Rions de bon cœur

Un test pour blondes

C’est un policier qui interroge trois blondes aspirantes
à devenir enquêteuses…

Il les teste pour savoir à quel point elles sont physionomistes. Il montre une photo 5 secondes
à la première et la cache puis il lui dit:

– « C’est un suspect, comment tu fais pour le reconnaître ? »
La blonde répond :
– « C’est facile, on l’attrapera vite, vu qu’il n’a qu’un œil. »
Le policier répond :
– « Bien.. heu… c’est sûr, mais c’est surtout que la photo est prise de profil ! » 

Un peu désabusé, il montre la photo à la deuxième blonde, puis la cache et dit :
– « C’est un suspect, comment tu fais pour le reconnaître ? »
La blonde répond :
– « C’est vraiment trop facile… il n’a qu’une oreille. »
Le policier devient à moitié fou et répond :
– « Mais qu’est-ce que vous avez toutes ! C’est sûr qu’il n’a qu’une oreille, c’est une photo prise de profil je viens de le dire! »

Passablement découragé, il montre la photo à la troisième blonde, la cache et lui dit :
– « C’est un suspect, comment tu fais pour le reconnaître?  … il rajoute Réfléchis bien avant de me dire une connerie… »

La blonde réfléchit donc… puis répond :
– « hum… c’est facile, il porte des verres de contacts !! ».
Le policier surpris n’en revient pas… il n’en sait rien du tout si ce suspect porte ou non des verres de contact… alors il s’en va vite fouiller dans ses fichiers et revient : Il dit :
– « J’en reviens pas… C’est VRAI! Il porte bien des verres de contact! Comment as-tu fait? »
La blonde répond calmement :
– « Bien c’est simple, il ne peut pas porter de lunettes, vu qu’il n’a qu’un œil et qu’une oreille. »

Le facteur et la blonde

Un facteur fait sa tournée du matin à vélo et apporte une lettre à une belle femme blonde. Il sonne à la porte et dit à la charmante dame :
– Bonjour, voici une lettre pour vous, elle arrive de loin par avion.
– Vous n’êtes qu’un menteur monsieur, je vous ai vu arriver dans la rue avec votre vélo…

Une blonde et l’informatique

Une jeune femme blonde entre dans un magasin de décoration.
Elle se rend directement au rayon rideaux.

Elle cherche pendant longtemps parmi les modèles présentés, quand un vendeur vient lui demander :
– Bonjour Madame. Vous avez besoin d’aide ?
– Oui, s’il vous plaît.
– Que cherchez-vous ?
– Je voudrais un rideau rose à pois violets.
– Rose à pois violets ? Mais bien sûr ! Et de quelles dimensions ?
– 28 Cm.
– 28 Cm.. ? Mais je n’ai jamais vu de fenêtre aussi petite !
– Mais ce n’est pas pour une fenêtre ! C’est pour mon ordinateur !
– Votre ordina… Je ne comprends pas…
– Ben oui ! C’est un WINDOWS !

Une blonde fait du shopping

Une blonde désire acheter une télé.
Elle appelle le vendeur.

– Je veux ce téléviseur là !
– On ne sert pas les blondes, ici !
Surprise, elle va chez le coiffeur et se fait teindre ses cheveux en brun.

Elle retourne voir le même vendeur et redemande :
– Je veux ce téléviseur là !
– Je vous ai dit qu’on ne servait pas les blondes !
– Mais je ne suis pas blonde !
– Vous êtes une fausse brune, la preuve : ça fait deux fois que vous me montrez un four
à micro-ondes !

Le sens de l’humour des blondes

C’est une blonde, une brune, une rousse qui sont devant un escalier de 100 marches. Tout en haut, il y a Saint-Pierre, qui leur dit:
« Vous êtes mortes, mais cet escalier décidera de votre destin. A chaque marche, une blague, de plus en plus drôle au fur et à mesure. Si vous riez, vous allez en enfer, si vous arrivez à la 100e marche, à côté de moi, bienvenue au Paradis. »
Alors, la rousse commence à grimper et à la 10e marche, elle rigole. Elle va en enfer.
Au tour de la brune : elle monte et à la 12e marche, elle rigole. Elle va en enfer.
Puis, vient le tour de la blonde qui elle, monte, monte, monte, jusqu’à la 99e marche !
Et là, elle rigole.
« Comme c’est dommage! dit Saint-Pierre. Vous étiez bien partie ! Mais pourquoi avez-vous rigolé ici ? »
A la blonde de répondre: « Je viens juste de comprendre la première blague ! »

Une blonde de première classe

Sur le vol Paris – New York, un steward tente en vain d’expliquer à une blonde qu’elle est assise en première classe avec un billet de seconde.

La belle ne bronche pas et répond seulement : «  Je suis blonde, je suis belle et je vais à New York… »  

Désespéré, le steward demande a une collègue de s’en occuper, pensant qu’entre femmes, elles se comprendraient mieux.

L’hôtesse a beau expliquer et demander à la blonde de rejoindre sa place en seconde, elle se heurte toujours à : «  Je suis blonde, je suis belle et je vais à New York… ».

On fait appel au commandant de bord qui, autoritairement et très professionnellement explique à son tour que la petite dame n’est pas à sa place, mais là, toujours la même réponse : «  Je suis blonde, je suis belle et je vais à New York… ».

Le commandant retourne, dépité, dans le cockpit où il raconte tout au copilote.

Ce dernier se propose d’aller parler à la dame car, dit-il, sa femme est blonde aussi.

Il va donc voir la femme, lui dit quelque chose à l’oreille et, miracle, la blonde se lève, prend ses affaires et va retrouver sa place en seconde.

Sous les regards incrédules de ses collègues, il retourne dans le cockpit et dit :
«  Oh ! Ce n’est pas sorcier. Je lui ai simplement dit que la première classe n’allait pas jusqu’à New York… ».

Une blonde et une brune au cinéma

Une blonde et une brune vont au cinéma. La brune suggère un film d’action.
La blonde lui répond qu’elle a vu ce film la veille mais qu’elle veut y retourner encore.
Vers la fin du film la blonde dit à son amie :
– Je te parie 100 euros que le héros ne rentrera pas dans ce bar.
– Ce n’est pas juste, t’as vu le film hier, mais bon, si tu veux.
Elles regardent la suite, et voient le héros entrer dans le bar et se faire casser la figure.
La brune dit alors à son amie :
– Pourquoi as-tu parié, si tu savais que tu allais perdre ?
– Ben, comme il s’est fait casser la figure hier, je ne croyais pas qu’il serait assez bête pour y retourner aujourd’hui.

Les Blondes et le Génie

Trois blondes sont dans un désert, sans eau ni nourriture
Tout à coup, elles rencontrent un génie.

Le génie dit aux trois blondes :
– Vous avez le droit à un vœu chacune.

La première blonde dit :
– Je voudrais retourner chez moi avec ma famille.
Et hop, la blonde retourne chez elle.

– Maintenant, à vous, dit le génie à la deuxième.
– Pareil, je veux retourner chez moi.
Et hop, elle aussi retourne chez elle.

Le génie dit à la troisième blonde :
– Maintenant, c’est à vous.

La blonde se met à pleurer et dit :
– Je veux mes copines.

Singé : la blonde

 

 

8 réflexions sur “Rions de bon cœur

  1. Savez-vous pourquoi les autres femmes aiment dire du mal des blondes ?

    Réponse : parce qu’elles n’ont rien à faire le samedi soir, elles !

    Signé : une pas blonde mais qui aime beaucoup cette blague…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s