Qu’est-ce qu’une personne toxique ?

Nous rencontrons tous des personnes toxiques au cours de notre vie. Ça peut être un parent, un ami, un conjoint ou un collègue de travail. Si nous modifions notre perception d’une telle personne et si nous décidons de réagir face à elle, nous pouvons en éviter les effets les plus néfastes.

Il est important  de diminuer notre vulnérabilité et notre sentiment de culpabilité, de changer nos croyances et nos attitudes comportementales en développant une estime de soi plus solide et une pensée plus réaliste face aux événements qui se présentent dans notre vie.

Une personne toxique a toujours peur de perdre le pouvoir qu’elle exerce sur les autres. Elle recherche principalement des personnes vulnérables et fragiles. Elle tisse autour de sa proie des moyens malsains pour atteindre ses buts. Elle ne pense qu’à son bien-être, qu’à ses buts et projets et elle est totalement indifférente aux besoins des autres. Elle n’a aucun scrupule, aucun regret pour tout le mal qu’elle peut causer à sa victime.

Elle utilise souvent la flatterie pour gagner totalement la confiance de sa victime et quand elle sent que sa proie est bien enroulée dans ses filets, elle peut la manipuler à sa guise. Elle ne souhaite aucunement voir sa victime s’épanouir et réussir sa vie alors elle sabote les efforts que cette dernière fait pour mener une vie heureuse et productive.

Comment reconnaître les personnes toxiques ?

Il est bien évident qu’au début d’une relation amoureuse, amicale ou professionnelle, il est difficile de reconnaître une personne toxique. Il faut côtoyer cette personne un certain temps pour découvrir progressivement ce qu’elle cache et ce qu’elle recherche vraiment. Les failles et les attitudes malsaines apparaîtront peu à peu. Certains indices pourront aider à démasquer les personnes toxiques plus rapidement.

Pourquoi une personne qui est toxique pour nous ne l’est pas pour d’autres ?

Nous ne pouvons plaire à tout le monde et être aimés de tous. Il est normal de ne pas aimer tout le monde pour toutes sortes de raisons et l’inverse est aussi vrai. Certaines personnes peuvent nuire à notre bien-être d’après leur personnalité. Il peut donc exister une incompatibilité et une antipathie entre deux personnes. L’intensité d’énergie dégagée, les habitudes de vie, les comportements et la charge émotionnelle d’un discours peuvent nous déplaire alors que pour d’autres c’est très plaisant.

Certaines personnes peuvent être vulnérables face au comportement d’une personne toxique alors que d’autres n’y accorderont aucune importance ou remettront rapidement la personne à sa place. Certaines personnes peuvent être plus sensibles que d’autres  d’après leurs expériences de vie. Elles tomberont facilement dans le piège de la personne toxique.

Une personne toxique peut-elle changer ?

Lorsque les personnes toxiques prennent conscience  de leurs attitudes et comportements, elles ont le pouvoir de changer si elles le veulent bien et si elles constatent que leur toxicité leur nuit personnellement. La majorité des gens veulent s’améliorer, changer des comportements mais certains ignorent tout simplement comment y arriver.

Par contre, certaines personnes ne changeront jamais. Elles croient que c’est dans leur nature de se comporter ainsi. Lorsque vous avez découvert la personne qui est à la source de vos problèmes, vous pouvez recourir à certaines techniques.

S’il n’y a  pas d’amélioration, si toutes les tentatives de réconciliation ont échoué, ou si vous constatez qu’il serait trop néfaste pour vous d’essayer de reconstruire une relation toxique, il devient important de vous éloigner de cette personne. Il y a des gens qui sont si toxiques pour vous qu’il est impossible de rester en contact avec eux.

Pourquoi restons-nous dans de telles situations ?

arbre assis

Certaines personnes n’ont jamais pris conscience de leurs propres besoins et désirs. Il a toujours été plus important et plus simple pour elles de répondre aux demandes et aux besoins des autres. Ces personnes nient l’existence de leurs propres besoins. Il en résulte de la frustration ou de la tristesse qui sont pénibles à supporter.

Les gens vivent de telles situations pendant de nombreuses années par peur de déplaire, d’être jugés, de ne plus être aimés et appréciés, de faire de la peine ou de blesser l’autre et pour éviter les conflits. Nous sommes en partie responsables des manipulations que nous subissons.

Bon nombre de personnes ne semblent pouvoir vivre qu’à travers le regard et le jugement des autres. Elles ne peuvent exister par elles-mêmes. Avec le temps, le malaise qui en résulte prend des proportions exagérées. Un concept inconscient et irrationnel nous fait craindre de nuire à l’autre lorsque nous nous faisons plaisir. Plus nous sommes passifs, soumis et uniquement attentifs au bien-être des autres, plus nous sommes vulnérables face aux personnes toxiques.

Quelles sont les conséquences à long terme ?

Un contact prolongé avec une personne toxique engendre des sentiments de culpabilité, d’anxiété, de tristesse, de frustration. Ces sentiments s’installent progressivement et deviennent de plus en plus présents au cours des mois et des années. Nos stratégies de réussite et d’épanouissement s’amoindrissent.

La personne toxique est très subtile dans son attitude alors elle peut être difficile à détecter. Nous en venons à douter de nous-mêmes et  à nous sentir coupables pour des fautes imaginaires. Plus le stress est intense, plus les impacts psychologiques, physiques et comportementaux sont importants. Plus le contact avec la personne toxique est régulier, plus les symptômes s’intensifient.

Pouvons-nous être toxiques pour certaines personnes?

Oui. On ne peut plaire à tout le monde. Par exemple, si l’humeur des autres peut avoir un effet nocif sur vous, l’inverse est également vrai.

Observez votre propre comportement. Si vous vous reconnaissez à la lecture de cet ouvrage, ne vous découragez pas. Nous sommes tous un peu toxiques avec certaines personnes, dans certaines situations et pour toutes sortes de raisons. Vous avez le pouvoir de changer bon nombre de vos comportements si vous prenez conscience que vous pouvez parfois, vous aussi, être une personne toxique.

Service de psychologie de l’Université de Moncton, Canada

90 réflexions sur “Qu’est-ce qu’une personne toxique ?

  1. Je sais que j’écris un peut tard, car çe sujet a été écrit il y’a trés longtemps. Moi aussi malheureusement j’ai été victime d’une personne comme ça, une sois disante amie de 4 ans, c’est une personne qui n’arrete pas de médire sur les autres elle veut toujours avoir raison mais en face c’est des sourires, des ma cheries et j’en passe. Et pour c’etait des compliments à tout va, mais quand j’ai découvert son vrai visage, je me suis dis il faut que je m’éloigne d’elle au plus vite. Et merci beaucoup Elisabeth pour cet article ça ma fait du bien de le lire.

    J'aime

  2. Dzien dobry !
    C’est Claire de la dernière fois… Je tenais à vous dire ou j’en étais à peu
    près ! ^^
    Comme vous m’avez conseillé je suis allé voir l’assistante sociale de mon collège…
    Elle ne comprend pas et se met à la place de ma mère pour dire que je suis une méchante fille !
    En gros elle me l’a dit comme ca ! ^^
    Je ne suis pas bien avec ma mère et je lui ai dit mais elle ne comprend pas !
    Le soir quand je rentre (Moi qui est la joie de vivre et qui rigole et fais le clown)
    des que je franchis le portail de la maison quand je rentre du collège je n’ai qu’ne envie c’est de
    pleurer ! Peut être ma maison a t’elle des énergies négatives ce que je pense… Mais tout n’est pas de sa faute ! Bref merci beaucoup de m’avoir conseillé !🙂
    (et quand j’en parle à ma supposé ‘Meilleure amie’ elle rigole bref.)
    Bonne journée ou soirée !🙂

    J'aime

    • Je me souviens très bien de vous, Claire, et si je suis heureuse que vous ayez eu envie de suivre mes conseils, j’ai du mal à croire qu’une assistante sociale puisse se conduire ainsi… c’est inadmissible !
      Vous vous trouvez donc face à des adultes défaillants et entourée des amis, faux ou immatures.
      Et vu votre jeune âge, vous avez vraiment besoin d’une aide véritable.
      Ne vous découragez pas et ne perdez surtout pas votre joie de vivre, vos épreuves sont dures mais ce ne sont que des leçons.
      Je ne vous encouragerai pas à croire que ce sont les énergies de la maison car ce n’est que chercher un faux coupable.
      C’est l’ambiance qui y règne qui vous « plombe » et vous fait pleurer.
      Tâchez de trouver un adulte mûr, en qui vous ayez confiance et qui vous écoutera et surtout, vous aidera… à trouver ce thérapeute, par exemple. Peut-être un professeur ou encore, votre père.
      Courage, vous vous en sortirez car vous en avez envie.
      Dobrej nocy.

