Archives

Les Nombres et l’art

Depuis la nuit des temps, les Nombres sont omniprésents. Aujourd’hui, je voudrais vous parler du lien qu’ils entretiennent avec l’art.

Il y a plus de 5 000 ans, Pythagore, qui voyait dans les Nombres les principes de toute chose, donna son fondement arithmétique et géométrique à la section d’or, base géométrique déjà utilisée par les Égyptiens.

Ceux-ci, ainsi que les Grecs, les Juifs et les Romains, semblaient tous d’accord : 1,618 était le Nombre d’or, celui de l’harmonie universelle, de la vie et de la beauté de la création.

Présent partout dans la nature, il a été employé dans les édifices dédiés au Créateur afin de s’en rapprocher.

Le nombre d’or, ainsi que la géométrie sacrée a régit la construction des pyramides, des temples grecs et ses règles ont ordonné les proportions des plus grands monuments, des cathédrales européennes jusqu’au Taj Mahâl.

Les grands peintres ont crée selon ses règles, toujours en vigueur dans la vision occidentale de l’harmonie, chez Picasso, Salvador Dali, ainsi que chez l’architecte, Le Corbusier.

Le nombre d’or, ou les Divines Proportions selon Léonard de Vinci, est égal à = 1,618034. Cette valeur est aussi directement liée aux Nombres de la suite de Fibonacci, mathématicien du 13e Siècle, connu aussi sous le nom de Léonard de Pisa. Il a découvert que toute vie sur cette planète évolue conformément à une Loi en forme de spirale.  De plus, il existe, en géométrie, des figures qui possèdent les propriétés du nombre d’or.

Mais laissons tous ces savants calculs, difficilement accessibles à des « profanes »  et concentrons nous sur la beauté qui en résulte.

Pour cela, je désirerais vous parler d’une femme extraordinaire, l’artiste peintre Margaret Nardello, et vous diriger vers son site où, outre les explications plus détaillées que celles que je vous ai données, vous trouverez des merveilleux Mandalas, dont je me suis servie pour illustrer cet article.

Basés sur les Nombres ainsi que sur des séquences de Fibonacci, ses Mandalas présentent par leurs formes géométriques le langage de la Lumière et sont porteurs de l’harmonie et de la paix intérieure, grâce à l’énergie qu’ils dégagent et à laquelle nous pouvons nous connecter.

Je vous en souhaite une belle découverte :
http://www.margaret-mandalas.fr/boutique

De plus, Mme Nardello continue à 78 ans son beau travail.