanger :
– Je suis désolée de vous le dire, mais votre pain est rassis !
– Un peu de respect, Madame, je faisais du pain avant que vous ne soyez née !
– Justement, ce que je vous reproche, c’est de ne le vendre que maintenant !

Un couple de parisiens décide de partir en week-end à la mer et de descendre au même hôtel qu’il y a 20 ans, lors de leur lune de miel. Mais, au dernier moment, à cause d’un problème au travail, la femme ne peut pas prendre sa journée. Il est donc décidé que le mari prendrait l’avion le jeudi, et sa femme le lendemain.
Il fait comme prévu et après être arrivé à  l’hôtel, il se rend compte que dans la chambre, il y a un ordinateur avec connexion à Internet. Il décide alors d’envoyer un courriel à sa femme. Mais avec sa mauvaise vue, il se trompe en écrivant l’adresse.
C’est ainsi qu’à Perpignan, une veuve qui vient de rentrer des funérailles de son mari mort d’une crise cardiaque reçoit un mail. Elle consulte sa boîte aux lettres électronique pour voir s’il n’y a pas de messages de la famille ou des amis. C’est ainsi qu’à la lecture du premier d’entre eux, elle s’évanouit. Son fils entre dans la chambre et trouve sa mère allongée sur le sol, sans connaissance, au pied de l’ordinateur. Sur l’écran, on peut lire le message suivant :
«  A mon épouse bien-aimée, je suis bien arrivé. Tu seras certainement surprise de recevoir de mes nouvelles maintenant et de cette manière. Ici, ils ont des ordinateurs et tu peux envoyer des messages à ceux que tu aimes. Je viens d’arriver et j’ai vérifié que tout était prêt pour ton toi. J’ai hâte de te revoir. J’espère que ton voyage se passera aussi bien que s’est passé le mien.
P.S. Il n’est pas nécessaire que tu apportes beaucoup de vêtements : il fait la chaleur d’enfer ici!»

Deux hommes parlent de leurs femmes et de leurs fréquentes disputes avec elles :
-Oh ! tu sais, moi j’ai trouvé la solution. Je ne perds plus mon temps à la contredire, maintenant j’attends qu’elle ait changé d’avis.

Un homme marche dans la rue lorsqu’il entend un cri derrière lui :
« STOP! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ PRENDRE UNE BRIQUE SUR LA TÊTE »
Le gars s’arrête et au même moment, une brique qui s’était détachée d’un immeuble lui passe devant le nez. Le gars se retourne… personne. Un peu plus tard, alors qu’il veut traverser la rue, il entend encore :
« STOP ! ARRÊTEZ SINON VOUS ALLEZ VOUS FAIRE RENVERSER »
Le gars s’arrête, laisse passer une voiture et comme il ne voit toujours personne derrière lui, il demande tout haut :
– Mais qui êtes-vous ?
La voix répond :
– Je suis votre ange gardien
Et le gars répond :
– Ah ouais ! Et où étais-tu quand je me suis marié alors ?

Pourquoi Dieu a-t-il créé l’homme avant la femme ?
C’était pour que l’homme puisse au moins placer un mot.

Une jeune femme qui cherche à se marier vient s’inscrire dans une agence matrimoniale. Elle précise à l’employée :
– Je suis bien ennuyée … Comme vous le voyez, je suis borgne. Ça sera sans doute difficile de trouver un parti…
– Mais non, ne vous inquiétez pas !
Et elle tape la fiche descriptive : « Jeune femme, deux merveilleux yeux bleus, dont un en moins.»

Un type demande a son ami :
– Tu préfères avoir la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson ?
Son pote lui répond :
– Je ne sais pas, tu préfères quoi toi ?
Et le premier dit :
– Moi je préfère la Parkinson, parce que vaut mieux renverser une goutte de Ricard que d’oublier de le boire… 

 

À l’œuvre on connaît l’artisan

Panda

Un homme entre dans un magasin avec son fils de 8 ans. Comme ils passent devant le rayon des préservatifs, le petit garçon demande :
– C’est quoi ça, Papa ?
Le père lui répond d’un ton neutre :
– On appelle ça des préservatifs, fiston. Les hommes les utilisent pour se protéger au cours de rapports sexuels.
– Je vois, répond le garçon, l’air pensif. Oui, j’en ai entendu parler à l’école. Il jette un œil sur le présentoir, saisit une boîte de 3 et demande :
– Pourquoi y en 3 ?
– Ceux-là sont pour les lycéens, lui répond son père, UN pour le vendredi, UN pour le samedi et UN pour le dimanche.
– Cool ! s’exclame le garçon.
Il remarque une boite de 6 et demande :
– Alors… Pour qui ils sont ceux-là ?
– Ceux-ci sont pour les étudiants, lui répond son père, DEUX pour le vendredi, DEUX pour le samedi, DEUX pour le dimanche.
– Waouh !, s’exclame le garçon, mais alors qui utilise ceux-ci ?, demande-t-il en brandissant une boite de 12.
Avec un soupir et la larme à l’œil, le père lui répondit :
– Ceux-là sont pour les hommes mariés… UN pour janvier, UN pour février, UN pour mars…