      J'aime

  3. Je suis encore jeune (15 ans) mais il y a 1 ou 2 ans j’ai commencé à me rendre compte que ma mère était toxique…(Vivant seule avec elle) elle me culpabilise beaucoup… Surtout depuis que je lui ai parlé d’aller dans un lycée qui est près de chez mon père ou mon petit frère habite avec lui… Lui est parti plus tôt car sans doute il s’est rendu compte de la toxicité de ma mère…. J’était aveugle à ce sujet ce qui a détruit les liens de mon père, mon frère et moi ! Je suis malheureuse car ma mère dit que je l’abandonne… Elle me sort tout les défaut de mon père me monte contre lui (depuis mon enfance d’ailleurs) mais je n(en peut plus ! Mon père n’est pas parfait ni elle ! Personne d’ailleurs !
    Quand elle a vu que je défendais mon père pour la première fois depuis de nombreuses années elle a commencé à me dire que j’étais bête et que j’étais co*ne pardon pour la vulgarité…Mes parents son mes parents même si je ne les aimes pas ils le sont et le resteront donc je les « aimes » pareil tous les deux ! Je n’ai pas à choisir de camp comme ma mère le voudrait.
    Depuis je veux aller vivre chez mon père car elle m’a foutu à la porte mais me supplie de rester ect… Et vu que je ne supporte pas voir les gens triste ca me brise et elle le sait d’ailleurs mes grands parents maternel en profite aussi! Je ne sais plus quoi faire face à elle…

    J'aime

    • Vous êtes très jeune, en effet mais vous avez déjà compris beaucoup de choses : que personne n’est parfait, que la faute n’incombe jamais à une seule personne et que l’amour que vous portez à votre père n’enlève rien à celui que vous avez pour elle.
      Mais, comme elle doit être bien malheureuse, triste et seule, elle tente de vous faire du chantage affectif, auquel vous succombez car vous ne supportez pas de lui faire mal.
      Et ce n’est jamais la bonne solution, vous ne lui rendez pas service, en lui permettant de se servir de vous, pour se venger de son ex-mari, et ça vous rend malheureuse à votre tour.
      Alors, tentez de tenir bon, ne culpabilisez pas et soyez douce mais ferme.
      Difficile de donner des conseils, sans avoir une image plus claire mais peut-être, il serait bon que vous vous fassiez aider, par un proche, en qui vous avez confiance, voire par un thérapeute… ils ne sont pas fait que pour des « malades » mais aussi, pour nous libérer de ce qui nous bloque.
      Merci et bon courage, Claire

      J'aime

      • Bonjour !
        Merci beaucoup de m’avoir répondue, en voyant la date des autres commentaires
        je pensais n’avoir aucunes réponses ou du moins pas tout de suite donc merci beaucoup, cela m’aide !
        J’en ai parlé à ma tante qui m’a dit exactement pareil que vous sur le fait que ma mère était sans doute très seule et malheureuse… Pourtant elle a un conjoint et tout est rose entre eux deux… Mon père m’a aussi dit qu’elle voulait se venger de lui ! Après ils ne savent pas quoi me dire sur le problème du lycée.😦
        Mais depuis que je lui ai parlé de mon projet elle me culpabilise mais en même temps j’ai l’impression qu’elle n’en a plus rien à faire de moi. Aujourd’hui je lui ai annoncé ma brillante note en math (4/20) Je n’ai jamais été douée pour l’école contrairement à mon frère qui excelle de partout. D’habitude elle m’aurait crier dessus mais là rien… Ce n’est pas que je demande à se qu’on me crie dessus mais ça fait un peu bizarre quand je ne reçois aucunes réaction !
        C’est un exemple parmi d’autres mais ça me marque un peu à chaque fois… Ce que j’ai du mal à comprendre c’est qu’elle m’insulte mais me fait du chantage pour rester ? On s’embrouille tous les soirs mais elle veut que je reste ? Je n’ai pas envie de vivre dans de telles conditions, car il n’y a pas que pour le Lycée que je veux partir mais aussi pour les réactions de ma mère qui m’attriste beaucoup quand je rentre chez moi après le bahut je me dit « Je ne veux pas rentrer ! » Alors qu’avant pas du tout ! (Excusez moi de vous raconter ma vie). Vous dites que ce n’est pas lui rendre service de se servir de moi et vous avez parfaitement raison mais je ne sais pas quoi faire alors…
        J’en ai parlé à mon père, mon frère et ma tante et quelques amies mais ils ne savent pas quoi me dire. Pour ce qui est d’un thérapeute pourquoi pas si il peut m’aider et aider ma mère surtout, mais je ne pense pas qu’elle soit d’accord.
        Merci beaucoup de prendre du temps à me lire (pardon pour les fautes), bonne soirée !

        J'aime

        • Ne vous excusez pas, Claire, votre détresse me touche.
          Vous savez, les relations avec des gens qui font tout pour se rendre malheureux sont difficiles, comme le sont leurs contradictions.
          Cela fait partie du jeu, très malsain, de ne pas vouloir vous accorder de l’attention, tout en vous retenant, puisque, en vous gardant près d’elle, elle a l’impression de gagner cette partie contre votre père, et vous devenez un « objet » du chantage et de ce combat pervers.
          Vous ne pouvez aider personne contre son gré, c’est la dure leçon de vie mais c’est ainsi…
          Alors, allez voir quelqu’un, il y a certainement une assistante sociale dans votre lycée, qui pourra vous indiquer un psy, remboursé par la Sécu ou qui au moins vous écoutera et vous conseillera.
          Si vous allez mieux, vous arriverez à vous positionner envers votre mère, elle le sentira et ne pourra plus vous manipuler. Alors, peut-être, cela la fera réfléchir…
          Sinon… viviez votre vie, ce n’est pas de l’égoïsme, juste la meilleure façon de ne pas sombrer.
          Tenez bon et si votre mère ne vous donne pas cette attention à laquelle nous avons tous droit, trouvez quelqu’un d’autre. Cela ne vous empêchera pas de lui manifester votre amour… quand elle sera prête à se remettre en question, et si ce n’est pas le cas, il vous faudra apprendre à vous en libérer car vous êtes en train de construire votre avenir…
          Courage et bon week-end à vous

          J'aime

          • Merci de votre aide !🙂
            Je prendrai rendez-vous avec mon assistante sociale…
            (J’ai fais le tour de votre blog et je le trouve très intéressant avec le tarot et tout
            le reste ! Je l’ai mis dans mes favoris ! Vu qu’il est très bien organisé et que l’on peut
            y trouver une aide c’est super !!! )
            Bisous et bon week-end !
            Dziekuje !

            J'aime

            • Merci à vous, Claire, ravie que vous aimiez ce blog et si j’ai pu vous aider, j’en suis heureuse. N’hésitez pas à vous manifester, si vous en avez envie ou besoin…
              Bisous à vous et particulièrement touchée par ce petit mot en polonais.
              To ja dziekuje, z calego serca.

              J'aime

  4. Pingback: Thế nào là một con người độc hại? | Tâm lý và đời sống

  5. Pingback: Thế nào là một con người độc hại? | TÂM LÝ HỌC, TÂM BỆNH HỌC

  6. Pingback: Thế nào là một con người độc hại? | Ái kỷ và bệnh lý ái kỷ

  7. Et oui, je ne connais que trop bien ce sujet … il y a plusieurs degrés de toxicité, et même avec une personne plutôt sympathique, une relation toxique peut s’installer sans qu’on y prête attention, si cette personne devient trop envahissante.
    Plusieurs personnes dans les commentaires précédents ont parlé des « pervers narcissiques », et en effet, là, c’est le summum de la toxicité. Les « PN » ne peuvent pas changer vu leur structure de personnalité ; une fois qu’on en a démasqué un autour de nous, la seule solution est de fuir sans se retourner !
    Mon blog est consacré à moitié à la perversion narcissique, et l’autre moitié c’est pour partager un peu d’optimisme avec les personnes qui ont été ou sont encore victimes de ces « vampires de l’âme »🙂 Des solutions pour se sortir de l’emprise, se recentrer sur soi-même et se reconstruire aussi.

    J'aime

    • Vous connaissez très bien le sujet, vos articles sont précieux et d’une grande utilité car en effet, les PN sont des véritables « vampires », et sortir de leur emprise n’est pas chose aisée.
      Mais il est bon aussi de réfléchir pourquoi nous « tombons » sur ces relations et avons souvent du mal à les rompre.
      Mettre une touche d’optimisme est important aussi, comme le dit votre devise🙂

      Aimé par 1 personne

      • Je vous remercie de votre intérêt pour mon blog, il est tout neuf et commence à peine, mais je souhaite vraiment que mon expérience puisse aider d’autres personnes.
        Une fois qu’on sait que de tels êtres existent, on sait comment les contrer et les repérer si un jour on en croise un(e) autre.
        Bien sûr, si on attire des profils tels que les PN, ou d’autres personnes toxiques, il est essentiel de se poser la question « Pourquoi ? ».
        Puis, l’optimisme et le rire sont deux précieux alliés, d’ailleurs😉

        J'aime

  8. beau texte Elisabeth🙂 essayer de sentir par le centre de votre cœur quand ça crie danger , la manipulation ce fait souvent par de belles paroles une fois pris dans l’engrenage on commence a d’abord se sentir bien et après le déclin donc là alerte pour vous . Maintenant si vous persistez à cela il vous résultera votre propre responsabilité que se sot dans la vie ou sur le net . belle soirée Elisbeth fleur🙂

    J'aime

    • Tu as raison, Fleur, nous nous laissons entrainer dans les relations toxiques pour diverses raisons, et c’est à nous d’en faire des leçons de vie et une source de connexion à notre intuition et le sens du discernement. Sinon, nous retomberons dans les mêmes filets, et sans nous responsabiliser, nous jouerons des victimes.
      Merci à toi, bisous et doux week-end

      J'aime

    • Bonjour,

      Je suis tracassée pour mon fiston, il n’est pas une personne toxique mais le soucis est qu’il a tendance a être attiré par des personnes qui pourraient avoir une mauvaise influence et dont le comportement au quotidien n’a rien de brillant, j’ai peur pour lui, je me tracasse pour lui car je souhaite qu’il soit éclairé par la lumière, je souhaite qu’il fasse la différence entre les gens correctes et ceux qui ne sont pas clairs. Je ne suis pas une maman irréprochable mais ce qu’on pourrait avoir à me reprocher est minime et ce parce que personne n’est parfait. J’ai bien essayé d’entamer une conversation quant au mode de vie de ses « beaux parents » qu’il fréquente depuis 4 mois mais il a des oeuillères du moins je pense et lorsqu’il les enlève c’est pour se laisser influencer, je suis désespérée, j’aspire pour lui une vie, un mode de vie plus que correcte, je prie pour qu’il change son fusil d’épaule, et je ne désespère pas parce que c’est dans mon ventre qu’il a pris vie et c’est moi qui lui ai donné le jour.

      J'aime

      • Je comprends fort bien vos soucis de mère mais même si c’est vous qui lui avez donné la vie, comme dit Khalil Gibran :
        « Vos enfants ne sont pas vos enfants
        Ils sont les fils et les filles du désir de la Vie pour elle-même
        Ils viennent à travers vous mais ne viennent pas de vous
        Et bien qu’ils vivent avec vous, ils ne vous appartiennent pas
        Vous pouvez leur donner votre amour, mais non vos pensées
        Car ils ont leurs propres pensées »
        Votre fils a besoin de faire ses propres expériences, y compris des douloureuses car il fait son apprentissage à sa manière, et même si cela vous fait souffrir, il serait bon que vous le laissiez faire, d’autant qu’il ne vous écoute pas et que vos conseils peuvent être mal interprétés.
        Puisque vous évoquez la Lumière, laisser la le guider, continuez à prier et à lui manifester votre amour, il comprendra, en son temps, quand il sera prêt.
        Désolée si je vous heurte avec ces conseils mais nous ne pouvons changer personne, juste les accepter et leur donner envie de changer mais c’est à eux de le vouloir et le décider.
        Toutes mes amitiés

        J'aime

  9. Très bon article. Il est primordial de couper la communication avec ces personnes toxiques, au moins le temps de remettre des limites dans cet ensemble où finalement, les 2 personnalités se fondent. Lorsqu’on se sent « aspiré » par quelqu’un qui nous vampirise, un sentiment de malaise, de prise de contrôle se met en place. C’est psychiquement dangereux et il faut s’éloigner si possible ou mettre le plus de distance émotionnelle avec cette personne. Le plus difficile est de reconnaître le degré de toxicité d’une relation. Gardons les yeux bien ouverts !

    J'aime

    • Merci, Scarlett, pour ces si justes observations et recommandations, vous êtes si bien placée pour connaître la difficulté d’une relation qui nous vampirise et nous épuise, aussi bien psychiquement que physiquement car les toxiques nous « bouffent » toute notre énergie, si nous nous laissons prendre dans leurs filets. Et personne n’est jamais à l’abri…

      J'aime

  10. j’aurai besoin de conseil je me suis lier damitier avec une personne qui apres quelque annees ma detruit la vie et continue mon premiere enfant ne connait pas son pere a cause de celle ci elle a aussi fait tourner des rumeur sur moi et aujourdhui a profiter dune dispute et separation avec le pere de mes enfant pour se mettre avec lui et se retrouve aujourdhui enceinte de lui .n’etant plus avec elle elle saffiche pres de chez moi et court toujours apres lui je ne sait plus quoi faire pour la faire sortir de notre vie si quelqu’un pourrai me conseiller

    J'aime

    • Cela m’a l’air fort compliqué, Maeva, et en plus, je ne suis pas sûre d’avoir bien compris votre histoire. Vous avez affaire à une manipulatrice, c’est certain, et face à ces personnes, il n’y a qu’une solution, les fuir de toute urgence.
      Elle s’est immiscée dans votre vie mais il y a quelque chose en vous, qui vous a empêché de réagir et vous éloigner d’elle, dès le premier incident. Ne prenez pas cela comme une accusation, juste une question : pourquoi vous avoir laissée faire ainsi ?
      N’y a-t-il pas moyen de vous expliquer avec les pères de vos enfants directement et déjouer ainsi ses plans ?
      Ces conseils sont juste des généralités et pour pouvoir vraiment vous aider, il serait préférable que vous consultiez car s’il y a beaucoup de sites ou des forums où vous trouverez des conseils et des témoignages, chaque cas est différent, et seule une aide personnalisée peut vous donner les moyens de comprendre ce qui a attiré cette femme dans votre vie et comment trouver en vous les ressources pour reprendre la situation en main.
      Toutes mes amitiés…

      J'aime

  11. J’ ai bien aime ce post… Non seulement parce qu’ils nous présente une tipologie tres claire des gens toxiques ainsi que des caracteristiques precises…
    Mais parce qu’il signale que nous aussi pouvons être (ou devenir) toxiques pour des autres.
    L’ effect risque de devenir encore reciproque…
    Et ça serait évidemment pire encore.

    Merci de partager, Bon weekend pour toi Elisabeth,

    Aquileana😛

    J'aime

    • Merci à toi, Aquileana, pour cette perception si juste. Nous avons tous été confrontés à ce genre des personnages mais il nous appartient aussi de nous interroger à quel point nous pouvons aussi être toxiques pour les autres. Et, comme tu le dis, ce genre de relation ne peut que nous gâcher la vie.
      Belle fin de semaine à toi

      J'aime

  12. Bonjour,

    je suis si épuisée… comme une corde à bateau dont il ne reste qu’un mince file.
    Je demande au Bon Dieu, pourquoi ai-je une mère ainsi?

    Rien à faire, les gens ont tant de problèmes personnels, et les Lois ne sont tellement pas adapter, car j’ai lu un article qu’en milieu professionnel être toxique, pervers narcissique ou machiavel est un ATOUT à New York en « buisness » …

    Je dis à tous ses êtres immondes … de tout mon cœur et du peu de force qu’il me reste,
    allez donc tous à NY non? Bien entendu vous serez tel des rois là-bas, ce que vous rêvez dans vos désirs tordu enfouis. Il y a de l’argent à faire là-bas non? Pensez-y.

    Bref, avec mes céphalées de tension qui se font de plus en plus nombreuses, et étant isoler … devant partir marcher seule, aucune destination car aucune finance, donc je marche tant qu’il fait soleil. Ensuite je rentre et je fais du sous-sol.

    La dernière ? Une crise enfantine car j’aurais pris de l’attention au couple d’amis dont ils ont.
    Mon humour fut bien aimer, et j’ai pu converser avec des gens comme n’importe qui de 37 ans !
    Mais non, ce matin elle m’a ordonner de ne plus parler à sa visite, d’un ton assez sec.

    Qui plus est elle sait que je début mon Cegep le 26 août… elle doit nécessairement m’angoisser plus. Je ne dois pas réussir. Et ma fille qui bon gré mal gré que je l’est avertis … (même ma psychologue n’aime pas cela du tout) s’en vient demeurer ici en fin août.

    Et elle m’a dit tantôt dans un hors propos, que ma fille sera à elle lorsque celle-ci arrivera !

    Et je n’ai plus d’énergie afin de quoique se soit. Surtout son père qui me répète sans cesse que si se serais si grave je déménagerais… Je suis à bout de devoir m’expliquer du « pourquoi » et « comment » et etc…

    Je coudrais juste que la porte défonce que la police entre et l’arrête sur le champs.
    Qu’elle aille se faire soigner.

    Le mal qu’elle me fait depuis 37 ans… n’a aucun prix.

    Cette femme est libre comme l’air et dangereuse comme vous n’avez pas idée.
    C’est bien entendu moi, qui a pris pendant 12 ans du Zyprexa absolument pour rien.
    Non… pas elle… Madame dit ne pas vouloir toucher à ses cochonneries là.

    Si je suis encore en vie, un jour j’écrirai, si j’en ai la force, mon autobiographie dont le titre sera :

    Histoire d’une Nobody qui aimait la vie ! Mais celle qui lui donna, non.
    Cruauté psychique à 100% LIVE. J’ai combattu avec un moral d’acier !
    Et un cœur immense seulement l’être humain à ses limites…

    Pardon … personnellement je n’ai plus rien à perdre.
    J’en sus rendu là.

    Bientôt j’ai rendez-vous avec ma psychologue, et je ne sais plus quoi lui dire,
    car celle-ci mal gré elle, est limiter dans son pouvoir d’action…
    Je l’a comprends.

    Elle ne peut signer un formulaire disant que une ou des vies sont en dangers immédiat et
    que je dois avoir un logement à prix modique en urgence.

    Non, les HLM n’acceptent pas.

    Voici le 3e millénaire. Cœur et Argent ne vont pas ensemble.
    Atteignez votre autonomie avec l’argent,
    Ensuite CONSEIL mettez votre cœur à l’abri ne dévoilez pas votre cœur,
    trop rapidement, en étant indépendante de qui que se soit, vous aurez le respect,
    ensuite c’est VOUS qui choisira qui entre dans votre vie et qui n’entre pas. Et affirmez-vous dite haut et fort les vérités, n’ayez crainte sur le plan professionnel. Si cela ne fait pas là, ça fera ailleurs.