Un pilote d’Airbus commence à avoir la vue sérieusement basse. Comme tous les ans, il lui faut passer la visite médicale. D’habitude, son défaut passait inaperçu car le pilote connaissait par cœur le panneau des lettres à lire… Mais cette année il a été changé, et lorsqu’il se met à réciter n’importe quoi, le pot-aux-roses est découvert ! Le médecin constate que le pilote est presque aussi myope qu’une taupe. À tel point qu’il se pose la question :
– Comment un pilote avec une vue aussi mauvaise que la vôtre peut parvenir à faire voler un Airbus sans problème ? Par exemple, comment faites-vous pour trouver la place de l’avion sur les pistes?
– Oh, ce n’est pas très dur. Tout ce que j’ai à faire, c’est de suivre les indications du contrôleur au sol à la radio. En plus de cela, il y a les marques au sol que je connais par cœur.
– Je peux comprendre ça, mais comment se passe le décollage ?
– Là encore, c’est facile. Je dois simplement placer l’avion correctement au début de la piste. Puis dès que j’ai l’autorisation par radio, je mets pleins gaz, je tire sur le manche et hop on décolle.
– Et une fois en l’air ?
– Oh, de nos jours, tout est automatisé. L’ordinateur de bord connaît notre destination. Tout ce qu’il me faut faire une fois le décollage terminé est d’enclencher le pilotage automatique, et ensuite l’avion se débrouille tout seul.
– Admettons. Mais je voudrais bien savoir comment vous atterrissez…
– Ah ça, c’est la partie la plus facile: je n’ai qu’à suivre les indications données par la tour de l’aéroport. Le contrôleur aérien me place sur le bon axe de descente. À ce moment-là, je diminue les gaz, et j’attends que les passagers se mettent à hurler

Si le type qui a provoqué l’accident vous donne ensuite des coups de poings, est-ce que le constat à l’amiable reste valable, ou non ?

Je me suis soigné avec les feuilles de maladies.

J’ai une femme à l’état de grossesse et désire m’inscrire à la prénatation.

Les hommes ont un cerveau et un sexe mais pas assez de sang pour alimenter les deux en même temps.

Je n’ai pas peur du terrorisme, j’ai été marié pendant vingt ans !

A cœur vaillant rien d’impossible

chat langue

La petite Nathalie, sept ans, est dans le jardin en train de remplir un trou, lorsque le voisin l’aperçoit par-dessus la clôture :
– Que fais-tu là Nathalie ?
Elle lui répond, sans lever la tête, que son poisson rouge est mort et qu’elle l’enterre. Le voisin quelque peu curieux lui dit :
– C’est un très gros trou pour un petit poisson ne crois-tu pas ?
A ce moment, la fillette termine la dernière pelletée en la tapant délicatement et lui répond :
– C’est parce qu’il est à l’intérieur de ton putain de chat.

L’avocat demande à sa cliente pourquoi elle veut divorcer :
– Si vous saviez, mon mari me traite comme un chien !
– Ah bon ? Il vous maltraite, il vous bat ?
– Non, il veut que je sois fidèle…

Un gars demande à sa femme :
– Dis-moi chérie, qu’est-ce que tu ferais si je te disais que j’avais gagné au Loto ?
– J’en prendrais la moitié, puis je me casserais !
– Excellent, j’ai eu trois numéros, et j’ai gagné 10 euros. En voilà cinq, maintenant, barre-toi !

La petite Marianne, six ans, est interrogée par sa maman :
– Qu’est-ce qui te ferait plaisir pour ta fête ?
– Une boite de pilules anticonceptionnelles…!
La mère, sidérée reste clouée sur sa chaise…
– Oui maman, j’ai déjà douze poupées… ça suffit !

Un policier patrouille de nuit et aperçoit une voiture stationnée, éclairée par la lumière intérieure.   Il s’approche et voit un couple tranquillement installé. Un jeune homme, assis au volant feuillette un magazine d’informatique tandis qu’une jeune femme, sur la banquette arrière, tricote. Curieux devant cette drôle de situation, le fonctionnaire cogne sur la vitre :
– Que faites-vous là ?
– Eh bien… Je lis un magazine !
– Et elle, que fait-elle ?
Le jeune homme hausse les épaules :
– Je crois qu’elle tricote un chandail.
 Le policier est totalement confus. Un jeune couple seul dans une auto la nuit … et il ne se passe rien d’immoral…
– Quel âge as-tu, jeune homme ?
– J’ai 22 ans
– Et elle, quel âge a-t-elle ?
Le jeune homme regarde sa montre et dit :
– Elle aura 18 ans dans vingt minutes…

Au cours d’une réunion de travail, un chef de service se rend compte que ses employés n’ont aucun respect pour lui. Le lendemain il accroche sur le porte de son bureau une pancarte sur laquelle on peut lire : « ICI C’EST MOI LE CHEF ». De retour de sa pause déjeuner, l’un des employés vient toquer à sa porte et lui dit :
– Votre femme a téléphoné, elle demande que vous lui rendiez sa pancarte  