    Soyez en position de pouvoir au sens indépendance tout en étant un cœur secret …

    Je n’ai pas eu cette chance de ma marier alors que j’aurais tant voulu … ce type de vie.
    Qui voudrait d’une femme au passé sans fondement ? Cela fait fuir et pour cause.

    PROTÈGEZ-VOUS ÊTRES ULTRA-SENSIBLE. QUE LES ANGES VEILLENT SUR NOUS.

    J'aime

    • Alors vous voilà de retour, Karine, sans changement, malheureusement. Beaucoup de femmes au passé difficile trouvent des maris, des amis, des personnes qui sont passées par là et peuvent vous comprendre. Demandons aux Anges que vous évoquez, l’aide et protection, qu’ils vous donnent la force nécessaire de poursuivre.
      Si votre psy ne peux rien pour vous, ne pouvez vous pas trouver un centre, une assistante sociale ou quelqu’un capable de vous aider ?
      J’ignore comment cela se passe au Canada mais s’il y a des manipulateurs partout, des gens au cœur ouvert existent aussi.
      Gardez vos forces et appliquez ce que vous dites à la fin, la solution est en vous.
      Amitiés sincères

      J'aime

      • Bonjour filamots,

        je suis aux études afin de terminer mon DES à distance, il me manque 1 cours, ensuite le 26 Août, je vais au Cegep en Arts et Lettres (un 2 ans) ensuite 3 ans à L’Université afin d’obtenir un BAC.

        En même temps je fais du bénévolat au sein d’Ambulance Saint-Jean. (Cap. Mat. & Logistique)

        Et je risque à aller rencontrer des recruteurs, ou je cherche un job loin de ma ville ou mieux en Europe en France. J’aimerais bien croire que l’expérience de vie et mes connaissances acquises puissent m’ouvrir des portes. Autrement je sortirai à 42 ou 43 ans, sans savoir … avec un BAC, probablement pas de job, ayant 42 ou 43 ans… je verrai en temps et lieu.

        Je cherche avec mon type de personnalité soit « investigateur », touche-à-tout ,curieuse, j’apprends rapidement, sens de l’observation aigüe, mémoire phénoménale, esprit en mode analytique permanent, synergologie, diplomatie, j’aime résoudre des problèmes complexes, etc…. Fort probablement mon HPI et E y est pour quelque chose …

        Certaines fonctions m’intéressent plus que d’autres. Tout ce qui touche information, analyse, travailler sur le terrain, seul et équipe, tout ce qui touche l’esprit. La polyvalence. J’aime les défis.

        Je suis dite « zèbre » non détecter à temps et sans aucun soutien donc je suis forcément autodidacte. Et j’apprécie immensément ce côté. Donc, concrètement, là … je n’ai pas de diplômes. Ce n’est qu’une question de mois soit deux mois pour mon DES, et 5 ans pour mon BAC. Si je ne trouve pas un moyen avant afin d’être opérative le plus tôt possible.

        Bonne soirée,

        Karine

        J'aime

    • En réponse à Karine.
      Merci pour votre gentille réponse sur vos études encore à faire. Vous avez 37 ans, une fille et vous habitez chez une maman qui pour vous est toxique. Est- ce bien cela que j’ai compris ? Si tel est le cas, pourquoi encore vous infliger une telle co-habitation ? Je sais que l’argent règne en maître actuellement et que pour avoir des aides c’est de plus en plus difficile. Ne croyez pas qu’en France c’est différent, c’est pareil. Les études que vous avez faites jusqu’à présent ne suffisent- elles pas a vous trouver un emploi ? Excusez mon ignorance dans ce domaine ?
      Cordialement

      J'aime

  13. Excellent article Élisabeth, merci, cela me fait penser que j’ai eu une situation pareille il y a quelques temps, comme tu dis il a fallu un moment pour comprendre que cette amitié qui chercher a se tiser nuisait énormément à ma vie car cette personne était toxique pour moi, à tel point que je me suis retirée lorsque j’ai vraiment réalisée que je devais sauver ce que j’ai réussie a construire dans ma vie pour ne pas laisser autrui tout détruire sur son passage. Les dégâts étaient assez visibles pour que le concerné vienne me voir pour s’excuser du mal causé et me dire que ce n’était pas son intention, Le mal était fait et malheureusement ou heureusement j’ai due rompre tous les ponts avec ce toxique. Ton article aide à ouvrir les yeux sur ceux qui nous entoure et sur nos propres comportements pour ne pas attirer ce genre de personne et ne pas en être une pour les autres, merci

    J'aime

    • Alors tu as croisé un personnage fort toxique, s’il devenait une menace de destruction de ce que tu as bâti. Heureusement, tu as eu la sagesse de stopper la relation, sinon il aurait fait trop de dégâts. Ses excuses étaient peut-être sincères mais dans le doute, il vaut mieux couper les ponts, tirer les leçons de l’expérience et comme tu dis, avoir assez de discernement : « pour ne pas attirer ce genre de personne et ne pas en être une pour les autres »
      Merci infiniment pour ton témoignage.

      J'aime

  14. Pingback: Qu’est-ce qu’une personne toxique ?...

  15. Bonsoir Élisabeth
    J’ai lu cet article avec intérêt , dans ma vie je crois que j’ai surement dû manipulé et j’ai été manipulée. sans même souvent en être consciente .
    J’ai été victime jusqu’au jour ou j’ai refusé d’être une victime , moi ce n’est pas a l’extérieur que j’ai fuit la ou les personnes , mais en moi que j’ai changé, le rôle de victime m’appartenait . je devais travailler sur moi et non sur l’autre .
    Puis j’ai aussi vécu des périodes ou je fut sans doute dans le rôle de bourreau . et la encore j’ai du travailler sur moi .
    Souvent inconsciemment, j’ai sûrement été parfois une personne qui demandait de l’énergie aux autres .
    Comme des personnes m’en ont demandé aussi inconsciemment .
    Mais j’ai aussi appris a être a l’écoute sans me faire vampiriser .
    Je leur offrait toute mon écoute mais sans investir mon être dans leur vécu.
    J’ai appris a conserver mon énergie ….
    Ou du moins celle qui m’était nécessaire .
    J’ai appris a me confier et demander de l’aide sans vampiriser aussi.
    J’ai aussi appris que tu ne peux répéter encore et encore les mêmes plaintes de tes problèmes sans en prendre conscience (a un moment une lumière s’allume )et de là apprendre a faire des pas vers la résolution de ceux-ci.
    J’ai appris qu’avant de devenir sauveur il faut parfois sauvé le sauveur.
    Moi je pense que pour qu’un manipulateur puisse manipuler il faut qu’il y ai une personne manipulable .
    Si je suis manipulable je dois travailler sur moi encore , car si je fuis un manipulateur je peux et en rencontrerai sûrement un autre que je devrais encore fuir .
    Si je travaille sur moi je suis convaincu que je n’attirerai plus les manipulateurs.
    Exemple :: un jour j’ai regarder pourquoi je rencontrait toujours des profiteurs ,je répétais toujours les mêmes choix , ils étaient attirés car c’étaient les genres d’hommes qui m’attiraient puis après avoir travailler a l’intérieur de moi.
    je peux dire qu’aujourd’hui je ne suis plus attirer vers ce genre d’hommes je les voient pourtant , mais c’est tout et ils ne s’approchent pas de moi car je ne leur donnerai pas le pouvoir et je suis convaincu qu’ils le savent.
    Pour qu’une personne ai sur moi un pouvoir il faut que je lui donne ce pouvoir .
    J’en aurais tellement long a dire , car je crois que ses comportements sont appris dans l’enfance comme aussi chacun nos mécanismes de défense .Et certains nous viennent mêmes de nos ancêtres très lointains , puis un matin on prend des prises de conscience.
    On apprend que ces mécanismes ne sont plus nécessaire , on arrête d’être en défensive et quand on reconnait et voit nos propres besoins , nous pouvons devenir des parents nourriciers pour nous-mêmes .
    Plus nous apprenons a nous connaître, nos faiblesses, nos forces, nos zones sensibles ,nos fragilités , moins en moins nous laisserons aux autres avoir un pouvoir toxique sur nous …
    Beaucoup de ces personnes m’ont fait travaillé a l’intérieur et m’ont aider a devenir ce que je suis aujourd’hui .
    Je sais que cela va paraître un cliché mais ces personnes m’ont aidé a grandir ,
    Je suis convaincu qu’il y a des gens avec qui j’ai moins d’affinités et aussi d’attirance . je ne hais personne mais je n’ai pas les mêmes centres d’intérêt , c’est tout .
    Des personnes avec qui je ne vit pas des relations proches ,et je sens que je n’en vivrai jamais, je les croise mais ils ne seront pas des intimes .mêmes certains membres de ma famille d’origine ne sont pas des intimes ,
    amitié
    Jeanne

    J'aime

    • Chère Jeanne,
      Je te rends grâce pour ce magnifique commentaire, une véritable leçon de vie.
      Tu as compris l’essentiel : le seul changement valable est celui que nous effectuons sur nous et si nous modifions notre manière de penser et de nous comporter, nous n’attirons plus les mêmes personnes.
      Tu as fais ce long cheminement qui t’a permis les prises de conscience du fait que nous pouvons tous être manipulateurs, victimes, bourreaux et que : « Pour qu’une personne ai sur moi un pouvoir il faut que je lui donne ce pouvoir ».
      Chacune de tes phrases, et la description du chemin parcouru sont d’une grande justesse, tes affirmations reflètent le gros travail que tu as fait sur toi.
      Nous avons la possibilité de choisir nos intimes, souvent ce sont ceux qui appartiennent à notre famille d’âmes, tandis que la nôtre nous lance les défis, pose les problèmes que nous avons à résoudre.
      Merci encore, je me retrouve dans tout ce que tu écris et je suis vraiment heureuse de te connaître…

      J'aime

    • Très beau témoignage Jeanne, merci . Un jour ou l’autre nous avons rencontré des PN et c’est très juste ce que tu écris, c’est par ce travail sur nous mêmes que nous arrivons progressivement à nous éloigner de ce genre de personnage …

      J'aime

  16. Bonjour Elisabeth, merci pour cet article,
    un article qui alimente encore la réflexion sur ce sujet. J’ai personnellement été beaucoup aidée par ce genre d’articles et j’en suis très reconnaissante à ceux qui les ont écrits, publiés ou commentés. Il faut continuer pour tous ceux et toutes celles qui ont besoin ou qui sont confrontés ou encore tout simplement que le sujet intéresse. Mais c’est plus qu’un sujet je crois ….
    je suis désolée, je suis en ce moment en balades , une page se tourne chez moi mais tu l’avais compris je pense . Je déserte Internet, à mon avis pour très longtemps. Je vais t’envoyer un courriel, tu n’es pas obligée d’y répondre.
    En attendant je t’embrasse Elisabeth

    J'aime

    • Bonsoir Prunelles,
      C’est plus qu’un sujet, c’est carrément une question de survie pour certains. Nous sommes tous confrontés un jour à une personne toxique, alors il vaut mieux avoir quelques notions pour les reconnaitre et prendre les mesures qui s’imposent.
      Tu n’as pas à être désolée de t’absenter de l’Internet, j’espère que tes balades sont agréables.
      J’attends ton mail et j’y répondrai avec joie. Je t’embrasse fort

      J'aime

  17. Bonjour Élisabeth! Très intéressant, comme d’hab’… j’ai écrit un article sur les manipulateurs toxiques et leur mode pervers de fonctionnement l’année dernière… Je ne suis pas « psy », mais ce sont de vrais malades qui ont besoin de se faire soigner! Tu connais peut-être cette vidéo que j’ai utilisée dans mon poste:

    Amitiés toulousaines, bonne santé et bonne chance dans tout ce que tu entreprends… Désolée de ne pas avoir le temps de te rendre visite plus souvent, mais la vie réelle reprend tjs le dessus le virtuel…

    J'aime

    • Merci, Mélanie pour cette vidéo, j’aurais bien voulu lire ton article. Nous n’avons pas besoin d’être psy pour acquérir un minimum de savoir sur ces gens qui nous entourent et nous nuisent.
      Mes amitiés sincères, ne sois surtout pas désolée de ne pas venir plus souvent, le manque de temps m’empêche aussi de passer chez toi.
      Je te souhaite également le meilleur et un bel été reposant

      J'aime

  18. Comme tu dis, la sensibilité expose à des abus.
    Mais cela ne doit pas pousser à se préserver ou s’isoler après une déception et aller mm à incriminer cette qualité qu’est la sensibilité.
    Je crois que la sensibilité est en effet vulnérable et, faute de vraie écoute de l’autre, elle se transforme en naïveté facilement exploitable par les habitués des bains toxiques.

    On ne se trompe pas en écoutant vraiment l’autre.

    J'aime

    • Bien sûr que non, Hassan, la sensibilité est une qualité trop précieuse pour l’occulter, il vaut juste mieux en être conscient et apprendre à se protéger. Entièrement d’accord avec toi, j’aime beaucoup la phrase : « On ne se trompe pas en écoutant vraiment l’autre ».

      J'aime

    • Si heureuse de vous voir ici, chère Princesse, et ravie que vous ayez eu la sagesse de comprendre que votre sensibilité vous exposait à des abus, et couper le contact avec les personnes qui profitaient de votre empathie. Continuez à vous préserver, ces belles qualités peuvent être données à des gens qui les méritent.

      J'aime

  19. Bonsoir Elisabeth,
    Voilà un sujet, qui hélas, qui ne devrait pas être, tu le traites très efficacement Elisabeth, avec simplicité, cela permettra certainement à beaucoup de comprendre et de commencer à cheminer sur une telle relation.
    Avoir une personne toxique auprès de soi n’est pas simple a détecté, car elle sait habillement tisser sa toile avec patience. C’est souvent ce qu’on appelle un pervers narcissique. Les dégâts alors, effectivement, sont énormes pour la personne vampirisé. Effectivement ce genre de personne ne s’attaque pas à n’importe qui, il faut avoir conscience de ses faiblesses pour comprendre le processus et alors fuir, cela à toute vitesse, sans culpabiliser, car rare sont les personnes toxiques qui se remettent en question.
    Je dirais qu’une personne toxique, vit grâce à la personne qu’elle vampirise et en trouve une forme de jouissance, plus elle vous voit et vous sens mal, plus elle jubile. Lorsque vous ne lui apportez plus rien, elle vous laisse sans aucun remord et passe à sa prochaine victime…
    J’ai lu que c’était un processus de défense qui commence dés l’enfance, la personne ne sait pas fonctionner autrement. Par contre, je n’ai jamais eu une réponse face au pourquoi de ce type de fonctionnement, car il me semble que chaque fonctionnement à sa réponse, son passif.
    Je pense que dans ce cas de figure, le toxique et l’intoxiqué ne sont pas heureux.
    Il est très complexe de se sortir d’une telle relation, il faut beaucoup de courage, de détermination lorsqu’on a ouvert les yeux sur une telle situation. Il ne faut pas avoir peur de demander de l’aide afin de commencer sa reconstruction, qui sera longue et laissera certainement des séquelles, hélas.
    Ce type de personnalité très complexe m’interpelle, ce qui explique pourquoi je connais le sujet, je me suis beaucoup documentée, j’aime beaucoup la psychologie, comprendre l’être humain me fascine.
    Grand merci Elisabeth pour ton billet, j’arrête là mon très grand bavardage, et te souhaite une très bonne soirée et te dépose des tendres bisous d’amitié

    J'aime

    • Chère Fanfan, ce n’est point du bavardage mais le commentaire qui éclaire et complète merveilleusement bien l’article. Cela se voit que tu as bien étudié la question car toutes tes affirmations et questions sont très justes.
      Effectivement, le pervers narcissique représente la forme la plus dangereuse de la toxicité, je posterai un article là dessus car, comme tu dis dans ce genre de relation personne n’est heureux et les « victimes » peuvent en sortir complétement détruites.
      Tous mes remerciements à toi, cette envie de comprendre le fonctionnement de l’être humain nous est commune, comme beaucoup d’autres sujets.
      Tendres bisous…

      J'aime

    • Bonjour fanfanvaconsin,

      En effet le terme est exacte « vampiriser ». J’ai justement développer aussi une manière de psychanalyser en mode « permanent » sans lourdeur pour mes neurones. C’est, comment pourrais-je m’exprimer, comme inné. Sans effort.

      Car toute ma vie, dans mon cas, j’ai demeurer ignare à ce qui se passait exactement.
      Ce n’est qu’à mes 34 ans que j’apprends le terme Pervers narcissique. Et à partir de là j’ai fais de nombreuses recherches et je ne cesse pas.

      De ce que j’ai pu comprendre, se sont des personnes vides. Des personnes qui n’ont pas su s’incarner, s’approprier de leur propre identité, donc ne pouvant faire un face à face avec eux-mêmes, et enfin débuter un réel et véritable travail sur eux-même, il est reste l’option de travailler sur quelqu’un d’autre … excepter que « pourquoi » ceci ne cesse pas ?

      Et prends même de l’ampleur ? Je crois que c’est parce qu’il y aurait une paresse d’esprit qui s’installe. C’est si facile de copier, vampiriser, semer la zizanie, voler ou détruire l’identité de l’autre… pourquoi ils iraient en thérapie ? Certains croient que c’est « loser » d’aller voir un psychologue … ma mère m’a déjà dis : »Pourquoi j’airais voir un psychologue ? Je n’ai aucun problème je ne suis pas folle, je me sens très bien. Ils vont me droguer et il n’en est pas question. »

      Pour eux, le problème est toujours chez l’autre, nullement en eux.

      La vie, le chemin de tous et de toutes, est déjà difficile au sens « gagner son autonomie » par soi-même avec assiduité et persévérance.
      Dans mon cas, ma mère aurait subit beaucoup trop de petits trauma ici et là, et toujours le fait de réprimer car si elle exhortait son mal intérieur, (je ne peux pas penser à sa place, certes, toutefois, ceci me semble assez clair) elle a refouler et refouler jusqu’à une hargne s’installe et qu’un déclic dans l’inconscient se produise et décide de s’illusionner dans un rôle qui n’est pas le sien. Elle se croit fermement, (et la pensée créer) ainsi en observant comment je m’exprime, comment les autres réagissent à mes paroles, mes idéologies, même quelques reconnaissances ou compliments à juste titre ni plus ni moins, elle voit alors, que si elle arrive à copier ce « pattern » elle se dit du coup, j’aurai la même affection !?

      Si vide…
      Ceci me fait penser à une phrase de la Matrice avec Kenu Reeves,

      L’Oracle dit : »Qu’est-ce qu’un homme de pouvoir demande ? Toujours plus de pouvoir. »

      Dans ce vide. c’est personnes se sentent à quelque part ultra diminuer ou s’illusionne diminuer, et ne supporte pas du tout de devoir se bâtir et de travailler sur soi.