Une jeune femme est en pleine mauvaise passe à la table de roulette du casino. Elle a déjà perdu 5.000 Euros et il ne lui reste plus que 500 Euros en jetons. Au comble de l’exaspération, elle s’exclame : Quelle déveine, vraiment ! Je me demande bien ce que je dois faire pour avoir une chance de gagner ? Un jeune homme qui se trouvait derrière elle tente de la calmer et lui suggère en souriant : « Et si vous jouiez votre âge ? » Là-dessus, il s’en va.
Un peu plus tard, son attention est attirée par une grande agitation autour de la table de roulette. Peut-être a-t-elle gagné se dit-il. Il se joint à l’attroupement, fend la foule pour voir ce qui se passe et découvre, tendue sur le sol, la jeune femme évanouie. Il demande au croupier ce qui s’est passé, et celui-ci lui répond :
– Alors là, je n’y comprends rien ! Elle a mis tout ce qui lui restait sur le 29, c’est alors le 35 est sorti, et là, elle s’est évanouie !

C’est quoi un fonctionnaire qui travaille deux heures par jour ?
– Un hyperactif

– Docteur, docteur, j’ai des pertes de mémoire, que puis-je faire ?
– Et bien, payez moi d’avance !

– Docteur, j’ai besoin de lunettes.
– Oui certainement. Ici c’est une banque.

Docteur, docteur, je ne parviens pas à avoir d’enfant !
– Bon, déshabillez-vous et attendez-là.
– C’est que… j’aimerais autant qu’il soit de mon mari

Rions mais n’oublions pas cette journée très particulière

Ourson

Deux blondes essayent d’ouvrir la portière de leur voiture dont la serrure est bloquée
– La première dit à l’autre :
– Je n’arrive pas à débloquer la porte !
– Tu devrais te dépêcher car il va pleuvoir et la capote est ouverte.

Ta mère est tellement bête qu’elle prend la télécommande au cinéma.

Une femme arrive chez son médecin. Elle a des dents cassées, un coquard, le nez en sang, et le visage tuméfié.
– Qui vous a fait ça ?
– C’est mon mari !
– Mais je croyais qu’il était en voyage d’affaires ?
– Moi aussi !

Une femme rentre à la maison tard dans la nuit et ouvre tranquillement la porte de sa chambre. Elle voit quatre pieds sortir de dessous la couverture, un homme et une femme ! En colère, elle saisit une batte de baseball et frappe de toutes ses forces. Elle retourne à la cuisine pour boire un verre. Là, elle trouve son mari assis en train de lire un magazine. « Bonsoir chérie », dit-il, « tes parents sont venus nous rendre visite, je leur ai permis de dormir dans notre chambre. Leur as-tu dit bonjour ? »

Un riche industriel s’adresse à un ami ministre :
– Mon fils me désespère. Il n’a pas terminé ses études, ne cherche même pas de travail, passe tout son temps à boire et à rigoler avec ses copains. Ne pourrais-tu pas lui trouver un petit boulot dans ton ministère ?
– Aucun problème, répond le ministre. Je le nommerai adjoint de mon chef de cabinet, avec un traitement de 6.900 € par mois.
– Non, non. Ce n’est pas cela que je veux. Il faut qu’il comprenne qu’il faut travailler dans la vie et lui inculquer la valeur de l’argent.
– Ah ? Bon. Je le ferai chargé de mission en chef, à 5.500 € par mois.
– Non, c’est encore trop. Il doit se rendre compte qu’il faut mériter son salaire.
– Euh… chargé de mission alors ? 2.900 € par mois ?
– Toujours trop. Ce qu’il lui faudrait, c’est une place de petit fonctionnaire, tout en bas de la hiérarchie, à moins de 1.200 par mois.
– Alors là hélas, je ne peux rien faire pour toi
– Mais pourquoi donc ?
– Pour ce genre de poste, il faut réussir un concours et avoir un diplôme.

Jean était célibataire. Il vivait avec son père et travaillait pour l’entreprise familiale. Quand il réalisa qu’il allait hériter de la fortune de son père malade, il décida qu’il devait se trouver une épouse. A une soirée d’affaires, il remarqua la plus belle femme qu’il n’ait jamais vue. Il s’approcha d’elle et lui murmura : « J’ai peut-être l’air d’un homme ordinaire, mais d’ici quelques semaines mon père va mourir et j’hériterai de 200 millions ». Impressionnée, la femme demanda sa carte de visite et, trois jours plus tard… elle épousa le père malade

 

888

Là, ce n’est plus une blague, nous sommes à une date très particulière : le 888, puisque au jour et au mois, s’ajoute la vibration de l’année, qui est une 8, en numérologie. Un rappel pour ceux qui l’ignorent encore :

https://tarotpsychologique.wordpress.com/2015/01/08/2015-dans-la-vibration-du-nombre-8/

Petit clin d’œil de l’Univers, à ce jour, il y a 88 commentaires… envie de rajouter le vôtre ?

Que la belle et douce énergie de transformation vous accompagne