      Car ce chemin est pénible, salvateur et riche en expérience, cependant combien, ils sont incapable de penser ne serais-ce qu’une seconde que dans la vie, la souffrance fait partis du lot du parcours, et que de trop vouloir s’en épargner et c’est aux autres qu’ils font payer.

      Je crois qu’ils fuient, leur êtres, leur soi-même. Ils sont en cavalent de leur propres esprits.
      Et comme la voie la plus facile est toujours plus rassurante (illusion) cependant tant et aussi longtemps qu’ils croient être en rapport de force supérieur à autrui, ils ne cesseront pas.

      C’est ce sentiment de supériorité dans le rapport de force qui fait qu’ils oublient totalement le tort causer et les dégâts, les séquelles… ils ne deviennent insensibles.
      Car leur réconfort illusoire est si apaisant et si facile.

      J’ai réussi à y voir une corrélation avec les instincts animaliers.
      Quoique se sont encore-là des êtres humains qui diront : »Ruser comme un renard. »
      Cependant le renard, lui, est naturel, il est à son état naturel … c’est le terme qu’un être humain dira après maintes observation.

      Mais ruser comme qui en fait ? Comme un de ses semblable. Uniquement.

      Les requins tournent autour de leur proie, lorsque celles-ci saignent.
      (Métaphore)
      Les loups attaquent en meute.
      (Métaphore)
      Langues de vipères.
      (Métaphores)

      Etc, etc, etc…

      J’ai réussi à faire l’inverse. Donc je me suis mise à observer les animaux dans leur habitats naturels, et d’apprendre comment et pourquoi et dans quels contexte ils agiront ainsi ou pas. Et sincèrement , ça colle. Car ensuite transposer ceci chez l’être humain dans un cas similaire à celui que nous vivons, et voilà, que ceci peut nous donner des indices sur ce qui s’en vient. Ainsi la partie de jeu d’échec commence. Prévoir les probabilités du pire et non prévoir le pire, c’est déjà se prémunir …

      Hélas … ils évoluent dans leurs subtilité adoptant un autre instinct animalier.

      Le terme « vampiriser » est tirer des mythes,légendes, bref… il tire en fait l’énergie vitale.
      Comme les « zombies » (mangeurs de cerveaux) … cerveaux = esprit = contenu identitaire

      Vous voyez des liens ?

      Ceci tue physiquement à la longue… Et véritablement … Donc, oui nombreux hommes (femmes) sont semblable à la bête (animal).

      Le renard dira-t-il au lapin : »Je m’excuse de t’avoir manger une patte, j’avais faim ! »
      Non. Car il le fait comme par automatisme. Comme un zombie sans cerveaux qui cherchent des cerveaux bien remplis.

      Et des coeurs qui sauront dire : « Il n’y a pas de problème, c’est déjà oublier, ou ce n’est pas grave, ou n’en parlons plus. »

      Alors s’enclenchent une porte ouverte sur leur continuité à dévorer te vampiriser jusqu’à temps que la personne est un coup de grâce et puisse s’échapper.

      Cruel,certains diront ? Non… ceci est la réalité de nombreuses personnes en ce monde.
      Et cela est permis. car la personne ne tue pas physiquement parlant directement, car ceci l’obligerait à faire face à un juge et la prison.

      Pourquoi ceci … quand ils peuvent tuer silencieusement et à l’insu de tous par des paroles omnibulant n’importe qui. Car ils portent tous des masques inter changeables dépendamment de la situation, contexte, lieux, personnes autour ou pas, qui etc…

      Auront-ils la nécéssité d’humilier leur victime devant des gens? Si oui pas devant n’importe qui quand même, tous ne sont pas dupes. Ils faut qu’ils offensent en discrétion. Afin que LEUR réputation ne soit nullement mis en danger.

      Ils n’ont pas compris « Tu ne tueras point. » et un autre phrase qui dit « Donnerais-tu des pierres à manger à ton enfants ? »

      Pierres = paroles dures
      Et l’autre fut toujours de manière spirituellement parlant et qu’est-ce que le spirituel ?
      Le domaine de l’esprit. Ni plus ni moins.

      Car qui des êtres humains qui tuent un semblable avec une arme tel que « couteaux, fusil etc… » ne sait-il pas qu’il enlèvera une vie ? C’est une logique même.

      MAIS qui a songer aux paroles et aux jeux de l’esprit ? C’est à dire les manipulations de toutes sortes ? Nombreux sont ceux qui l’ont sais assez tôt, cependant pas dans la collectivité, j’ai entendu ce genre de chose dans le genre « expérience » dans des contextes à la sauce armée et/ou entraînement afin de faire des hommes des machines dépourvu de sentiments.

      Pourtant ce même phénomène, est courant dans la vie de tous les jours au sein des peuples, et ceci est légal !!

      Autrement, dans l’autre contexte c’est dit je crois si je ne fais pas erreur « Crime contre l’humanité » ou quel est le terme exacte ? « Torture » Voilà. Et ceci est passible de peines pénales.

      Et que dire de la découverte sur les psychopathes qui seraient dépourvu de leur cortex reptilien et le lobe limbique ?? Et ce prouve et visible à l’aide d’un IRM ?

      Probable que ses recherches sauront nous êtres utiles afin de trouver une manière de règler défénitivement cette problématique sociale et mondiale dévastatrice et insidieuse car silencieuse et trop discrète qu’elle passe inaperçu.

      J’ai méditer longuement là-dessus, parfois est bon de se changer les idées, rire et lâcher-prise avec une joli balade en forêt. Faire le plein d’énergie…. pendant qu’ils nous restent encore des arbres,

      Bonne nuit🙂

      J'aime

  20. Très très juste cet article; Intéressant parce qu’il souligne aussi qu’on peut soi-même être toxique pour d’autres, sans y penser, sans le vouloir parfois. Il en est des lieux comme des gens d’ailleurs à cet égard. Et le savoir dédouane de la culpabilité qu’on peut ressentir à cet effet délétère ou létal que nous font certaines gens! Et à faire attention à ce que nous, nous portons dans notre sillage…

    J'aime

  21. Article très très intéressant Elisabeth, je vais partager, j’ai moi-même coupé les ponts récemment avec une personne qui entrait dans cette catégorie et il est indéniable que ça apporte bcp de soulagement…

    J'aime

  22. Voici un article qui me touche beaucoup…
    Il m’est arrivé, par chance, de percevoir combien j’étais parfois toxique pour autrui… J’en suis restée pantoise… et vexée de n’avoir pas su mieux me comporter.
    Demeurer toujours attentive aux réactions de l’autre afin de savoir se contrôler n’est pas toujours aisé… mais savoir s’éloigner au lieu de pourrir la vie de son entourage… finit par rendre l’estime de soi… voire par être la condition d’une future interaction positive.
    Merci pour ce thème peu courant!

    J'aime

    • Voici un commentaire qui me touche énormément. Nous sommes tous plus ou moins toxiques pour certaines personnes mais peu de nous ont ce courage et cette honnêteté de l’avouer. Je te félicite car une fois la vexation surmontée, tu as su t’éloigner, voir clairement la situation et en tirer des conclusions positives.
      Alors ne sois pas désolée de ne pas avoir su te comporter comme tu le voudrais mais sois fière, au contraire, de savoir reconnaitre tes faiblesses, les corriger et les transformer en force.

      J'aime

      • Pour toi on devrait créer le concept de « personne euphorisante » car tu es de cette famille rare des thérapeutes de l’âme qui, positivant toujours, soignent avec coeur.
        Tiens.. je propose aussi « Amie-chocolat » ou « Amie-sel » car tu donnes du goût à la vie et de la valeur à nos erreurs!

        J'aime

        • Tu es trop gentille, Véro et je suis si touchée par ton appréciation. « On ne voit bien qu’avec le cœur » et si celui-là ne parle pas à travers nous, ça ne donne que des paroles creuses. Et comme je sais que j’ai appris de mes erreurs bien plus que de mes réussites, je pars du principe qu’une personne comme toi, qui sais se remettre en question et le dire en toute sincérité est vraiment digne du respect que je lui témoigne.
          Si tu veux bien, cela sera « Amie-chocolat » car j’en raffole😀
          Merci encore pour tes paroles qui me vont droit au cœur

          J'aime

    • Merci, douce Manouchka, ravie que tu aies eu un éclairage sur cette délicate question, je ferai une petite série, y compris sur les pervers narcissique, les pires de personnes toxiques.
      Toute ma tendresse et belle Fête de ton si beau pays… d’ailleurs cet article a été fait par une université canadienne

      J'aime

      • Bonjour,

        Une Universite Canadienne? Je suis veritablement desarconner quand je lis ou j’entends que ce qui est ecrit sur ce sujet,provient de mon pays.

        Je suis navree, en dedans de moi, je ressens un melange total d’incomprehension et non pas de colere malsaine,plutot comme une impuissance face a notre « justice » ici-meme.

        Nul n’a aucun champs d’action afin d’intervenir de maniere efficace.
        Ni les psychologues.

        Pour lesquelles j’ai ete fortement decue.
        Car j’ai toujours penser, qu’un psychologue, après avoir ecouter et fait plusieurs session, et qu’il a bel et bien la certitude qu’il y a de la perversion narcissique, et que la victime est demoli, paralyser, deboussoler et ce peu importe son age (surtout entre 19 et 60 ans),
        Et que sa vie est en danger veritable,
        Il pourrait faire en sorte de sortir la victime de l’endroit et illico presto.

        Malheureusement, j’ai vite compris que non, ils n’ont aucun pouvoir… Et qu’eux-memes en sont attrister, certes il y a des travailleuses sociales…

        Mais que faire (car j’ai lu un article qui dit explicitement que le/la PN s’arrange pour que la victime soit economiquement a terre!) Quand la victime n’a pas les moyens financiers juste assez pour fuir, se loger (et la,pas de luxe, que le minimum) car juste le fait d’avoir son petit chez soi…son refuge de paix, d’harmonie…ca n’a pas de prix et ceci securise la victime qui n’a pas a se retrouver avec d’autres tel que dans un centre, car personnellement, oui je suis sociable, oui j’aime les gens, communiquer partager etc… Mais sincerement?

        Je voudrais juste etre seule dans mon petit chez nous. Je voudrais reprendre mon energie, me reconstruire, oui, avec une therapeute et un coach etc.. Mais chez moi?
        Je voudrais le silence.

        Choisir la couleur des murs,exemple.
        Mettre des plantes.Ecouter de la musique douce, zen…

        Et si je voudrais parler,echanger etc… Alors je sortirais afin d’aller vers autrui.

        Voilà,la problematique : La rue ou les Centres

        Car autrement, coter financier… Aucune aide et avec l’economie qui n’est pas a son meilleur plutot le contraire, la problematique de la PN est mis aux oubliettes !!

        Je comprends.

        J’ai aussi compris autre chose…
        (Et la, j’ose, oui j’ose fort) car je crois que si dans la collectiviter (peu importe le domaine) ecole,maison,familiale,conjugal,au travail,et plus haut, c’est le chaos c’est enormement du a cette problematique.

        Un fort desequilibre. Il m’est logique de penser, qu’advenant comme un miracle et que ceci est veritablement pris au serieux, c’est alors que le debut d’une nouvelle ere plus saine, ni plus ni moins sera possible veritablement.

        En rengeant cette problematique aux oubliettes, ce n’est guere salvateur ni de bonne augure, et ce, a l’echelle globale.

        Des Lois devraient etre adoptees.

        Des effets collateraux??

        – suicides
        – enferment psychiatrique illegal car diagnostic erroner et pas d’investigation
        -prise de medicaments qui tue,aletere et/ou modifie la pensee donc…
        – augmentation de violence
        -de tuerie dans des ecoles
        – de jeunes victimes deviendront delinquants
        – prendront drogues de rue
        -feront des graffitis (expression de leur douleur interne inconsciente)
        -des delits de nature multiples
        – l’impuissance laisser a elle-meme se transformera en « je me fais justice! »
        – agressivite qui augmente partout
        – doute,mefiance,etc… Augmente …les gens ne savent plus qui est qui, a qui faire confiance?
        – perte d’espoir
        – exclusion,isolation
        – certains deviennent type « soldat »
        – certains deviendront a leur tour PN
        – un cycle infernal vicieux qui n’a pas de fin

        Etc,etc,etc…

        Et ceci coute cher a tous le peuple, ainsi qu’au plus haut qui eux, peuvent bien commencer a intervenir de maniere drastique en augmentant le cout de la vie! C’est une logique.

        Le fait que (exemple) une mere soit ainsi du a sa mere qui fut brimer et ettouffer dans ses sentiments et/ou emotions, (souvent l’austeriter des dogmes de l’epoque y est pour beaucoup),alors pourquoi ne pas offrir des hypnotherapie comme le EMDER afin de les aider a formater leur repression et ainsi les rendre plus libre en elles-memes…ce qui aurait pour effet de briser les maillons de cette chaine qui est rouiller.

        Ainsi pourrions esperer? Et rebatir une chaine plus saine? Et non pas rever d’une collectiviter meilleure,plutot y vivre concretement et veritablement.

        Rien n’est impossible,tout est possible.
        Avec logique et action.

        A moins que ce phenomene est ete prevu a la carte? Je ne sais pas.

        Bref, oui, je me de dis, d’accord il y a des etudes qui sont faites au Canada…
        C’est bien.

        Concretement? Je ne vois rien,je n’entends rien et ce que je comprends c’est que…
        Combien de drames vont-ils arriver,se produire encore et encore avant que quelqu’un quelque part decide d’agir et concretement?

        Dommage. Voire pathetique. L’illogisme : je ne suis et ne serai nullement capable de comprendre l’incomprehensible.

        Nullement, c’est au-dessus de mes forces.

        Je n’ai ni argent,ni notorieter,ni pouvoir decisionnel sur quoique se soit…
        Afin de faire bouger les choses…je me sens demunie.Voilà.

        Pourtant mes cellules travaillent en permanence,mon esprit est actif a la vitesse de l’eclaire et aussi absurde,que cela puisse etre…je n’arrive a comprendre comment un tel fleau soit si repandu et si sournois,et libre comme l’air !!

        Sur ce,je sors mon bol tibetain et je medite🙂

        Monde de coucou ma foi !!

        De grace que petit zebre que je suis,j’ai l’humour et l’auto derision ultra développer!!

        Cependant…je dois reflechir,car autant que je ris,autant je pleurerai…

        Bien a vous

        J'aime

        • Bonsoir Karine,
          Comme vous, je suis triste et déçue que les victimes ne soient pas mieux protégées, que cela soit au Canada où ailleurs mais il y a tant de situations où la justice est impuissante, surtout dans les cas de PN. Déjà, les femmes battues, les enfants maltraités ou vivant dans une famille alcoolique ou violente peuvent porter plainte car les dégâts se voient. Et encore, leur situation est difficile à gérer.
          La force de PN est que les violences sont psychologiques, donc difficiles à prouver… comme pour un harcèlement moral.
          J’ignore mais je présume qu’il doit exister des cellules d’aide aux victimes. Et même, si vous deviez passer un moment dans un centre, cela ne vaut-il pas mieux que ce que vous subissez ?
          Juste pour sortir du cercle infernal et mettre votre vie sur les rails, pour mener après l’existence qui vous convient.
          Il y a un autre témoignage, auquel vous avez répondu il y a moyen de s’en sortir, ce n’est pas facile, on garde les séquelles mais on vit.
          Sortie moi-même d’une famille pathologique, j’ai compris, après des années du travail sur moi, que certes, je ne la souhaiterai pas à mon pire ennemi (si j’en avais un) mais cette enfance, comme d’autres épreuves difficiles ont fait partie de mon chemin du développement et que le phénomène de résilience de Boris Cyrulnik fonctionne… pas pour tous mais pour ceux qui ont vraiment envie de s’en sortir.
          Toute mon amitié

          J'aime

  23. Bonjour,

    La personne « toxique » sur mon chemin se trouve à être ma mère.

    J’ai du faire le deuil et ce n’est pas terminer, de cette famille, dont elle a su assez tôt retourner contre moi.

    Je n’en aurais long ;a dire sur le sujet, mais je sais que la base, est dans l’aide offerte.

    Et que dire des Lois dont je déplore totalement.

    Ce que j’ai vécu et vis je ne le souhaite même pas à mon pire ennemi.

    Les Lois sont : au travail, l’école, conjugual, mais RIEN au niveau familial.

    Je vois en « toxique » le terme aussi Pervers Narcissique.

    Par expérience je sais ce qu’est cet enfer réel.

    Un exemple rapide : »Une mère qui te dit : » Je regrette de t’avoir au monde! »
    Un autre : » C’est pas toi que je hais c’est ta maladie! »

    Je suis carencée affective … logique !! Ma mère est « Bordeline » donc
    je n’ai pas eu d’affection, ni reconnu (un tout petit peu), ni rien.

    Un autre : »Regarde … prends la bouteille d’alcool descends dans ta chambre et prends toutes
    tes pilules » (elle me dit comment me suicider)

    Un autre : » Je suis cruelle et je m’aime ainsi et je ne changerai pas bon! »

    J’en ai des millions ainsi.

    En plus qu’elle fait enfermer dans une hôpital en psychiatrie absolument pour rien. (29 jours) !!
    Ceci à tout détruit ma vie, réputation, dignité, amis, autonomie, etc… Depuis longtemps que mon diagnostique erroné est tomber. Mais le mal est fait.
    Sans oublier qu,elle sait que j’ai eu un Syndrome de Stress Post Traumatique du à de la violence conjugale, entre 2000-2005.
    Et que je m’en suis rendu malade jusqu’à me faire opérer au coeur.

    Sans oublier qu’elle a su revirer mon père et mon frère contre moi.

    Elle tente le coup sur ma fille aujourd’hui.

    ET NUL ne voit ou ne pourrait se douter de ce qui se passe.Non,car c’est moi la « mauvaise fille, la méchante, la folle. » Elle selon ses dires, elle est parfaite.

    Il y a des moments où elle est gentille c’est lorsque nous sommes seules complètement.

    Aussitôt que mon père ou autre arrive c’est la fin. Et elle a l’Art du subtil.

    POURQUOI? Car je suis la cible idéale… ma maladie ? Si cela en est une ? La surréficience ou Surdouée.

    Donc ultra empathe, ultra émotive, ultra sensible, etc…et un GRAND coeur.

    Ils disent « FUYEZ !! » Mais je ne sais pas où à par dans la rue. Et puisque j,ai déjà vécu cela il y a 24 ans dans mon adolescence, je ne veux pas. Car je tiens à ma dignité.

    « Trouve-toi un logement ou une chambre !! » Trop cher.

    Et ce que les gens ne savent pas surtout…. c’est la paralysie qui s’installe.
    Alors ils commencent à ne plus comprendre pourquoi je ne bouge pas ou que je crains.

    J’ai développer l’hypervigilence, le sentiment de persécussion, je ne fais pas confiance en personne. Je ne paranoïe pas, mais je n’accorde pas ma confiance j’ai été trop trahie.

    J’ai comme tous(tes) le monde à affronter à l’extérieur et aussi le poids lourd d’une dictatrice qui aime menacer, faire chanter, tergiverser,etc… à l’intérieur …

    J’ai toujours été en appartement … l’histoire est trop longue.
    Je regrette d’être venu ici sous un mensonge de taille. J’ai été attirer. Bref…

    Mes deux parents me disent ouvertement qu’il ne m’aiment pas.
    Et pourtant je suis toujours là pour eux, je l’est respectent, je ne bois pas, ne fume pas, ne prends pas de drogue.

    Et là j’ai recommencer à étudier et voilà qu’elle redouble d’effort afin de me faire échouer …
    Qui plus est, l’économie va très mal. et les systèmes ont de plus en plus froids et de plus en plus sans chaleur.

    La Loi est là, pour les enfants et les personnes agés. Mais ils considèrent qu’entre les deux,
    tu es apte à te défendre et t’en sortir.

    FAUX. Je lutte au quotidien et complètement seule.

    Je pourrais ecrire des tomes et des tomes …sur ce sujet.

    Je suis un soldat de la Vie… C est le cote spirituel qui fait que je suis en Vie encore.

    (desoler pour les caracteres mon clavier a changer (?) )

    J'aime

    • Bonsoir Karine,
      Je suis si triste de lire votre témoignage qui confirme à quel point les personnes toxiques peuvent être destructrices pour leur famille la plus proche. Si votre mère est une perverse narcissique, alors effectivement, c’est le degré le plus élevé de la nuisance.
      Tous les psychiatres ne donnent qu’un seul conseil : fuir car le PN ne peut être neutralisé que par la rupture de toute relation.
      Je comprends que vous ne puisiez pas le faire, alors la seule solution qui vous reste et de vous « blinder » pour ne pas vous laisser atteindre.
      Si vous cultivez ce côté « spirituel », vous savez que votre mère est malade et vous pouvez travailler sur vous, afin qu’elle vous atteigne le moins possible.
      Désolée, votre vie n’est pas facile, alors faites vous aider, par des amis ou si vous le pouvez, par un thérapeute compétant, qui vous aidera à trouver de la force en vous.
      Bon courage, de tout cœur avec vous

      J'aime

      • Bonjour Berger Elysabeth,

        Merci a vous mille fois, car votre article m’a permis d’exhorter le trop plein interieur.

        Merci de m’avoir lu …
        Un sujet « chaud » en effet. Trop repandu,de grace que la plupart reussisse a y voir clair tôt et de fuir.

        Bien a vous …

        J'aime

        • Bonjour Karine,
          Vraiment heureuse que cet article ait pu vous permettre de sortir ce trop plein de souffrance que vous endurez depuis tant de temps.
          Je vous souhaite de tout cœur de trouver en vous la force nécessaire pour vous reconstruire et mieux vous défendre de cette toxicité.
          Mes amitiés les plus sincères…

          J'aime

    • Bonjour Karine, votre témoignage est bouleversant. Quand il n’est pas possible pour x raisons de couper toute relation, vivre en danger permanent ( ……. ), je vous admire, je n’aurais jamais pu, je ne sais pas ce que j’aurais fait. La vie parfois se mérite à chaque instant. Je vous souhaite le meilleur de ce qu’elle voudra bien vous donner. Je vous souhaite beaucoup de courage. Bien à vous

      J'aime

      • Bonjour Prunelles,

        Merci de me souhaiter du courage.
        Vous savez,l’empathie et la resilience que la vie a bien voulu placer sur mon chemin m’aide.
        Les degats font partis du passer.Comme la cachexie,et anorexie nerveuse.Des tentatives de suicides.Un operation au coeur.Isolation et solitude qui pese lourd.Car il m’est arriver,souvent de me demander : »Mais pourquoi moi?Pourquoi suis-je nee puisque ma mere a failli de tres pres,me perdre a son 3e mois de grossesse.Elle m’a dit,craindre accoucher,donc celle-ci a danser et bu…
        Ou « Il est inconcevable d’etre maman et d’etre ainsi! Je ne peux y croire! « Je suis moi-meme maman, et je ne comprends pas. C’est le neant total.
        Demain ce ne sera qu’un cauchemare
        Ce qui fais aussi bizarre et beaucoup de peine (en faisant le deuil,ceci se resorbera a 95%) c’est lorsque je vois une mere et sa fille ensemble qui font du shoping,ou elles dinent ensemble au restaurant,ou pire…elles rient,elles dialoguent…
        Je suis paradoxer,je suis heureuse pour elles,et je suis quelque peu (oui j’admets) envieuse. Et si c’etait moi!
        Et c’est idem,une fille et son pere.
        J’aurai toujours une larme qui coulera sur ma joue.
        Bien a vous.

        J'aime

        • Bonjour Karine,
          Vous n’êtes pas la seule à ne pas comprendre les liens affectifs qui peuvent ne pas exister entre une mère et sa fille. Je suis dans le même cas. J’ai 63 ans. Maman est décédée en 2011. Nous sommes des orphelines et si cela peut vous aider vous pouvez créer vous même, si vous avez envie des liens avec d’autres personnes. Sachez seulement que ce vide ne sera jamais comblé et le trou de ce manque affectif peut se combler que par soi-même. Entre la théorie et la réalité il y a un grand monde, parce que chaque relation mère-fille reste unique. Qu’elle soit positive ou négative. Moi aussi lorsque je lis les liens affectifs qui peuvent exister entre une mère et sa fille, je me dis que je n’ai pas connu, ne suis pas envieuse non plus. Juste savoir que je ne connaîtrai pas ce ressenti. J’ai hélas reproduit avec ma fille le même schéma. Hélas maman avait elle même connu le manque d’amour et la froideur venant d’un milieu où il n’est pas de bon ton de montrer ses sentiments. Elle a eu ses phrases assassinent. Et j’ai survécu🙂
          Rien n’est jamais perdu pour soi. Le temps accompli son œuvre. Il y a beaucoup à dire, puissen mes quelques mots, je l’espère vous apportez un peu de courage pour vous-même. Dans vos paroles, j’ai trouvé le même ressent que le mien sur votre regard par rapport aux liens mère-fille non destructeur et pour ces mots je vous dis merci.

          J'aime

          • Bonjour Filamots,

            Merci a vous.

            Nos historiques sont similaires,parfois presque identiques.

            Oui,en effet…je sais pour ses mamans qui ont du reprimer leur candeur,leur entousiasme,leur emotions etc…

            L’epoque,et les dogmes y sont pour beaucoup.
            Car juste dire : « Ha c’etait dur dans le temps! »
            Je n’y crois pas.
            Pourquoi?
            Logique, aujourd’hui aussi c’est encore dur ! Simplement d’une autre maniere.
            Selon mon humble avis,ca toujours ete dur.

            Alors je n’ai pas eu a chercher longtemps afin de comprendre d’ou provient,ce phenomene…
            J’aime aller a la source,toujours.

            Et ce que j’ai trouver est toujours dans les fondements de l’enseignements,et ses doctrines infiltrer ici et la.

            Nos mamans furent traumatiser rien de plus ! C’est ultra clair.

            Et qui plus est,laisser a elles-memes,comme si ce fut programmer qu’elles croient vraiment qu’elles seront incapable de se guerir et de s’en sortir.

            C’est puissant,alors ce qui leur a fait croire a ses sottises,mensongeres.

            Et voici qu’avec l’obligation d’avoir 12 a 18 enfants … Imaginer?? Des enfants concu par production aussi vulgaire soit le terme,incroyable…

            Pour plusieurs elles n’ont pas concu leur enfant par vouloir,par desir,par Amour…plutot par obligation autrement elles etaient destinees a l’enfer eternel !

            Ridicule? Selon moi, pas du tout.
            Ultra logique,même.

            Concevoir un enfant n’est ni une mode,ni une obligation plutot un desir par deux etres mature d’esprit qui ont su que ceci demandera affection,patience,amour,fermeter,encadrement,et batir leur autonomie…leurs ailes!!

            Et surtout,l’essentiel…les enfants sont des adultes en devenir,le monde de demain,il est crucial d’avoir muri,en ayant travailler sur soi,avant de concevoir.

            Merci a vous,

            Bien a vous🙂

            J'aime

  24. c un article vraiment utile ! l’idée de connaître ses propres besoins pour se faire respecter est salutaire …notamment dans la sphère professionnelle….il est facile d’observer quelque soit le milieu d’ailleurs que plus on répond aux demandes des autres ( chefs ) sans tenir compte de ses limites , plus on se fait avoir…..belle journée elisabeth

    J'aime

    • Oui, Sandra, quand nous ne nous aimons pas et ne nous apprécions à notre juste valeur, il est très facile de devenir une « proie » pour les manipulateurs de toute sorte. Et je crois que nous en avons tous fait l’expérience, chacun à un niveau divers.
      Belle soirée à toi…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s